Terrine campagne au foie de volaille, simplissime !


15 février 2016

Jusqu’à peu, j’étais un peu frileuse à l’idée de me lancer dans une terrine de campagne. Tout d’abord parce que n’ai pas de terrine et puis je me suis toujours dit que c’était long, avec pas mal de préparation, tout ça tout ça ! Mais ça c’était avant de découvrir le livre « simplissime » de Jean-François Mallet, dont j’avais entendu parlé chez François Régis Gaudry dans « on va déguster ». puis feuilleté chez ma cop’ foodista qui, elle aussi, avait adopté la simplissime attitude !!
Pour démarrer dans la cuisine « simplissime », j’ai opté pour cette terrine de campagne au foie de volaille. La photo avait l’air bien alléchante et la recette, si facile ! L’affaire était entendue !

terrine de foie de volaille

terrine de foie de volaille

Pour une belle terrine (taille un grand moule à cake) 8 à 10 personnes
– 500 gr de foie de volaille
– 400 gr de chair à saucisse
– 4 gr de sel
– 1 CAC de thym frais ou séché
– 2 oeufs de poule, entier
J’ai ajouté 2 feuilles de laurier et du poivre.

Préchauffez le four à 170°
Coupez la moitié des foies de volailles, et mixez le reste.
Dans un grand saladier, mélangez (avec les doigts) tous les ingrédients : foie, chair à saucisse, sel, poivre, thym et les oeufs. (Pour les âmes un peu sensible, Il est conseillé de ne pas faire ça tout de suite après le p’tit déj, car c’est quand même un peu particulier de « patouiller » dans les abats et le foie mixé. N’écoutant que mon courage et pensant aux tartines que je pourrais me faire plus tard, j’ai vaillamment passé cette étape !).
Versez le tout dans une terrine ou un moule à cake (ça marche tout aussi bien même si l’esthétique n’est pas au rendez-vous).
Déposez le moule dans un plat allant au four avec de l’eau dedans pour le bain marie. Tassez au mieux.
Enfournez pour une cuisson de 45 mn environ (j’ai cuit ma terrine plus d’une heure).
A la sortie du four laissez refroidir puis recouvrez d’un couvercle dans le cas de la terrine ou d’un papier alu pour un moule à cake. Tassez avec une brique de lait (système D, très pratique) et mettez au frais pendant une nuit.
Le lendemain, il n’y a plus qu’à dégoupiller une baguette bien fraîche, faire valser les cornichons et les p’tits oignons! La terrine est prête. Elle me paraissait bien volumineuse mais finalement, ça part vite et bien !!

terrine de foie de volaille

Verdict gustatif : c’est hyper simple et c’est bon ! Je suis contente de ce premier pâté ! Les loustics ont trouvé ça bien bon, bien que légèrement timide à la première tartine (qu’est ce que c’est que ce truc qu’elle nous a encore préparé !??). Une fois la première bouchée passée, les tartines se sont enchaînées !
A refaire donc !

A tester aussi : les rillettes de lapin !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Verrines à la betterave et chantilly au chèvre frais


11 mai 2015

Dans les cas où vous avez prévu, comme moi, d’enchaîner de manière ambitieuse les déjeuners entre amis à la maison, il vaut mieux être organisé. Il donc prudent de prévoir des plats, desserts ou entrées qui se préparent à l’avance histoire de ne pas être à l’arrache le jour J. Personnellement, j’aime bien que la cuisine soit à peu près rangée quand les invités arrivent et qu’ils ne voient que c’était limite la guerre civile 10 mn avant. Il ne reste plus qu’à profiter !
Voici donc une petite idée pour une entrée ou un apéritif ++ qui se prépare en partie la veille de recevoir. Cette idée de verrines à la betterave que j’ai pêché par ici est simple, rapide et produit indéniablement son petit effet : Oh du rose !! Oh c’est joli !! Humm c’est bon !

verrine betterave chèvre frais

Pour 4 verrines à la betterave et au chèvre frais

– 275 gr de betterave cuite
– 1 CAC de vinaigre balsamique
– sel et poivre
– 30 gr de chèvre frais (petit billy)
– 1 CAS d’huile d’olive

Pour la chantilly au chèvre frais
– 100 ml crème fleurette. Depuis peu je trouve chez monoprix au rayon frais de la crème fleurette à 35% qui monte bien plus facilement et garde une bonne tenue . Ratage impossible ! Sinon la classique à 30% marche aussi bien. Il est prudent de mettre la crème et le bol du robot au réfrigérateur pour qu’elle monte à coup sûr.
– 50 gr de chèvre frais (petit billy)

Mixez la betterave avec l’huile d’olive et le vinaigre balsamique. Ajoutez le chèvre frais en petits morceaux puis salez et poivrez à votre goût. Cette partie peut se faire la veille de recevoir. Il suffit de réserver au frais cette « crème de betterave » jusqu’au lendemain.

Montez la crème fleurette en chantilly. Salez et poivrez.
Ajoutez le chèvre frais en morceaux et mélangez à vitesse moyenne jusqu’à ce que le fromage soit bien incorporé.
Transvasez la  chantilly dans une poche à douille munie d’une douille cannelée.

Versez la betterave mixée dans des verrines. Pochez la chantilly par dessus. Donnez un tour de moulin de poivre par dessus et servez directement ou réservez au frais jusqu’à la dégustation  (si vous la réservez, faites un petit cône en papier aluminium par dessus la verrine pour ne pas abîmer le dressage et que la chantilly ne se dessèche pas au réfrigérateur).

verrine betterave chèvre frais

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Terrine de saumon, st Jacques et crevettes roses.


20 avril 2015

Voilà, ça y est, je me suis lancée et ai réalisé ma première terrine ! Pas trop tôt, me direz vous car c’est loin d’être compliqué en réalité. C’est même plutôt simple et bon en plus !! Alors pourquoi avoir tant tardé ?
En fait j’ai un problème avec les entrées ! Pour les desserts, ça va, je ne manque jamais d’idées.
Pour les plats je m’en sors toujours mais pour les entrées, souvent, je manque d’inspiration.
Pour cette première terrine, j’avais donc besoin d’aide et c’est chez « Péché gourmand » que j’ai trouvé mon bonheur avec cette recette de terrine de saumon, st Jacques et crevettes roses.

terrine saumon st jacques crevettes

Pour 6 à 8 personnes (un moule à cake de 26 cm de long)
J’ai changé quelques p’tits trucs par rapport à l’original mais l’essentiel est là !
– 250 g de grosses crevettes roses décortiquées (environ 25 grosses crevettes)
– 250 g de noix de Saint-Jacques
– 400 g de saumon (2 pavés de chez l’ami Picard)
– 1 oeuf entier et 1 blanc d’oeuf
– 20 cl de crème liquide entière
– 2 CAS d’herbes de ciboulette et estragon ciselées pour la terrine + 3 autres CAS pour la crème
– 20 cl de crème épaisse
– Sel et poivre du moulin

Préchauffez le four à 170°.
Décongelez le saumon si vous utilisez du saumon surgelé.
Découpez les crevettes (sauf 5), le saumon et les noix de St Jacques en cubes d’1 à 2 cm.
Versez dans le bol du mixeur : les 3/4 du saumon, un 1/4 des noix de St jacques et 5 crevettes, l’œuf entier puis le blanc d’œuf supplémentaire. Mixez.
Ajoutez la crème liquide et 2 CAS du mélange d’herbes ciselées. Mixez à nouveau pour obtenir un mélange homogène.
Salez et poivrez.
Versez cette préparation dans un saladier et ajoutez les morceaux de saumon, de crevettes et de noix de st Jacques.
Mélangez. Rectifiez l’assaisonnement et versez dans un moule à cake (j’avais beurré mon moule par précaution).
Déposez le moule dans un plat avec de l’eau à mi hauteur. Enfournez et cuisez au bain marie pendant 40 à 45 mn.
Laissez ensuite refroidir avant de réservez au réfrigérateur.
Pas très compliqué n’est ce pas ?!

A deguster avec la crème épaisse que vous aurez salée, poivrée. Ajoutez y de la ciboulette ciselée et c’est prêt .

terrine saumon st jacques crevettes

Sinon, vous pouvez aussi vous lancer dans une entrée comme ce roulé aux épinards et au saumon qui remporte un franc succès à chaque fois !!

Pour d’autres recettes festives : faites un petit tour par !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Frittata au thon et tomates séchées


21 janvier 2015

Il y a des jours où l’on ne sait pas quoi préparer et l’éternel « qu’est ce que je vais bien pouvoir leur faire à manger » tourne en boucle dans votre tête.
C’est à ce moment qu’une omelette apparaît au dessus de vous dans une petite bulle ! Bon sang mais c’est biensûr !!
Sa version italienne nommée « frittata » est un peu plus gourmande et généreuse ! Elle peut être mangée froide ou chaude et se garnit à votre goût ou en fonction des de vos placards. La boîte de thon est pratiquement toujours présente tout comme oignon ! Avec un peu de chance vous aurez aussi des tomates séchées ! Agrémentez votre frittata au thon de sauce tomate et/ou de quelques légumes, et vous avez le repas que vous désespériez de trouver !

Frittata au thon et tomates séchéesPour cette recette je me suis largement inspirée du livre  « cuillère d’argent » dans lequel nous avons déjà pioché une ou deux recettes comme les raviolis ou les gnocchis !

Pour 4 personnes

– 5 à 6 oeufs
– 150 gr de thon en boîte (ou une bonne conserve : moi j’ai la chance d’avoir une copine dont le papa pêche et met le thon en conserve et vraiment il est délicieux !! C’est tout à fait autre chose, alors merci encore pour ce transfert de bocal : so good !)
– 50 gr de tomates séchées
– 1 oignon
– sel, poivre
– huile d’olive

Préchauffez le grill du four.
Pelez et émincez l’oignon. Faites-les revenir dans dans une poêle avec l’huile d’olive. Ajoutez ensuite le thon grossièrement émietté. Mélangez.
Déposez par dessus les tomates séchées, égouttées et coupées en morceaux de 1 ou 2 cm.
Battez les oeufs en omelette. Salez et poivrez ceux-ci. Versez dans la poêle puis laissez cuire 5 mn. Enfournez ensuite sous le grill mais pas directement dessous pour finir la cuisson. Surveillez bien, 3 à 4 mn suffiront.

Frittata au thon et tomates séchées

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rillettes de veau à l’estragon maison !


19 décembre 2014

Ambiance bistro et bonne franquette à la fourmilière avec ces rillettes de veau à l’estragon ! Les rillettes maison c’est tout facile, il faut juste prévoir une longue cuisson. Le reste se fait presque tout seul ! Ces rillettes là sont tombées d’un nouveau petit livre consacré aux rillettes de toutes sortes pour se régaler  et épater un peu la galerie : « C’est moi qui l’ai fait » ! Pensez à partir faire quelques courses pendant la cuisson : Quelque chose me dit  qu’un bon pain et une bonne bouteille pourraient servir aussi !

rillettes de veau à l'estragon

– 500 gr de tendron de veau
– 1/2 oignon
– 1 clou de girofle
– 1/2 botte d’estragon (20 feuilles environ
– 1 petite carotte
– 30 gr de beurre
– sel, poivre
– 1 bonne CAS de crème fraîche épaisse
– 10 cl de vin blanc (ma petite touche personnelle)
– Un peu d’eau

Épluchez l’oignon. Coupez-le en 2 et plantez un clou de girofle dedans.
Pelez et lavez une carotte.
Lavez et ciselez les 3/4 des feuilles d’estragon. Réservez les autres feuilles.
Enlevez le gras, les os, cartilages et les nerfs des tendrons. Découpez en morceaux de 3 à 4 cm.
Dans une cocotte, faites chauffer un peu d’huile et faites revenir  les morceaux de tendron, pendant 3 à 4 mn. Ajoutez ensuite la carotte, l’oignon et l’estragon. Salez et poivrez.
Versez le vin blanc. Ensuite ajoutez l’eau jusqu’à recouvrir la viande. Laissez mijotez jusqu’au premier petit bouillon puis recouvrez et laissez cuire 2h30 à 3h, jusqu’à ce que les morceaux de tendrons s’effilochent.
Pendant la cuisson, mélangez et à moitié cuisson, retirez le couvercle pour faire réduire le jus. Ajoutez un peu d’eau en cours de cuisson si nécessaire.
A la fin de la cuisson, prélevez les morceaux de viande avec une fourchette ou une écumoire. A l’aide de fourchettes, effilochez la viande. Ajoutez une bonne cuillère à soupe du jus puis ajoutez une Cuillère à soupe de crème fraîche. Si vous souhaitez une consistance plus « moelleuse », passez brièvement le mélange dans un petit mixeur. Sur ces photos les rillettes se sont pas mixées mais ayant testé les 2, la texture légèrement mixée s’avère meilleure et plus facile à tartiner aussi ! Rectifiez l’assaisonnement si besoin (sel, poivre) et ajoutez les feuilles d’estragon ciselées restantes. Mettez dans un petit bocal et réservez au frais.

rillettes de veau à l'estragonIl ne reste plus qu’à filer à la boulangerie avec un sac à pain, joli et 100% réutilisableEnsuite sortez quelques pickles et autres cornichons, tartinez et trinquez !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Triangles au thon provençal, la recette fissa!


1 septembre 2014

On a beau dire, y’a quand même des basiques qu’il faut avoir dans ses placards (pour ceux qui suivent, les mirabelles au sirop ne sont pas indispensables!). Par exemple, il est essentiel d’avoir toujours une boîte de thon, un pot de sauce tomate ou deux, des olives, des sardines… des p’tits trucs comme ça qui n’ont l’air de rien mais qui peuvent vous sauver un diner, un apéro dinette, une vie! non là je m’emporte!
Triangles au thon provençaltriangles-au-thon-provençal

Pour 4 personnes

– 1 boîte de thon
– 2 CAS de sauce tomate provençal (maison ou toute prête)
– 1 pâte feuilletée pré-étalée
– et de quoi faire une salade composée pour accompagner tout ça!!

Egouttez le thon et mettez le dans un bol. Ecrasez le thon avec une fourchette. Réduisez le en miettes! Ajoutez la sauce tomate et mélangez les 2 ingrédients toujours avec la fourchette ! Cela doit avoir plus ou moins la consistance de rillettes!
Déroulez votre pâte feuilletée
Etalez la préparation sur une moitié de la pâte. Rerfermez l’autre moitié par dessus. Passez dessus un bon coup de rouleau à pâtisserie pour tasser un peu le tout. remettez le tout au frigo 10 mn.
Pendant ce temps préchauffez le four à 200°.
Sortez la pâte qui aura bien refroidi et découpez les triangles. Vous pouvez aussi utiliser des emportes pièces pour faire d’autres formes. C’est vous qui voyez!! (l’inconvénient c’est qu’il y aura des pertes, c’est un vrai problème!)
Séparez les triangles pour qu’ils ne se chevauchent pas pendant la cuisson. Vous pouvez les badigeonnez d’un peu de lait ou d’un jaune d’oeufs, tracez quelques rayures avec une pointe de couteau.
Enfournez pour 20 mn environ le temps que la pâte soit légèrement dorée.
triangles-au-thon-provençal2Maintenant tous à vos caddies, et ramenez-moi vite un kit de survie : thon, sauce tomate….et pour le frigo, vous me mettrez une pâte feuilletée! on ne sait jamais!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Crevettes marinées croustillantes


28 avril 2014

Il y a quelques temps de cela, la boutique en ligne Sempa Market (spécialisée dans les produits made in Turquie) m’a gentiment envoyé un colis surprise contenant notamment un paquet de Kadaïf!
J’adore les paquets surprise et encore plus quand il y a des produits que je ne connais que de très loin et que je n’ai encore jamais eu l’occasion de préparer. Une vraie découverte à faire. Le Kadaïf, kezako? Si comme moi vous ne connaissiez pas ce produit, ce sont en fait des cheveux d’anges, un vermicelle de fins et longs fils enroulés les uns sur les autres qu’il faut démêler pour les préparer. Ils servent également dans de nombreuses pâtisserie orientales.

crevette-marinée-kadaif

Pour des crevettes marinées croustillantes, il vous faudra

– 200 gr de crevettes surgelées de chez l’ami Picard par exemple (soit une vingtaine de crevettes). Vous pouvez en faire moins et conservez la même quantité de marinade ou bien, faire quelques crevettes croustillantes et faire sauter le reste des crevettes à la poêle pour déguster celles-ci de différentes façon sur un repas.
– du kadaïf (vendu en grand paquet notamment chez Sempa Market).
– le jus d’un demi citron
– sel et poivre
– 1 cm de gingembre haché finement
– 1 CAS d’huile d’olive
– 1 oeuf battu

Décongelez les crevettes.
Préparez la marinade avec le jus de citron, le gingembre épluché et haché et l’huile d’olive. Mélangez puis déposez dans la marinade les crevettes crues décortiquées. Salez, poivrez puis laissez mariner une bonne demi-heure.
Ensuite battez un oeuf dans un bol.
Démêlez le kadaïf et prélevez des petits « paquets » pas trop épais d’environ 20 cm de longueur pour envelopper chaque crevettes. Etalez sur une planche le kadaïf, passez un peu de jaune d’oeuf dessus au pinceau puis enroulez la crevette. Badigeonnez à nouveau d’un peu d’oeuf. Piquez la crevette dans un pic en bois éventuellement. Procédez de même avec avec toutes les crevettes

Pour la sauce je suis partie de cette recette que j’ai légèrement modifiée.

– 1 CS de coulis de tomate ou sauce tomate
– 2 CS de sucre en poudre
– 1 CS de vinaigre blanc (à défaut de vinaigre de riz)
– 1 CS d’eau
– 1 demi-échalotte
– quelques gouttes de tabasco

Ensuite il ne vous reste plus qu’à faire dorer chaque petite brochette dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Vous pouvez également les cuire au four en les badigeonnant d’un peu de beurre avant d’enfourner à 200° pour un douzaine de minutes.

crevettes croustillantes au kadaif

Dégustez avec ou sans sauce, selon votre goût comme vous pourriez le faire avec des beignets de crevettes!

Ces chouettes vermicelles croustillants ont permis de faire découvrir les crevettes à numérobis qui jusqu’à aujourd’hui restait bouche hermétique face cette petite bête de la mer. En version croustillantes elles sont passées comme sur des roulettes. Même il adore et en redemande!! Alors je dis vive le kadaïf!! M’est avis qu’on peut aussi enrouler dedans : du poisson, du poulet et tout un tas de trucs, des fruits peut être même aussi que l’on trempouillerait dans du chocolat, pourquoi pas!

A noter que la boutique Sempa Market a aussi un blog avec les nouveautés et quelques recettes comme le Simit qui est déjà sur ma liste depuis quelques temps!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Cigares magret de canard coriandre


22 avril 2014

Dans la série des recettes que je voulais absolument tester du Saveurs d’avril 2014 : les nems de magret de canard. Une idée sympathique pour un apéritif dînatoire, idéale pour une entrée!
Ces saveurs de coriandre et cumin m’intriguaient et me tentaient tout à la fois! Une fois encore je plongeais!

nems-magret-canard-coriandre

Pour 5 cigares de canard
– 90 gr de magret de canard fumé
– des feuilles de bricks
– un bouquet de coriandre
– 1/2 CAC de graines de cumin
– 1 oignon
– un peu d’huile pour la friture
– du blanc d’œuf.

Un peu comme à mon habitude j’ai pris la recette du journal et l’ai légèrement adapté. Je n’ai donc pas mis de harissa, pris des graines de cumin que j’ai écrasé plutôt que du cumin en poudre, j’ai retiré le gras du magret contrairement à la recette et pris un oignon jaune plutôt que rouge. J’ai réduit aussi les temps de cuisson. Je n’ai pas non plus rajouté de sel.
Nous y sommes presque donc!

Commencez par épluchez et hachez l’oignon. Faites le revenir à feu doux dans la poêle avec un peu d’huile d’olive et les graines de cumin écrasées pendant environ 5 à 10 mn.
Ciselez la coriandre après l’avoir lavée.
Enlevez le gras des tranches de magret fumé et émincez les tranches. Mélangez dans un bol, la coriandre, les oignons et cumin revenus avec le magret émincé.
Coupez maintenant une feuille de brick en 2. Humidifiez largement au  pinceau les bords de la feuille.

Nems magret de canard coriandre
Déposez en long un peu de cette farce sur une extrémité. Roulez le début pour enfermer la farce, puis repliez les bords sur la longueur et finissez de rouler sur toute la longueur de la feuille. Fermez en passant un peu de blanc d’oeuf sur le bout de la feuille de brick.

Procédez de même avec le reste. J’ai fait 5 nems de la sorte.
Faites les frire dans une poêle (je n’ai pas de friteuse) pour qu’ils soient bien dorés et croustillants. Déposez les nems ou cigares sur une assiette recouverte de papier absorbant et servez aussitôt avec un peu de salade et des feuilles de coriandre fraîches.

Nems magret de canard coriandre

Plus qu’à remercier monsieur et madame SAVEURS de nous avoir concocté ces savoureux mélanges!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ca se tartine!


7 avril 2014

A la bourre pour l’apéro et les invités frappent déjà à votre porte! même pas grave!
Sortez vite une boîte de sardines de votre placard (on a toujours de sardines n’est ce pas !), et le tour est presque jouer. Comme vous êtes sympathiques, servez d’abord un p’tit verre à vos invités, branchez un fond musical pour leur ravir les oreilles autant que le gosier et éclipsez vous 5 mn en cuisine!

Sardines

Rillettes de sardine minute
– 4 sardines
– 1 belle CAC de fromage frais type st moret ou philadelphia
– sel, poivre (à votre goût)
– un trait de jus de citron
– une dizaine de brin de ciboulettes ou quelques feuilles de coriandre

Tartine-rillettes-sardine

Attention top chrono!
Dans une assiette creuse écrasez les sardines à la fourchette.
Ajoutez le fromage frais, le trait de jus de citron, la ciboulette finement ciselée. Assaisonnez en sel et poivre
Mélangez tout ça tout ça!
et hop, plus qu’à tartiner.

rillettes de sardine ciboulette

Autre option printanière : Tartinade de fève et chèvre frais
– des fèves surgelées de chez l’ami Picard (toujours en avoir dans son congélateur, au cas où) sauf si vous êtes revenus du marché avec un plein panier (la saison arrive!)
– sel, poivre
– une lichette d’huile d’olive
– un fromage de chèvre frais (type petit billy)

Tartinade de fèves

Plongez les fèves surgelées dans un petite casserole d’eau. Portez à ébullition, salez l’eau puis faites cuire les fèves 3 mn à feu moyen. Ensuite égouttez les fèves et glissez les dans un récipient d’eau glacée ou très froide. Égouttez-les à nouveau.
Écrasez une partie des fèves grossièrement à la fourchette. Gardez quelques morceaux et fèves entières. Versez un trait d’huile d’olive, salez et poivrez à votre goût.
Sur une belle tartine grillée légèrement, étalez d’abord un peu de fromage frais, puis déposez la tartinade de fèves et quelques morceaux. Croquez! (en option, des copeaux de crottin de chavignol pour sur le dessus pour fignoler le tout!!)

tartines fèves ou sardines

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Velouté de topinambours et marrons


20 janvier 2014

Qu’est ce qui m’a pris, allez vous me dire, de cuisiner des topinambours? Pas très sexy à première vue! certes !
Mais examinons le cas d’un peu plus près et laissons sa chance au produit!
Primo : ils font les malins sur les étales des primeurs depuis des années et ça m’intrigue
Deuxio : Je n’en ai jamais mangé…suis donc curieuse
Tercio : on m’avait dit que ça avait un p’tit goût d’artichaut et j’aime les artichauts, alors pourquoi ne pas vérifier tout ça par moi même!

velouté-topinambour-marron

Voilà voilà tout ça étant dit il vous faudra pour 4 petits bols  pour une entrée ou pour un repas 2 à 3 bols.

– 500 gr de topinambours
– 250 gr de marrons cuits
– 1 échalotte
– 1 bouillon de légume (j’utilise des sachets de bouillon à infuser Ariake que l’on trouve maintenant assez facilement chez monop’ et super U, les deux enseignes proches de chez moi)
– sel, poivre
– 3 CAS de crème épaisse
– un chouilla d’huile d’olive {précision quand tu nous tiens!}

Épluchez l’échalote puis ciselez-la. Mettez-la ensuite dans une casserole avec un peu d’huile d’olive et faites-la revenir quelques minutes.
Épluchez les topinambours et coupez le en petits cubes. Ajoutez les topinambours dans la casserole puis versez de l’eau jusqu’à recouvrir au moins de 2 cm dessus. Mettez votre sachet ou cube de bouillon.
Couvrez et laissez cuire 1/4 d’heure environ. 5 mn avant la fin de la cuisson, ajoutez les marrons (gardez en quelques uns pour ajoutez lors du service). Au bout d’un 1/4 d’heure, prolongez un peu la cuisson si les topinambours ne sont pas encore tout à fait cuits (vous devez pouvoir plantez une pointe de couteau aisément). Retirez le sachet de bouillon.

Ensuite mixez et ajoutez 3 cuillères à soupe de crème. Rectifiez l’assaisonnement selon votre goût. Rajoutez un peu d’eau ou de bouillon au besoin.

Répartissez le velouté de topinambours et marrons dans des bols, ajoutez quelques brisures de marrons sur le dessus puis un petit filet d’huile d’olive. Servez aussitôt tant que c’est bien chaud!

 Velouté de topinambours et marrons

Bilan, c’est tout bon. La promesse de l’artichaut est bien là, s’en est même étonnant. Le goût du topinambour est si proche de celui de l’artichaut que ce dernier a dû muté pour en arriver là, ou faire un truc pas bien dans sa vie!! L’artichaut est plutôt gracieux et fait des jolies fleurs violettes. Quant aux topinambours, il n’a pas le physique facile mais son goût est tout à fait sympathique et se marie bien avec quelques châtaignes. Monsieur fourmi a été plutôt enthousiaste!! On renouvellera donc l’expérience de cette soupe savoureuse et originale.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !