Devoirs de vacances : les beignets épatants au four


25 juillet 2014

En général à l’heure du goûter on sort la baguette, le beurre, la tablette de chocolat ou le nut’, un paquet de BN ou bien encore les galettes en importation directe de Bretagne. Alors quand on me dit « J’veux un beignet au chocolat« , vous savez comme ceux de la plage! les bons p’tits beignets bien grassouillous qui font tant envie, je ne dis pas toujours oui !!
Mais ça c’était avant!! parce que maintenant on peut jouer les illusionnistes grâce à Made in Cooking. Sa recette de beignets au four m’a véritablement interpellé et mis l’eau à la bouche. Une révélation, je vous dis!

beignets au four

Abracadabra! c’est parti pour un tour

Pour 8 beignets magiques fourrés cuits au four

– 200 grammes de farine
– 30 grammes de sucre
– 90 ml de lait
– 24 gr de levure de boulanger fraîche (ou un sachet de levure boulangère déshydratée)
– 1 oeuf entier
– 30 grammes de beurre mou
– 1 gousse de vanille (optionnelle)
– du nutella. Ca pourrait-être de la confiture aussi. Celle à la fraise maison est très bonne {fille qui se jette des lauriers!} mais je connais mon public par coeur, et je sais que je suis deux fois plus winneuse avec de la pâte à tartiner.
– Sucre glace juste pour faire comme si que!!

Commencez par délayer la levure dans le lait à température ambiante.
Dans le bol du robot ou un grand saladier si vous faites ça à la mimine, versez la farine et le sucre. Mélangez.
Faites un puits au milieu et cassez l’oeuf au centre. Commencez à mélangez l’œuf au duo farine/sucre. Ajoutez ensuite la levure diluée dans le lait et les graines extraites d’une gousse de vanille. Mélangez à vitesse moyenne. Enfin ajoutez le beurre ramolli. Il doit disparaître complètement, incorporé dans la pâte. Si celle-ci est super collante, même pas grave!!
Couvrez le tout d’un film alimentaire et mettez au repos pour une levée à 40° dans votre four si vous le pouvez ou bien à température ambiante. La pâte va gonfler, gonfler, gonfler, doubler voire même tripler de volume et devenir toute aérée : un vrai nuage ! (perso, ça a gonflé plus vite et mieux avec la levure fraîche).

il est temps de « dégazer » la pâte en la sortant du récipient et en l’aplatissant. Formez alors une boule (si besoin, n’hésitez pas à rajouter un peu de farine, si la pâte est encore trop collante).
Séparez la pâte en 8 pâtons égaux d’environ 50 gr.

Aplatissez chaque boule de pâte sur laquelle vous pourrez déposer votre garniture : un cuillère à café environ de pâte à tartiner, ou confiture ou même de compote, comme les beignets de la plage!
refermez la boule de pâte sur la garniture.

beignet-nutella-garnissage Voilà, c’est fait, déposez vos beignets magiques sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Couvrez d’un linge propre et laissez lever à nouveau 30 mn à 1 heure.A la suite de ce temps de repos. Enfournez dans un four chaud à 180° pour 12 mn de cuisson, le temps que les beignets magiques soient cuits et dorés ce qu’il faut.

Une fois que les beignets au four sont cuits, laissez refroidir, saupoudrez de sucre glace et dégustez. Vous verrez, c’est une peu le canada dry du beignet : ça ressemble à un beignet, ça a le goût du beignet mais ça n’est pas un vrai beignet ! Epatant non!

beignets au four confiture ou chocolat

beignet au four nutella

Attention, interdit de se battre ni de compter le nombre de beignets ingurgités par ses voisins… ça n’est pas convenable!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Brioche nippone ou la méthode Tangzhong


9 mai 2014

Oui, moi aussi j’ai succombé à la technique japonaise du pain Tangzhong ou pain au lait Hokkaido. Je le lorgnais depuis quelques mois. Il poussait deci-delà sur le net, sur la blogosphère et sur pinterest! Je l’avais mis de côté, pressée par d’autres « urgences » culinaires de « premier ordre ». Mais cette recette un peu mystérieuse dont la promesse d’avoir un pain extrêmement moelleux ainsi qu’une meilleure conservation m’attira irrésistiblement.
Vous verrez pas besoin  d’avoir un master en boulange ou d’avoir fait langues orientales  pour s’approprier le Tangzhong!

brioche tanzhong

brioche tanzhong

Enfin donc, je m’essaye à cette technique nippone dès plus curieuses. Le Tangzhong, est une sorte de « roux à l’eau » que l’on prépare 24h à l’avance puis que l’on intégrera (à température ambiante) à la pâte. Cet ingrédient magique ferait-il toute la différence? Christine du blog Christine ‘s recipes explique qu’à 65° le gluten contenu dans la farine  va absorber l’humidité et  se transformer le mélange en levain. Une fois ajouté à la pâte à brioche, ce fameux Tangzhong permettra à la pâte de lever de manière assez formidable et donner plus de moelleux. Perso, je suis tout à fait pour!

Pour m’aventurer dans cette histoire, je me suis appuyée sur la recette de c’est ma fournée, que je ne saurais assez remercier pour l’avoir si bien détaillée. Avançons pas à pas!

Mais d’abord, vérifiez que vous avez tout ceci à disposition

Pour la pâte :
– 110 g de lait tiède (entier ou demi-écrémé pour ma part)
– 15 gr de levure de boulanger fraiche ou (5 gr de levure de boulanger déshydratée)
– 350 g de farine T55 ou T45
– 50 g de sucre
– 5 g de sel fin
– 1 oeuf de poule
– 30 g de beurre ramolli
– 7 gr de lait en poudre facultatif

Pour le tangzhong :
– 20 g de farine T55 (ou 45)
– 100 g d’eau

J-1
Un soir que vous n’auriez pas grand chose à faire, préparez votre Tangzhong.
Versez dans une casserole 20 de farine et 100 gr d’eau. Avec un fouet mélangez sans arrêt comme si vous alliez préparer une béchamel sur un feu doux. La texture doit être un peu gluante et assez épaisse. La température à atteindre doit être de 65°.Une fois cette mixture magique prête, versez dans une petit bol et couvrez au contact. Réservez au frais toute la nuit.

Jour J
Sortez votre tangzhong à l’avance pour l’utiliser à température ambiante. Préparez tous les autres ingrédients.
Ensuite dans le bol de votre robot muni du crochet, versez dans l’ordre la levure, le lait tiède,  la farine, le sel, l’oeuf, le beurre ramolli, le sucre,et le fameux tangzhong.
Mélangez puis pétrissez à vitesse lente pendant 10 mn. Au bout des dix minutes, la pâte est bien homogène mais toujours ultra collante. Pas d’inquiétude à avoir, c’est normal! Couvrez sans vous posez plus de questions, votre bol d’un linge humide ou d’un film alimentaire et déposez le tout dans votre four en mode « levée » ou « étuve » soit à 40°. Patientez une heure pour que la pâte double de volume. Et waouh, pour lever, ça lève!!
Reprenez alors votre pâte et formez 4 pâtons que vous farinerez.
Étalez chaque pâton sur environ 20 à 25 cm. Repliez le bas sur le milieu, puis rabattez le haut de la même manière. Ensuite tournez 1/4 de tour et étalez à nouveau puis roulez la pâte (le rouleau doit être de la largeur de votre moule)
Procédez de la même manière avec les 3 autres pâtons. Déposez ceux-ci dans votre moule à cake précédemment beurré. Ensuite laissez à nouveau lever comme précédemment (four à 40°) jusqu’à ce que la pâte atteigne le haut du moule.
Enfin, sortez le moule. Préchauffez le four à 150 ou 160° (j’ai un programme spéciale pain et brioche à 160°). Dorez le dessus avec un jaune d’œuf délayé dans un peu d’eau et enfournez pour 45 à 50 mn.

45 mn plus tard la magie a bien opéré car ce pain au lait ou brioche a vraiment superbement gonflé! La mie est filante et très moelleuse !! mission accomplie!

brioche tanzhong

Brioche Tan-zhong

Tangzhong :  

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Simit, l’autre petit pain avec un trou…là!


5 mai 2014

Après une escale croustillantes aux crevettes, je poursuis mon voyage virtuel et gourmand avec un truc presque aussi croustillant. Ça ne vient pas de chez nous, c’est rond, avec un trou dedans. Ces petits pains typiques se dégustent tout chaud, au p’tit dej! Vaguement cousins des bagels auxquels ils ressemblent un peu avec leur trou, ces p’tits pains là viennent, je vous le donne en mille, de Turquie et portent un nomsmême pas difficile à prononcer : des Simits!
Simit, pain rond turc

La recette est extraite du chouette livre Pains pétris maison (50 recettes du monde entier) d’où j’ai déjà pioché la recette des gressins! {note pour plus tard : penser à refaire des gressins pour un apéro…parce que bizarrement avec les longs week-ends, les apéros reviennent!}.

Pour 6 simits
– 200 gr de farine type 55
– 4 gr de sel
– 4 gr de levure fraîche
– 150 ml d’eau

– 125 gr d’eau
– 1 CAS de mélasse que j’ai remplacé par du miel de liquide de bruyère
– des graines de sésame

Diluez la levure fraîche dans un tout petit peu d’eau.
Dans le bol du mixeur, versez la farine, le sel et la levure dissoute (sans que cela touche le sel).
Mélangez puis pétrissez à vitesse moyenne pendant 10 mn. Si nécessaire (si la pâte est trop collante), ajoutez un peu de farine (1 ou 2 cuillère à soupe).
Quand la pâte forme une belle boule et se détache bien des bords, couvrez d’un linge humide ou d’un film alimentaire et laissez lever 1 à 2 heures. De mon côté c’est toujours mon four qui gère ça en 1h à 40° en mode levée!!

Quand la pâte à doublé de volume, divisez la pâte en 6 portions. Formez des boules. couvrez et laissez à nouveau reposer 30 mn. Ensuite formez des boudins de 50 à 55 cm, pliez chaque boudin en 2 puis torsadez-les et fermez la boucle. Déposez sur la plaque recouverte de papier sulfurisé fariné et laissez reposez  30 mn (à 40° dans le four) ou 1 heure à température ambiante.

simit1

Enfin plongez les pâtons dans le mélange eau et miel. Égouttez et trempez ensuite dans les graines de sésame (j’en ai fait aussi aux graines de lin) pour en recouvrir les petits pains.
Couvrez et laissez reposer 30 à 45 mn. Préchauffez le four à 240° puis enfournez à four chaud pendant 15 mn.

Tadaaaam!

simit2

Sont-ils comme les vrais, il faudrait que j’aille en Turquie pour le savoir! {les originaux sont peut être plus dorés,! est-ce dû au bain de mélasse que je n’avais pas?}
Sous la dent et les papilles, ils tiennent tout à fait la route!
Le simit est plus croustillant dehors que son cousin le bagel et sa mie est moins dense, plus légère et moelleuse.
A manger tout chaud à la sortie du four avec un p’tit kawa ! En prime tu pourrais même avoir la bonne aventure avec le marc de ton café!! Moi je prédis que je vais m’en refaire un ou deux!!

Ce petit pain pourra aussi aisément concurrencer notre jambon-beurre une fois garni et nos tartines du matin généreusement confiturées!
{ Les plus audacieuses pourront aussi se déguiser en princesse Leia en se les accrochant autour des oreilles!! }

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Bagel complet aux raisins ou au sésame


21 mars 2014

Mon livre des soeurs Marlette je l’aime vraiment. En plus d’être beau il est plein de bonnes recettes boulange et pâtisserie. J’ai de nombreux marques pages me rappelant toutes les bonnes choses à faire pourtant cela faisait longtemps que je ne l’avais pas ouvert. Et puis soudain comme une envie de bagel avec des raisins et de la farine complète!!
J’ai déjà réalisé ces bagels Marlette, et voici, sous vos yeux ébahis, la version complète ! bagel sésame

bagel complet aux raisins

– 180 gr de farine complète
– 50 gr de farine type 55
– 1 CAC de levure de boulanger déshydratée
– 1 CAC de sel
– 1 CAS de sucre
– 140 ml d’eau tiède
– des raisins secs , une belle poignée ou plus selon votre goût.

Dans un peu d’eau tiède délayez la levure.
Dans le bol de votre robot, versez la farine, le sucre et le sel. Mélangez et faites un puits au centre. Une fois la levure dissoute, versez la au milieu du puits.
Mélangez puis ajoutez le reste de l’eau au fur et à mesure tout en mélangeant à vitesse moyenne (je n’ai pas mis toute l’eau, il devait me rester 20 ml car la pâte était très collante).
La pâte doit finir par former une boule et se décoller des bords du bol. Si nécessaire ajoutez un peu de farine. Ajoutez alors les raisins et continuer de pétrir la pâte pour les incorporer.
Laissez reposer couvert d’un linge humide pendant 1 heure (toujours mon programme « levée » dans mon four à 40°).
Ensuite, écrasez la pâte pour chasser l’air, pétrissez légèrement puis séparez la pâte en 4 pâtons, formez 4 boules et faites un trou au centre. Il doit être bien large, (au moins 5 à 6 cm) car en gonflant il va se rétrécir largement.
Laissez à nouveau reposer sous le linge propre sur une plaque couverte d’un papier sulfurisé pendant 20 mn.
Préchauffez votre four à 180°.
Pendant ce temps faites bouillir une casserole d’eau et plongez les bagels 1 par 1 ou 2 par 2, 1 minute de chaque côté. Sortez les délicatement avec une écumoire, puis badigeonnez-les du mélange oeuf/lait.

Enfournez pour 20 mn de cuisson environ.

bagel-raisin-dejeuner2

Et voilà. tout est bien qui finit bien, les p’tits bagels aux raisins vont se faire manger ! c’est toujours un peu comme ça que ça finit par ici de toute façon! bagel-complet-aux-raisins

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Granola 2.0


5 février 2014

Cette semaine, Numérobis est en convalescence à la maison, ce qui demande un peu d’organisation puisqu’il ne peut pas quitter le canapé, je ne m’en éloigne pas non plus!
Monsieur Fourmi est donc allé samedi dernier remplir le frigo et les placards pour passer en mode « autarcie » !! J’ai pour ma part, joué à l’écureuil et fait un tour rapide à l’épicerie bio du coin pour faire le plein de petites graines en tous genres afin de préparer mon granola 2.0. S’il arrivait que l’on tombe en panne de céréales ou de baguette on aura toujours du granola!! {ceci dit il est peu probable que l’on tombe en panne de quoique ce soit car on a de super amies et amis qui nous ravitaillent gentiment en apportant des gourmandises en plus!! et en nous aidant dans cette organisation un peu inhabituelle…. mille mercis}.
granola-2-1 granola-2

Revenons à ce granola 2.0 car ça n’est pas le premier. Celui-ci est une évolution de mon premier granola.  Il est encore plus riche avec un tas de p’tites graines et d’autres choses encore!

– 250 gr de flocons d’avoine
– 30 gr de graines de tournesol
– 30 gr de graines de courge
– 45 gr de graines de lin
– 2 CAS de sirop d’agave
– 3 CAS généreuses de miel liquide
– 2 CAS d’huile de tournesol
– 100 gr de noisettes et amandes grossièrement coupées
– 50 gr de noix de coco rapée
– Fruits secs : mangue déshydratée (environ 60 gr) et des figues (plus ou moins 40 gr). Pour les fruits chacun fait à son goût!  C’est liberté totale!

Préchauffez le four à 180°
Mélangez dans un saladier tous les ingrédients sauf les fruits secs.
Étalez ce mélange sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pour 20 à 25 mn et mélangez le granola à mi-cuisson.
Ensuite sortez la plaque du four et laissez refroidir. Cassez en morceau et versez dans des bocaux.

Granola 2.0 - céréales

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Crêpes aux mille et un trous pour la chandeleur


29 janvier 2014

Allez hop, pour la chandeleur, on se téléporte au Maroc ! C’est là bas que nous avons découvert ces crêpes aux milles et un trous appelées Baghrir. Ces crêpes sont légères (pas de lait, pas d’oeufs) et savoureuses. Elles se dégustent tièdes avec du miel et du beurre. J’en ai connu qui les dévoraient au petit déjeuner, mais je trouve ces crêpes toutes aussi idéales pour fêter la chandeleur!

baghrir2

Pour 12 Baghrir à l’orange je me suis appuyée sur une recette extraite du livre « breakfast du monde » par Julie Schwob.
– 150 gr de semoule fine
– 150 gr de farine type 55
– 1/2 sachet de levure chimique
– 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
– 1 CAC d’extrait de vanille
– 1 sachet de sucre vanillé (facultatif, il n’est pas dans la recette originale)
– 1 pincée de sel
– 370 ml d’eau à température ambiante
– 120 ml de jus d’orange
– un zeste d’orange non traité coupé
– un peu d’huile pour la cuisson
puis du beurre et du miel liquide pour l’accompagnement. Ensuite laissez votre gourmandise vous guider si vous voulez tester d’autres garnitures!

Délayez la levure de boulanger dans 2 CAS d’eau.
Dans un saladier ou le bol de votre robot, versez la farine, la semoule, le sucre vanille et la levure chimique. Mélangez puis faites un puits et ajoutez la levure de boulanger délayée puis la vanille (sucre vanillé et extrait de vanille).
Versez les 370 ml d’eau petit à petit pour éviter de faire des grumeaux tout en mélangeant.
Ajoutez progressivement le jus d’orange et continuez de mélanger pour obtenir une pâte à crêpes onctueuse. Je n’ai pas mis les zeste d’orange pour que les minis ne me demande pas ce que sont ces p’tits bouts de trucs orange dans les crêpes mais faites vous plaisir, cela donnera plus de parfum!

Couvrez d’un linge propre ou d’un film alimentaire et laissez reposer une heure.

A la fin du temps de repos, chauffez une poêle. Huilez le fond légèrement puis versez de la pâte à l’aide d’une louche. La crêpe ne doit pas être trop fine (environ 2 à 3mm d’épaisseur). Laissez cuire à feu doux. Vous verrez apparaître au fur et à mesure des petits trous partout partout!
La crêpe ne cuit que d’un côté, inutile de la retourner. Quand elle est cuite, passez à la suivante en procédant de la même façon. Pensez à huiler votre poêle à chaque fois (avec un papier absorbant retirer l’excédent d’huile si nécessaire).

baghrir

Dégustez avec un peu de beurre fondu et de miel.

baghrir

Pour une version british de la chandeleur, optez pour les crumpets ou traversez l’atlantique avec les pancakes. Pour la version ultra frenchy c’est par ici pour la véritable recette des crêpes bretonne!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Brioche plume


4 octobre 2013

J’aime la brioche, tu aimes la brioche, il aime la brioche, elle aime la brioche et la fourmi aussi d’ailleurs!! parce qu’une bonne brioche, ça sent bon, c’est bon, c’est moelleux, c’est doux…. Entre un croissant et une brioche, la fourmi Elé préférera sans nul doute la brioche.
Après quelques investigations nécessaires, je suis tombée sur cette recette de brioche mousseline de P.Conticini, faite par Mamina qui m’avait l’air tout à fait somptueuse.

brioche-mousseline-conticini4

J’ai d’abord renâcler quelques jours devant les 7 heures de préparation (majorité en temps de repos tout de même), tentant de trouver l’organisation idéale pour avoir cette brioche à l’heure du goûter sans réveiller toute la fourmilière à pas d’heures le matin…. et puis je me suis lancée.

N’étant pas sûre du jour J, j’ai préparé cette brioche avant de faire les courses {organisation quand tu nous tiens!}, c’est à dire sans avoir assez de beurre. J’ai donc adapté les proportions des ingrédients par rapport au beurre qui restait dans mon frigo.

– 180 gr de farine (mais j’ai finalement rajouté 2 CAS à soupe car cela me paraissait vraiment trop collant comme texture)
– 30 gr de sucre
– 1/2 CAC de sel
– 7 gr de levure fraîche
– 3 œufs entiers
– 140 gr de beurre à température ambiante coupé en morceaux.
– + 1 jaune d’oeuf pour dorer la brioche

Cassez les oeufs et battez-les.
Délayez la levure émiettée dans les oeufs.
Dans le bol du robot, mélangez à l’aide du crochet le sucre, la farine et le sel, puis incorporez le mélange (oeufs/levure)
Quand la pâte devient homogène pétrissez pendant 7 à 8 mn. (c’est là que j’ai rajouté mes 2 cuillères à soupe car la pâte n’arrivait pas du tout à se décoller)
Ajoutez le beurre et pétrissez à nouveau 3 à 4 mn.

Couvrez d’un film alimentaire et laissez monter pendant 1h30. La pâte doit à peu près doubler de volume.
Ensuite redonner une forme de boule à la pâte. Enveloppez-la dans du papier sulfurisé. Déposez là dans un saladier large et recouvrez d’un film alimentaire.
Mettez à présent au réfrigérateur pour 3 heures. La pâte aura bien gonflé!
Séparez la pâte en trois morceaux et déposez les dans le moule préalablement beurré pour ma part. Recouvrez à nouveau d’un film alimentaire et c’est reparti pour 2 heures de repos à température ambiante. (perso je j’ai mis dans mon four en position « levée » : y’a une petite brioche dessinée !).

brioche-mousseline-conticini3

Ensuite sortez la brioche si elle était dans le four à lever. vous verrez elle aura bien monté et dépassera même du moule. Dorez-la avec un jaune d’œuf. Préchauffez le four à 170° et cuisez la brioche pendant 30 mn environ. Vous pourrez alors vous exclamez à plusieurs reprise « ah la vache, qu’est ce que ça sent bon »!!
Le meilleur est encore à venir, lors de la sortie du four puis de la dégustation. Cette recette fait des miracle!! La brioche est divine! Légère, très légère aérée, et moelleuse. Mamina avait raison, cette brioche est parfaite!

brioche-mousseline-conticini2

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Muffins – english muffins!


27 septembre 2013

Soyons clairs, il y a muffins et muffins.
Le muffins dodus comme des petits cakes, aux parfums divers pour le goûter ou le p’tit dej et puis les il y a les autres muffins : les « english muffins« . Ces petits pains ronds, raplaplas mais moelleux qui vous emportent inévitablement dans l’ambiance d’un bed and breakfast! comme c’était une première pour moi, je me suis appuyée sur la recette de chef nini

muffins-GB4

Pour 6 à 8 muffins voici ce dont vous aurez besoin
– 125 gr de farine type 55
– 100 gr de farine type 80 (bise)
– 1/2 CAC de sel
– 1/2 sachet de levure déshydratée
– 130 ml d’eau (en cl ça fait 13, parce que bon j’en vois déjà des comme moi qui se demandent combien ça fait sur leur mesureur qui n’indique que des cl!!)
– 7 ml d’huile (tournesol par exemple)

ensuite rien de plus simple

On met dans le bol de son robot préféré, la farine, la levure. On mélange.
Ensuite on ajoute le lait à température et l’huile. On mélange et on pétrit lentement pendant 5 à 6 minute.
Puis on couvre d’un linge et on laisse monter environ 2 heures!! ce qui vous laisse le temps d’aller acheter des confiotes, du miel, des pâtes à tartiner ou même des oeufs et du bacon …. bref tout un tas de bons trucs pour accompagner les muffins une fois qu’ils seront prêts!

2 heures plus tard, la pâte a bien gonflé. Il est temps de la sortir du bol, la mettre en boule et de l’étaler sur un bon 1 cm d’épaisseur. A l’aide d’un verre découpez des ronds. Puis chauffez une poêle et cuisez les muffins à feu doux 5 bonnes minutes de chaque côté!

muffins-GB3

English muffins

Et voilà plus qu’à tartiner et déguster tout en buvant un thé le p’tit doigt en l’air et bavardant de la pluie et du beau temps!!

muffins-GB2

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Red granola aux baies!


18 mars 2013

Ca y est la fourmi Elé a regagné ses pénates. Fini le blizzard et les pentes enneigées.
Pour achever l’hiver pour de bon et se préparer au printemps… (regardez par la fenêtre, il arrive) la fourmi Elé s’est concoctée un granola aux baies et noix pour se régaler dès potron-minet et faire le plein de bonnes choses.

Ce granola contient des petites baies étranges aux propriétés antioxydantes reconnues et gustativement parlant délicieuses. Les baies de goji baies sont rouges avec petit goût de datte et les cranberries ou canneberges ressemblent un peu à des raisins secs en plus rouges. Ces baies se trouvent désormais assez facilement chez monop par exemple ou dans les épiceries bio.

cranberries-granola-and-goji

Pour ce granola il vous faudra :

– 100 gr de flocons d’avoine
– 40 gr d’amandes entières
– 20 gr de noisettes entières
– 2 CAS de noix de coco râpée
– 3 CAS de sirop d’érable
– 1 CAS de sirop d’agave
– 1 CAS d’huile de tournesol
– 35 gr de baies de goji
– 35 gr de canneberges 

Préchauffez le four à 160°

Coupez les noisettes et les amandes en gros morceaux puis dans un saladier mélangez-les aux flocons d’avoine avec la noix de coco râpée, le sirop d’érable et le sirop d’agave ainsi que l’huile.

Etalez ce mélange sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé et enfournez pour 20 mn en retournant à mi-cuisson le mélange avec une cuillère en bois.
Au bout des 20 mn. Sortez la plaque du four et laissez refroidir. Ajoutez les baies de goji et les canneberges, mélangez et stockez dans une boîte hermétique.

granola-aux-baies-goji-cranberries Granola baies de goji et cranberries

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Gelée de coings


23 novembre 2012

Dans la série des fruits pas comme les autres, j’ai nommé le coing! La fourmi Elé avait une mission cet automne : faire de la gelée de coings pour un des minis qui trouve ça « excellent!  »
Première étape trouver des coings, ce fruits qui ressemble de loin un peu à une poire, le duvet en plus!

Gelée de coing

ingrédients :

– je vous le donne en mille : des coings!
– du sucre

Jusque là ce n’est pas trop compliqué!

Lavez et coupez les coings en quartiers (sans éplucher, sans épépiner), et faites les cuire une bonne grosse demi-heure dans de l’eau.
Egouttez-les et essorez-les dans un torchon pour en tirer tout le jus. La fourmi n’ayant pas deux sous de patience et pas trop de temps devant elle n’a bien sûr pas attendu que les coings refroidissent et s’est donc un peu brûlé les pattes !

Pesez le jus et ajoutez le même poids en sucre.
Faites cuire ce mélange dans une casserole 15-20mn selon la quantité (la gelée est prête quand elle commence à gélifier sur le bord d’une assiette), vous en tirerez une belle gelée, la fameuse!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !