Gâteau au chocolat trop bon de Pierre Hermé


26 juin 2015

Voici un gâteau au chocolat terriblement bon tout droit sorti du cahier de recettes de Soledad et Pierre Hermé avec leur livre « Pierre Hermé et moi » dont j’ai déjà testé pas mal de recettes. !
Ce gâteau au chocolat est limite diabolique ! En même temps, celui là était bon aussi, et pareil pour celui ci !
D’ailleurs, si vous cherchez à faire un bench de recettes au chocolat, rendez vous directement à la case « rien que du chocolat » du menu « à table » !! vous m’en direz des nouvelles ! Mais je m’égare ! Revenons à nos moutons chocolatés et les techniques du chef pour faire ce bon gâteau. Avec cette recette, Pierre Hermé chamboule toutes mes habitudes. Si comme moi, vous avez l’habitude de mettre la farine, le sucre, les oeufs et ainsi de suite, dans le bol du robot pour tout mélangez, revoyez votre copie, Pierre, ne fait pas du tout comme ça !! Je ne sais pas si la chimie des ingrédients agit différement dans un ordre différent, toujours est il que le résultat est à la hauteur des bons et riches ingrédients qui sont à l’intérieur !

gâteau au chocolat de pierre hermé

Pour 4 personnes (un moule à manquer de 20 cm) (J’ai divisé la recette originale par 2)
– 125 gr de chocolat noir (50% mais j’ai fait avec du 60% de Valrhona)
– 125 gr de beurre
– 100 gr de sucre
– 2 oeufs
– 35 gr de farine

Préchauffez le four à 180°.
Faites fondre le chocolat au micro-onde.
fouettez le sucre et le beurre (sans le faire fondre).
Ajoutez les oeufs un à un tout en continuant de fouettez 1 mn entre chaque oeuf.
Versez ensuite le chocolat fondu et mélangez.
Ajoutez pour finir la farine. Mélangez, goûter : hummm, c’est bon. Comme ça, la pâte ressemble à une belle ganache légèrement mousseuse, trop bonne !! hummm !
Beurrez un moule à manquer. Chemisez le fond avec un papier sulfurisé pour faciliter le démoulage (je joue toujours la prudence).
Enfournez pour 30 mn environ. Piquez le gâteau avec la pointe d’un couteau. La lame doit ressortir propre. Le gâteau sera moelleux, fondant.
Voilà, voilà, plus qu’à s’en mettre plein la panse et se régaler !
gâteau au chocolat de pierre hermé gâteau au chocolat de pierre herméSi vous cherchez de quoi faire le plein de tablettes de chocolat ou simplement préparez vos vacances, n’hésitez pas à faire un tour sur l’eshop pour trouver le cabas de vos rêves ! Profitez en ce moment de 10% et la livraison gratuite sur la France avec le code SUMMER15 !!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Mousse au chocolat de Pierre Hermé, tout en légèreté !


13 avril 2015

Les mousses ne manquent pas par ici, de même que les recettes au chocolat. Il y a même deux rubriques qui ne parlent que de ça : « rien que du chocolat«  pour les drogués  amoureux de la tablette et « des crèmes et des mousses » pour ceux qui aiment aussi changer de parfums.
Pour cette nouvelle mousse, j’ai fait une confiance aveugle à Pierre Hermé et Soledad avec leur livre « Pierre Hermé et moi » et bien m’en a pris.
A peine la première petite cuillère avalée, le verdict est tombé : « délicieuse » pour certains, « trop bonne » pour d’autres !
Elle est bien chocolatée et sa texture est très mousseuse et aérienne.
Cette mousse au chocolat de Pierre Hermé va donc devenir un classique et entrer dans ma stratégie 2015 de « réduction de mes déchets ». Si si ! Si vous avez suivi mon article sur les yaourts maison, j’ai entrepris de limiter au maximum l’achat de petits pots de crèmes, mousses et autres laitages du supermarché (sauf le fromage blanc que je fais pas) pour me concentrer sur le fait maison avec pour conséquence : moins de trucs à ranger en rentrant de courses, quelques pots en moins à jeter et des trucs tout bon à manger. {Pourvu que ça dure !}

Mousse au chocolat de Pierre Hermé

Pour 4 gourmands en manque de chocolat
– 170 de chocolat 70% ou 61 % pour moi et du Valrhona (recommandé par Pierre Hermé et moi même !!) mais ça doit aussi marcher avec d’autres chocolat
– 20 gr de sucre
– 80 gr de lait entier
– 4 blancs d’oeufs
– 1 jaune d’oeuf (pour les autres jaunes, vous pouvez faire des traoumads, une mayo ou de la crème pâtissière)

Faites fondre le chocolat au micro-onde à 450 en plusieurs fois
Pendant ce temps, faites bouillir le lait. Versez le lait progressivement sur le chocolat fondu et mélangez jusqu’à obtenir une belle ganache bien lisse.
Séparez les blancs des jaunes puis montez les blancs.
Ajoutez le jaune au chocolat et mélangez pour l’incorporer.
Montez les blancs en neige. Quand ils commencent à mousser ajoutez peu à peu le sucre.
Ensuite incorporez délicatement les blancs au mélange chocolaté. Versez dans un plat de service ou des ramequins individuels et réservez au moins 1 heure au réfrigérateur.
Voilà plus qu’à lécher la cuillère, la spatule et le plat et attendre que la mousse prenne !

mousse au chocolat de Pierre Hermé

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Cake infiniment vanille


15 décembre 2014

Picasso a eu sa période bleue, rose… Moi je suis dans ma période Pierre Hermé, mais le Pierre Hermé abordable avec des cakes et biscuits simples à réaliser et particulièrement délicieux.
Donc après les sablés diamants et le riz au lait, voici le cake infiniment vanille dont la texture est tout juste parfaite !! C’est moelleux et dense. C’est aérien et parfumé.
Loin de ma technique favorite de « tu fous tout dans le robot et tu mélanges », Pierre Hermé intègre chaque ingrédient d’une manière bien particulière et dans un ordre précis. Rien n’est un hasard et le résultat est parfait ! L’amande est bien là mais pas omniprésente, la vanille est intense !
Il n’y a pas de levure et pourtant le gâteau est aérien : en somme c’est un cake parfaitissime !

cake infinement vanille Pierre Hermé cake infinement vanille Pierre Hermé

– 25 gr de lait entier
– 2 gousses de vanille
– 170 gr de beurre tempéré (pensez à sortir le beurre bien à l’avance pour qu’il soit mou)
– 125 gr de sucre glace
– 170 gr de poudre amande
– 3 jaunes d’œufs
– 3 blancs d’œufs
– 1 œuf
– 40 gr de sucre
– 80 gr de farine

Faites bouillir le lait avec les graines de vanille et les gousses de vanilles bien grattées. Dès les premiers bouillons, arrêtez, couvrez et laissez infuser une demie-heure. Ensuite passez au tamis pour ne garder que le lait vanillé.
Dans le bol du robot, versez le beurre et battez le rapidement. Ajoutez le sucre glace et la poudre d’amandes. Fouettez 5 mn pour blanchir la préparation. Ajoutez ensuite les jaunes d’œuf, et l’œuf entier. Mélangez et versez le lait. Vous obtiendrez un mélange tout léger !
Montez les blancs en neige puis serrez avec les 40 gr de sucre restant. Les fameux becs d’oiseaux vont se former, arrêtez alors de fouettez les blancs.
Incorporez délicatement les blancs dans la préparation précédente  en 3 fois puis ajoutez ensuite la farine en 2 fois.
Beurrez un moule à cake et chemisez le fond pour un démoulage plus facile. Laissez 2 cm en haut du moule. Enfournez à 170° pendant 45 mn (mon cake a mis plus de temps pour cuire, j’ai dû rajouter 10 mn environ). Piquez pour vérifier la cuisson, la lame du couteau doit sortir propre.
Démoulez ce cake infiniment vanille 5 mn après l’avoir sorti du four et déposez-le sur une grille pour le laisser refroidir .

cake infinement vanille Pierre Hermé

Et voilà le travail !!
Si vous aussi vous craquez pour le livre vous pourrez le trouver  chez Pierre Hermé himself !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Le riz au lait comme un chef c’est simple !


12 décembre 2014

Certains ont tendance à penser que cuisiner comme Pierre Hermé c’est compliqué !! Pas du tout ! Il suffit juste de choisir une recette accessible comme celle-ci ou encore celle-là !!
Prenez, comme moi, le livre « Pierre « Hermé et moi« , dessiné par Soledad et vous verrez que le riz au lait d’un chef c’est simple !

Riz au lait pierre hermé

Pour 4 personnes
– 300 gr de lait entier
– 1 gousse de vanille
– 1 petite pincée de fleur de sel
– 60 gr de riz rond arborio
– 15 gr de sucre
– 200 gr de mascarpone (ça c’est la botte secrète plus si secrète pour un riz bien onctueux !)

Versez le lait dans la casserole avec les graines de vanille et les gousses bien grattées : c’est simple ! Portez à ébullition puis arrêtez. Couvrez et laissez infuser une demi-heure. C’est simple !
Passez le lait pour retirer la gousse et les fibres de la gousse puis reversez le dans la casserole.
Ensuite ajoutez le riz, le sucre et le sel. Dès que le mélange se remet à bouillir, faites cuire 20 mn à feu doux en remuant continuellement car sinon le mélange a tendance a attacher. J’ai dû rajouter un peu lait et faire cuire le riz un chouilla plus longtemps. Il doit rester al dente mais pas trop croquant non plus.
Ensuite versez dans un plat ou un bol. Couvrez d’un film alimentaire au contact pour éviter que la condensation ne se forme et coule sur le riz. Laissez refroidir et réservez au frigo une nuit ! c’est tout aussi simple !
Le lendemain, votre riz sera plutôt ferme ! no panic !! détendez le mascarpone avec un petit fouet ou une fourchette puis ajoutez petit à petit le riz au lait. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange bien onctueux. Peu sucré, vous pourrez servir ce riz au lait avec du miel, de la confiture, du sirop d’érable ! Et voilà, vous voyez, c’est simple !

Riz au lait pierre hermé

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Sablés diamants : les biscuits précieux à déguster !


21 novembre 2014

Les sablés diamants sont un classique dans la famille des biscuits : ceux que l’on aime croquer à l’heure du café ou à 5 heures avec un thé bien chaud. Ces biscuits là ont un faux air de shortbread. La petite pointe de sel contraste délicieusement avec le sucre croustillant tout autour du sablé. Un vrai régal que je dois à Pierre Hermé à qui j’ai piqué la recette. Elle est extraite du chouette livre écrit à 4 mains par l’illustre pâtissier et la non moins célèbre Soledad. Leur duo a su trouvé de bonnes recettes de gâteaux, goûters et autres gourmandises à portée de nos spatules : cake, choux, Ispahan, baba, crème caramel ou charlotte….
sablés diamant Pierre Hermé

Pour environ 16 biscuits (j’ai divisé par 2 la recette orginale, on se demande bien pourquoi d’ailleurs !!)
– 90 gr de beurre mou
– Les grains d’une demie gousse de vanille
– 40 gr de sucre en poudre
– une bonne pincée de fleur de sel
– 125 gr de farine
– et à nouveau 30 gr de sucre pour rouler les sablés dedans (la prochaine fois je tenterais de les rouler dans du sucre cristal pour avoir des grains de sucre légèrement plus gros tout autour du sablé !!).

Dans le bol du robot équipé de la feuille (le fouet tout plat), versez le beurre et les graines de vanille. Mélangez puis ajoutez le sucre et le sel. Mélangez à nouveau puis incorporez la farine en faisant bien attention à décoller la pâte sur les bords du bol.
Quand la pâte est prête, façonner un rouleau de 2 à 3 cm de diamètre.
Sur une feuille de papier sulfurisé saupoudrez le sucre restant et roulez le rouleau de pâte dedans. Quand la pâte est encore à température ambiante le sucre se collera bien dessus. Recouvrez de film alimentaire et réservez au frais 2h.
Préchauffez le four à 170°.
Sortez le rouleau de pâte puis découpez des biscuits d’1 cm (1,5 cm préconisé par le chef) d’épaisseur. Déposez les sablés sur une plaque recouverte de papier cuisson puis enfournez pour 18 à 20 mn (presque 25 pour moi) pour qu’ils prennent une jolie coloration dorée.
sablés diamant Pierre Hermé

Ces sablés là accompagneront volontiers votre café, votre thé, et même une jolie compote en dessert !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Pavlova aux fruits d’été


5 septembre 2014

Y’a pas que les financiers dans la vie, il y la pavlova aussi!! Et oui, vous l’aurez deviné, c’est encore une histoire de blancs d’oeufs qui tapaient la discute en attendant dans le frigo que je vienne les chercher! La causette fut brève puisque je me suis vite décidée pour faire ma première pavlova : l’autre manière élégante, cool et économique pour ne pas perdre des blancs d’oeufs! Ca part bien là non?
Ca continue tout aussi bien car je me suis entourée de Pierre Hermé et Julie Andrieu, enfin surtout de leur livre « confidences sucrées » car ils n’étaient bizarrement pas dispos pour une démo à la maison!!  pavlova aux fruits d'été Pour 4 pavlovas individuelles ou 2 pavlovas individuelles et une douzaine de meringues pour le café!
– 60 gr de blancs d’oeufs (de 2 gros oeufs)
– 120 gr de sucre soit le double du poids de blancs d’oeufs
– 1/2 CAC de jus de citron
– 1/2 CAC d’extrait de vanille
– 12 cl de crème liquide entière
– 1 sachet de sucre vanillé
– 2 nectarines jaunes,
– 1 CAS de sucre et quelques myrtilles.

Préchauffez le four à 130° Montez les blancs en neige fermement. Ajoutez le citron et la vanille puis serrez les blancs en ajoutant le sucre tout en continuant de les fouetter vivement pour les raffermir. Ils vont prendre une consistance plus dense et épaisse et former des pics ou becs d’oiseau.
Avec une cuillère à soupe, déposez sur une plaque de papier un gros rond de meringue et creusez légèrement au milieu pour accueillir plus tard la crème fouettée et les fruits.
S’il vous reste de la meringue comme pour moi, transférez celle-ci dans une poche à douille munie d’une douille cannelée par exemple et pochez le restant de la meringue sur la plaque.

Enfournez en baissant le four à 120° pour 1h30 de cuisson. A la fin de la cuisson laissez les meringues refroidir et se dessécher dans le four entrouvert, ce qui est préconisé dans la recette. Pour ma part, je les ai remis à 60° dans le four fermé pendant encore environ 45 mn puis dans le four éteint, porte entre-ouverte. Elles étaient crousti-fondantes! Pour ce bon résultat je ne vous cache pas qu’il faut donc s’y prendre un peu à l’avance, pas forcément comme moi à 18H00!!
Plus tôt c’est mieux car cela permettra aux meringues d’être à leur top niveau!

Préparez vos fruits. Lavez, épluchez, et coupez les fruits dans un bol.
Sucrez légèrement et réservez au réfrigérateur. Montez la crème liquide en chantilly après avoir mis le bol du robot ou frais et la brique de crème quelques minutes au congélateur histoire qu’elle soit bien froide (pas congelée hein!!).
Commencez à la monter à vitesse moyenne pour aérer la crème puis à grande vitesse. Quand elle est ferme ajoutez un peu de sucre vanillé.

Passez au montage. Mettez de la crème chantilly au centre de la grosse meringue. Déposez quelques fruits et servez!

Pavlova meringuesBon ben voilà, ça c’est fait et ça se refera!!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Tarte au citron Michalak


22 juin 2012

Après avoir goûté la version de Cyril Lignac, la fourmi Elé est allée se rancarder sur la recette de la tarte au citron. Ensuite dilemne laquelle choisir ? Celle de Lignac était assurément délicieuse mais celle de Michalak intrigante!! Bref, pour la crème cette fois-ci la Fourmi a jeté son sort sur celle de Christophe Michalak. Pour la pâte, une recette de pâte sucrée sablée du duo Pierre Hermé – Julie Andrieu. Du bon partout à priori mais la fourmi Elé n’est pas une chef, allait-elle s’en sortir!!??

Tarte au citron Michalak

Ingrédients pour 6 personnes

Crème citron

3 Œufs (entiers, une précision car la fourmi a eu des doutes quand il a fallu ajouter les oeufs entiers. La peur de se retrouver avec une omelette!!… sacrée Fourmi)
150 gr de sucre semoule
150 gr de jus de citron
1 feuille de gélatine
180 gr de beurre

Pâte sablée (recette P.Hermé/J.Andrieu)

(pour 4 fonds de tarte de 24cm)
500g de farine
300g de beurre à température
190g de sucre glace
60g de poudre d’amandes
2 oeufs
4 pincées de fleur de sel
L’intérieur d’une gousse de vanille

Citron Confit

L’écorce d’un citron
80 gr de sucre
140 gr d’eau

Pour les meringues, c’est par ici pour la recette

Préparation de la pâte sablée

Mettez dans votre le bol du robot, le beurre à température en morceaux avec le sucre glace, la poudre d’amandes, le sel, la vanille, les oeufs, puis la farine.
Mélangez jusqu’à obtenir une boule que vous diviserez en 4. Conservez un des pâtons et gardez les autres au frais ou congelez les.

Faites reposer votre pâte dans un film alimentaire au moins 4h. Temps indispensable avant d’étaler la pâte sinon elle risque de se rétracter à la cuisson et de se craqueler au moment de l’étaler . La fourmi Elé était sceptique mais si Pierre Hermé le dit ! la fourmi Elé le fait et elle a bien eu raison car ce conseil s’est avéré très bon. Ensuite, préchauffez votre four à 210°, étalez la pâte et foncez la dans un moule à fond amovible, piquez là et enfournez.

Cuisson environ 20 mn à 210°. Conseil de Pierre Hermé la pâte doit sortir bien cuite, bien blondie pourqu’elle ne se ramollisse pas par la suite. Une fois sortie du four, réservez.

Préparation de la crème

Zestez 3 citrons dans une casserole et pressez leur jus.
Faites ramollir la gélatine dans de l’eau froide 
Faites chauffer à 85° le jus de citron, les zestes, le sucre, la gélatine préalablement essorée et les œufs (arrêtez la cuisson quand la crème a une consistence suffisament épaisse) 
Passez au tamis la crème. Laisser refroidir jusquà atteindre environ 45°, puis mixez en ajoutant petit à petit le beurre en morceaux assez ramollis.
Laissez refroidir et réservez dans une poche à douille fermée au frais. Le mieux ici est de s’y prendre à l’avance, voire la veille c’est encore mieux. La fourmi ayant zappé le « à l’avance » a du faire le dressage un peu trop tôt avec une crème pas assez prise, d’où le look peu conventionnel!!

Préparation Citron confit

Mettez les petits dés d’écorce de citron, le sucre et un tout petit peu d’eau, laisser confire, sans que le sucre dore. Les petites citrons confits doivent rester transparents.

Pour le dressage, prenez votre fond de pâte que vous aurez déposé sur un plat. Avec la poche à douille faites de jolise boules, posez quelques dés de citrons confits et des morceaux de suprêmes de citrons pour le goût et la finition. Déposez pour finir quelques petites meringues.

 DUO-tarte-au-citron1

Peut être pas aussi jolies que les tartes de Messieurs Michalak ou Lignac, mais le goût était là et quand même pour les papilles c’est bien ce qui compte. Bilan extra quant à la crème citronnée (surtout quand on est fan de citron), un vrai régal, douceur et acidité juste ce qu’il faut, un bel équilibre.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !