Kouglof ou le un goûter alsacien !


17 octobre 2014

Aujourd’hui le goûter sera alsacien ou ne sera pas ! C’est Christophe Felder  qui m’a guidé sur la route du Kouglof grâce à son application sur tablette extraite de son gros livre « Pâtisserie« . Cette appli est vraiment top car elle propose les recettes par thématiques (pâtes et tartes, crèmes, décoration, gâteaux classiques, brioches, mignardises…). Chaque recette est ensuite détaillée avec un pas à pas photographié. Si on se demande quelle texture doit avoir la pâte, comment elle doit gonfler…. les photos sont là, étape par étape, pour éloigner les doutes et interrogations. Vive le progrès !

kouglof

Pour 1 kouglof (j’ai divisé les proportions par 2 par rapport à la recette initiale prévue pour 2 kouglofs ou kougelhopf …. cela dit, 2 kouglofs, ça se laisse manger !)

Pour le levain de base
– 5 gr de levure de boulanger (fraîche)
– 12 gr d’eau à température ambiante
– 25 gr de farine 45

Pour la garniture
– 25 gr de raisins secs
– 1 CAS de rhum

Pour la pâte
– 120 gr de farine
– 1/2 oeuf
– 1/2 CAC de sel
– 20 gr de sucre
– 30 gr de beurre mou
– 65 gr de lait

Pour commencer, préparez le levain en mettant la levure dans l’eau à température ambiante puis en ajoutant la farine. Mélangez avec une cuillère en bois ou les doigts pour former une boule puis recouvrez du reste de farine. Couvrez d’un film alimentaire ou d’un torchon propre et enfournez à 40° (mode étude) ou dans une pièce où il fait chaud. Laissez lever pendant 30 mn.
Faites gonfler les raisins secs avec le rhum.
Beurrez un moule à kouglof. (j’ai fait l’impasse sur l’ajout des amandes au fond du moule).

Sortez le levain quand il a bien gonflé.
Transférez le levain précédemment préparé dans le bol d’un robot. Ajoutez la moitié d’un oeuf, le lait, le beurre, le sucre et le sel. Commencez à pétrir doucement puis augmentez la vitesse. Pétrissez 10 mn environ pour obtenir une belle pâte lisse et homogène qui se décolle des bords. Personnellement j’ai eu besoin de rajouter 4 bonnes cuillères à soupe de farine car la pâte était très collante. Ajoutez les raisins après les avoir bien égouttés. Pétrissez légèrement pour les incorporer.
Ensuite recouvrez et remettez au four programme levée (40°) ou près d’un radiateur pour 1h30 de repos. De même que précédemment si vous n’avez pas ce mode sur votre four, laissez lever dans une pièce assez chaude. La pâte doit à peu près doubler de volume.
Quand c’est fait, reprenez la pâte. Dégazez-la puis déposez-la au fond du moule. Couvrez et laissez lever encore 1h30 à 2H00 comme déjà fait.
Préchauffez le four à 170°. Enfournez quand le four est chaud pour une cuisson de 20 à 25 mn pour un kouglof doré.
Démoulez à la sortie du four. Saupoudrez le kouglof de sucre glace une fois celui-ci refroidi.
Passez de ce pas à la dégustation !!

kouglof1

Léger et aérien, ce kouglof là a su nous convaincre !! Délicieux !! Il a fait le bonheur du goûter et du petit déjeuner aussi !

kouglof

Moule à Kouglof

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Sablés brebis et piment d’espelette


29 août 2014

Cette année nous avons découvert le pays basque, ce qui en plus de nous ravir les yeux, nous avait aussi ravi les papilles. Nous en avions ramené des petits sablés en forme de croix basque, au piment d’Espelette et fromage de brebis : un p’tite tuerie à l’heure de l’apéro. Hélas, les réserves s’épuisant, il a fallu s’auto-ravitailler. En prévision, nous avions également ramené du piment en poudre et du piment en purée!!  hé hé!!

Sablés piment espelette et brebis

Pour une à deux fournées de petits sablés il vous faudra tout ça.

– 100 gr de farine
– 20 gr de poudre d’amande
– 50 gr de beurre
– 1 jaune d’oeuf
– 100 gr d’Ossau Iraty (THE fromage de Brebis)
– sel
– 1/2 CAC de purée de piment d’Espelette (waouh, ça pique!!)
– 1 CAC de piment d’Espelette en poudre

Je suis partie de cette recette de sablés au parmesan que j’ai adapté à la mode basque ou basquaise, je ne sais jamais!

Comme je ne suis pas une fourmi compliquée, j’ai mis tout ce qu’il fallait dans mon robot magique, l’ai mis en route et hop fait un boudin avec la pâte. Je l ‘ai coupé en deux, car comme je suis aussi une fourmi prévoyante, j’en garde toujours un boudin au congélo à dégoupiller en cas d’apéro impromtu!!
Pour le boudin qui va y passer illico, réservez-le une demi-heure au frigo. Ensuite préchauffez le four à 200° puis découpez des rondelles de votre boudin. Déposez sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé et roulez jeunesse, enfournez moi tout ça pendant 12 mn environ?

Allez c’est le moment d’aller trinquer avec un p’tit verre de rosé!!

sablés-espelette-brebis

Bannière abonnement

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Carte postale gourmande : le gâteau breton


22 août 2014

Faites vous encore des cartes postales? Parce que moi oui!! c’est une activité réflexe de mes vacances. J’arrive sur place et hop je file acheter des cartes et j’enchaîne avec les nouvelles que nos amis et familles recevront à leur retour. C’est un peu désuet, mais j’aime l’idée que chacun puisse recevoir cette petite carte, une photo d’un lieu et une pensée dans sa boîte aux lettres!!

Depuis quelques temps je m’intéresse aux cartes postales de recettes, un peu kitsch avouons-le! Après le far aux pruneaux l’an passé, je me suis attelée à une autre spécialité : le gâteau breton!
J’ai juste réduit un peu la quantité de sucre et de presque rien le beurre (normalement autant que de farine et je pense qu’avec 120 gr ça doit bien le faire aussi)

gateau-bretonGâteau breton

Donc pour 4 à 6 personnes (c’est un tout petit gâteau mais c’est riche alors une petite part suffit)

– 100 gr de sucre
– 150 gr de farine
– 1/2 sachet de levure
– 140 gr de beurre demi-sel
– 4 jaunes d’oeufs (souvenez-vous, il faut garder les blancs pour des meringues ou des financiers!)

Préchauffez le four à 170°

Versez la farine, la levure et le sucre dans la cuve de votre robot préféré ou dans un saladier ça marche aussi si vous n’êtes pas équipés et mélangez.
Ajoutez le beurre en pommade. Mélangez. Ajoutez pour finir les jaunes d’oeufs mais pas tout! gardez en un peu pour dorer le dessus du gâteau.
Mélangez jusqu’à obtenir une pâte assez épaisse (entre la pâte à tarte et une pâte à gâteau, ni dure, ni liquide : molle serait plus juste et collante).
Beurrez un moule et versez la pâte dedans. A la fourchette faîtes de jolies rayures puis dorer avec le restant des jaunes d’oeufs.
Le tour est joué, il ne reste plus qu’à enfourner. Là j’ai eu comme un souci! La carte postale était très évasive, ne laissant aucune indication sur la température! J’ai tenté 180° mais c’est trop chaud! (ça cuit trop vite le dessus). A 170° tout devrait bien se passer et le tout pour 40 à 45 mn environ.

Plus qu’à sortir une bolée de cidre pour accompagner une part de ce gâteau breton et en avant guingamp!

gateau-breton1

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !