Les fondants au chocolat faits maison , ça déchire !


15 août 2016

Quand les vacances arrivent que tu’as plus rien dans ton frigo, dis toi qu’il y a encore de l’espoir. Plus de fruit dans le saladier, plus de yaourts non plus !! Mais qu’est ce qu’on va bien manger en dessert ?? heureusement il reste une demi plaquette de beurre et des oeufs. En plus il faut les finir !!
Et si on faisait des fondants au chocolat ? Oh oui quelle bonne idée et comme ça on pourra finir les restes !! ok c’est une excuse à 2 balles mais quand même ça permet de finir les restes pour de bon et de ne rien jeter! Moi je dis bravo les fondants au chocolat !

fondants au chocolat

Pour 6 fondants (mais la recette se divise facilement par 2 et l’original se trouve sur youtube pour ceux qui auraient besoin de l’image en plus)

– 2 oeufs
– 80 gr de sucre
– 100 gr de chocolat noir (valrhona 60% est une excellent choix!)
– 80 gr de beurre
– 40 gr de farine

Préchauffez le four à 200°
Faites fondre le chocolat et le beurre ensemble au micro-onde (à 450) pendant quelques secondes et en plusieurs fois si besoin.
Beurrez des moules à muffins (les plaques de 6 sont parfaites)
Dans un saladier, fouettez les oeufs et le sucre ensemble.
Mélangez le duo beurre/chocolat jusqu’à obtenir un mélange bien lisse puis versez le sur les oeufs, ajoutez la farine. Fouettez et versez dans les moules. Enfournez pour 8 mn. Vous obtiendrez des fondants au chocolat avec un coeur coulant tip top.
Vous pouvez accompagner ces fondants au chocolat d’une boule de glace à la vanille (sait-on jamais il y a peut être aussi un congélateur à vider avant de partir !), d’un peu de chantilly ou de crème anglaise.

fondants au chocolat
La bonne nouvelle c’est super simple à faire et on peut même les préparer à l’avance en réservant au frigo les moules remplis pour les faire cuire juste avant la dégustation. Moi qui ne jurait qu’en l’ami Picard pour ces fondants au chocolat je me dis qu’il n’a plus qu’à bien se tenir !!

et pour retrouver toutes les recettes au chocolat c’est simple : c’est par ici !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Coulis, confitures, les fraises sont à la fête !


22 juin 2016

C’est la saison que l’on attend fébrilement depuis des mois, la saison des jolis fruits d’été. C’est aussi et forcément la saison des cueillettes et la semaine dernière nous avons repris le chemin des champs comme chaque année en nous attaquant à une parcelle de fraises de la ferme de Gally !
Pour la première fois cela s’est fait dans la gadoue, et c’est entre deux averses que nous avons cueilli nos premiers kilos de fraises : un peu plus de 4. En général, les fraises finissent toujours en confitures de fraises, plus quelques unes qui finissent sous une avalanche de chantilly !
Cette année j’ai voulu un peu innové et profité de cette première cueillette au maximum
J’ai donc commencé par refaire le stock de confitures pour l’année avec 9 pots de confiture de fraises. Ensuite, j’ai remplis quelques pots avec du coulis de fraises. Puis j’ai fait quelques croisements gustatifs avec la rhubarbe et vanille : très bon !

panier de fraises

La confiture de fraises 
Depuis que je suis toute petite , j’ai toujours vu ma maman faire de la confiture, c’est donc tout naturellement que je m’y suis mise, sans regarder de recette ou quoique ce soit. Petit à petit ma façon de faire évolue aussi.
Avant je coupais grossièrement les fraises après les avoir équeutées, puis lavées et zou dans la marmite avec la même quantité de fruits que de sucre. Puis avec les années, la quantité de sucre a diminué pour environ de 50/50 à 40/60 et parfois même encore un peu moins selon les fruits.

Le temps de cuisson varie toujours en fonction de la quantité de fruits et aussi de la taille de la marmite. Sur une grande quantité de fruits comme là, (mon faitout était plein), Après 30 mn, j’ai retiré les fruits avec une écumoire et laissé cuire le jus une heure de plus. A l’aide d’une écumoire, retirez au fur et à mesure l’écume qui se forme à la surface. Votre confiture n’en sera que plus belle et meilleure.
Pour moi, la confiture est cuite lorsque l’on dépose quelques gouttes de confiture sur le rebord d’une assiette et qu’elle ne coule plus.
Arrêtez alors la cuisson et versez directement (sans vous brûler) dans des pots stérilisés. Fermez et retournez les pots jusqu’à refroidissement complet.

confiture de fraises

Pour le coulis de fraises, c’est plus rapide et plus simple :
– 500 gr de fruits,
– 200 gr de sucre
– le jus d’un demi citron
Mixez les fraises plus passez-les. Versez dans une casserole avec le sucre. Portez à ébullition et hop, au premier bouillon c’est fini !
Versez dans des pots stérilisés, fermez et retournez les pots jusqu’à refroidissement complet.

coulis de fraise

Ce coulis sent divinement bon : dès qu’on l’ouvre les saveurs de fraises vous sautent au nez !! C’est sûr qu’après on a du mal à revenir à des produits du supermarché même si c’est bien pratique !

Pour la confiture fraises rhubarbe 
Prendre autant fraises que de rhubarbe : 50/50, ainsi qu’une gousse de vanille (ouverte en 2 et grattée pour en récupérer tous les grains).
Sucre : 40% de sucre pour 60% de fruits.
Coupez les fruits en petits morceaux. Versez les dans la casserole ou la bassine à confiture si vous êtes équipés. Ajoutez le sucre. Mélangez et cuisez à feu doux en enlevant l’écume (cette mousse rosée qui apparaît lors de la cuisson) au fur et à mesure.
Quand c’est cuit, mettez dans des pots comme pour la confiture de fraises.

confiture fraise rhubarbe

On oublie pas les desserts innombrables que l’on peut préparer avec des fraises comme  la classique tarte au fraises ou ce fameux victoria sponge cake aux fraises et chantilly testé récemment ou bien encore les choux fraises chantilly. Vous pourrez aussi simplement vous essayer à des financiers fraises coco ou bien encore un bon gâteau un peu basque à la fraise avc un crumble pour faire croustiller le tout.
Bref les recettes à la fraise ne manque pas !!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Victoria sponge cake fraises chantilly


20 mai 2016

C’est en achetant le dernier magazine « Saveurs » que j’ai eu comme une envie de fraises !! Des fraises accompagnées d’un bon gâteau comme celui de la couverture magazine.
La recette de base que j’ai aimé pour ce dessert est le victoria sponge cake. Ce gâteau est un peu à l’Angleterre ce que le 4/4 est à la France avec avec un peu plus de légèreté ! C’est délicieux !
J’ai repris la recette de saveurs comme base légèrement puis revisité l’ensemble en commençant par sucrer un peu moins le gâteau. J’en avais déjà réalisé un dans l’esprit d’Halloween et nous n’avions pas été déçus !
Pour le reste je me suis arrangée en réduisant légèrement les proportions. J’ai également cuit le gâteau en un seul morceau et non en 2. J’ai fait la chantilly sans mascarpone. J’ai abandonné le coulis pour de la confiture, et choisi de monter le gâteau différemment notamment pour en faciliter un peu de découpage.

victoria sponge cake fraises chantillyVictoria sponge cake fraises chantilly pour 6 personnes

– 3 oeufs
– 130 gr de beurre à température
– 100 gr de sucre
– 130 gr de farine
– 1 cac rase de levure
– de la confiture de fraises
– une barquette de gariguettes
– 20 cl de crème fleurette (crème liquide 30%)
– 1 CAS de sucre environ pour sucrer la crème fouettée
– 1/2 gousse de vanille

Préchauffez le four à 180°
Lavez, équeutez et coupez les fraises en 2, 3 ou 4 selon leur taille. Saupoudrez de sucre glace et réservez au frais.
Fouettez les oeufs, le sucre et le beurre à température (un peu mou). Ajoutez ensuite la farine et la levure ensemble.
Beurrez un moule à manquer de 20 cm et versez la pâte.
Enfournez pou 25 à 30 mn à 180°. Une fois le gâteau cuit, la pointe d’un couteau doit ressortir nette.
Laissez refroidir le gâteau puis démouler.
Découpez ensuite le gâteau en 2 dans l’épaisseur. Etalez de la confiture de fraises sur la base puis recouvrez de la partie supérieure.
Montez la chantilly avec une crème liquide très froide. Le mieux est de conserver au frigo la brique de crème puis la passer au congélateur 5 mn avec le fouet avant de la monter.
Déposez la crème chantilly sur le dessus du gâteau, puis, par dessus, les fraises que vous avez préparées à l’avance.

Plus qu’à partager ce fameux victoria sponge cake fraises chantilly, pas apprêté pour deux sous (il fait partie des naked cake du moment) Il est délicieux et son petit goût de « revenez-y » obligerait presque à se resservir ! {menfichejesuisalleecourir }

victoria sponge cake fraises chantilly

victoria sponge cake fraises chantillyUnanimité sur ce victoria sponge cake fraises chantilly ! même numérobis qui ne jure que par les gâteaux au chocolat a voté pour !! 4 pouces en l’air !

Et sinon nous sommes à une semaine de la fête des mères ! Ciel !! Je prolonge de 48h l’offre de  -10% sur l’eshop !! c’est maintenant ou jamais ! {code « MAMAN1 »} et jusqu’au 24 mai !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Pain d’épices aux poires caramélisées


4 avril 2016

Au mois d’octobre, je me suis fait une raison : les fraises c’était bel et bien fini pour des mois ! Puis sont arrivées les poires et les pommes ! On en a croqué et compoté ! Mais voilà que la saison se termine à nouveau et c’est presque avec regret que je les vois disparaître de nos étals d’autant que les fruits d’été n’ont pas encore tout à fait fait leur apparition ! En attendant les fruits nouveaux voici donc un dernier dessert aux poires : un pain d’épices aux poires caramélisées plein de douceur pour nous faire oublier encore un peu ce froid qui perdure ! Nous ne sommes qu’en avril après tout !

pain d'épices aux poires caramélisées

Pour 4 personnes

– 200 gr de préparation pour pain d’épices les moulins de Versailles (+120 d’eau +100 gr de miel liquide). J’ai repris cette préparation car il m’en restait et elle est parfaite pour un très bon pain d’épices vraiment réussi. La preuve par 9 et surtout par ici !
– 2 poires conférences
– 70 gr de sucres
– 5 cl d’eau
– 20 gr de beurre demi-sel

Préparez le pain d’épices en mélangeant les 200 gr de préparation, les 120 gr d’eau et le miel liquide.
Épluchez les poires et coupez chacune des poires en 8 quartiers.
Dans une poêle, préparez un caramel avec le sucre et l’eau. Quand le sucre commence à dorer et caraméliser, ajoutez le beurre. Mélangez.
Déposez les quartiers de poires dans la poêle et laissez caraméliser les poires. Elles vont rendre un peu d’eau qu’il faut donc laisser réduire jusqu’à obtenir un caramel un sirupeux. Les poires doivent être moelleuses mais se tenir.
Beurrez un moule à manquer
Préchauffez le four à 180°.
Déposez délicatement les poires au fond du moule avec le caramel (si cela fait trop, ne versez pas tout mais ne soyez pas chiche non plus. Versez la pâte à pain d’épices par dessus.
Enfournez pour 35 mn environ dans un four à 180°. Piquez avec une pointe de couteau pour vérifier la cuisson. La lame doit sortir propre.
pain d'épices aux poires caramélisées

Reste bien sûr le plus facile à faire : dégustez ce pain d’épices aux poires caramélisées et regarder les fraises pousser !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est choux, c’est praliné, c’est choux pralinés !


22 février 2016

Dimanche dernier, j’ai eu comme une envie de choux un peu praliné sur les bords mais, de là à me lancer dans la réalisation du fameux Paris Brest de Conticini, il y avait encore quelques marches que je n’ai pas osé monter. Alors, j’ai fait des petits choux pralinés à ma manière en partant à la découverte du praliné maison (#révélation) et du craquelin !
Ma rencontre avec le praliné a été décisive : du genre « humm c’est vraiment trop bon ce truc là !! Puis j’ai fait lécher la cuillère à tout le monde pour prouver « comme s’il en était besoin » que c’était vraiment bon, même très bon.
Quant au craquelin, malgré quelque appréhension, il est très simple à réaliser et donne ce petit truc en plus à un choux qui en deviendra croustifondant ! Merci monsieur Conticini pour ces bons tuyaux !

choux praliné

Praliné noisette 
– 190 de noisettes brutes
– 3 cl d’eau
– 120 gr de sucre
Versez le sucre et l’eau dans une casserole, portez à 116° (vérifiez la température avec un thermomètre à sucre) et ajoutez les noisettes. Mélangez avec une cuillère en bois. Le sucre va cristalliser et blanchir au contact des noisettes puis va se re-liquéfier pour enrober les noisettes. Laissez cuire doucement jusqu’à ce que le caramel soit brillant et enrobe bien les noisettes. Elles auront alors une belle couleur dorée.
Versez le tout sur une feuille en silicone et laissez refroidir. Une fois le mélange totalement refroidi mixez l’ensemble jusqu’à obtenir un praliné bien onctueux. Transvasez dans un pot de confiture par exemple et réservez.

Crème pâtissière pralinée
– 25 cl de lait
– 1/2 gousse de vanille
– 2 œufs
– 40 g de sucre
– 30 g de farine

Versez le lait et les graines de la gousse de vanille dans une casserole puis portez à ébullition.
Pendant ce temps, fouettez les œufs avec le sucre en ajoutant ensuite la farine.
Versez petit à petit le lait sur les oeufs. Mélangez puis versez à nouveau le tout dans la casserole. Mélangez avec un fouet à feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Versez la crème pâtissière dans un bol ou un saladier. Couvrez au contact avec un film alimentaire et laissez refroidir.
Quand c’est froid, ajoutez 70 à 80 gr de praliné noisette (goûter au fur et à mesure où vous ajoutez du praliné. Avec 80 gr vous obtiendrez une crème pralinée, vraiment pralinée !). Mélangez bien avec un fouet pour incorporer parfaitement le praliné à la crème. (humm, vous goûtez et puis, c’est super bon, alors vous re-goûtez…attention toutefois, il se pourrait que vous n’ayez plus faim, avant même d’avoir fini les choux !!)
Transvasez cette crème dans une poche à douille munie d’une douille assez fine pour garnir les choux. Mais cela marche aussi sans la douille.

Craquelin
Mélangez le sucre et la farine dans le bol du robot, à l’aide de la feuille. Ajoutez ensuite le beurre pommade et mélangez pour obtenir une pâte. Etalez cette pâte finement (sur 2mm d’épaisseur environ) et entre deux feuilles de papier sulfurisé. Réservez au frais.

Pâte à choux
pour une vingtaine de choux, j’ai repris ma recette fétiche des chouquettes : une valeur sûre pour moi !
Réalisez la pâte à choux puis pochez les choux sur une plaque. Sortez le craquelin du frigo et découpez à l’emporte pièce des petits ronds que vous déposerez sur le dessus des choux (Je n’avais pas d’emporte pièce à la bonne taille mais un tube de gousse de vanille s’est avéré faire l’affaire !  #systèmeD). Cuisez ensuite les  choux à 200° pendant 20 mn. Laissez-les se dessécher un peu à la fin de la cuisson à four ouvert.
J’ai ensuite trié quelques choux sur le volet puis pris les plus beaux pour en garnir environ 18 (plus ou moins selon la taille).
Faites un petit trou sur le dessous avec une pointe de couteau. Garnissez les choux à la poche à douille. A présent il ne reste plus qu’à croquer dedans !

choux craquelin choux praliné

Vous verrez, ces petits choux pralinés auront comme un petit goût de revenez-y !!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Gâteau marbré chocolat noisette vraiment très bon !


9 février 2016

Ca y est, je suis entrée dans une phase « Conticini ». Après les madeleines puis les super gaufres au sucre roux, on s’est attelé un dimanche pluvieux à la réalisation de ce marbré au chocolat noisette pas comme les autres !! un marbré qui déchire tout autant que les gaufres. Une nouvelle tuerie qui vous met les papilles en vrille ! On se dit que ça n’est qu’un marbré et puis il y a ce puissant parfum de noisette et de chocolat qui se dégage du four qui vous met en alerte et commence à vous chatouiller les moustaches, même si vous n’en avez pas !!
marbré chocolat noisette conticini

Pour 6 à 8 personnes
– 2 blancs d’oeufs
– 90 gr de cassonade
– 85 gr de beurre
– 90 gr de poudre de noisettes (ou mieux, bien mieux, 80 gr de noisettes que vous mixerez vous même : c’est incomparable)
– 1 oeuf entier + 1 jaune (la recette originale préconise 1/2 jaune)
– 30 gr de sucre glace
– 2 pincées de fleur de sel
– 45 gr de farine type 45
– 1 CAF de levure chimique
– 15 gr de cacao en poudre (j’ai pris du non sucré Vanhouten)
– 70 gr de chocolat en carré noir ou au lait (j’ai pris au lait : du Valrhona 40%)
– 20 gr de sucre perlé (comme pour les chouquettes)

Montez les blancs en neige avec 30 gr de cassonade (dès le début). Le mélange ne doit pas être trop ferme.
Dans un saladier, mélangez la poudre de noisette avec le sucre glace et la fleur de sel. Ajoutez l’oeuf entier et le jaune. Fouettez bien tout ça.
Faites fondre le beurre jusqu’à ce qu’il soit « noisette ». Ajoutez le beurre au précédent mélange. Intégrez ensuite la farine tamisée avec la levure.
Incorporez enfin les blancs en neige délicatement avec une maryse.
Prélevez 1/4 du mélange dans lequel vous ajouterez le chocolat en poudre. Transvasez cette pâte au chocolat dans une poche à douille.
Dans l’autre, ajoutez les carrés de chocolat grossièrement découpée en grosses pépites.
Préchauffez le four à 170°.
Beurrez et farinez le moule à cake. Déposez au fond du moule, le sucre perlé, puis versez la pâte aux pépites de chocolat. A l’aide de la poche à douille, déposez la pâte au chocolat sur le dessus et milieu du gâteau.
Enfournez pour 30 à 40 mn à 170°. La cuisson peut varier selon votre four. Il ne reste désormais plus qu’à s’attabler pour manger ce bon gâteau marbré chocolat noisette !

marbré chocolat noisette conticini

Autre idée de marbré qui se laisse manger : c’est pas ici !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Gaufres au sucre roux de Philippe Conticini qui envoient du bois !


1 février 2016

La semaine dernière, Monsieur Conticini m’avait mis en échec avec ses madeleines et cela ne m’avait pas bien plu !! oui ses madeleines m’ont résisté. En dépit d’un délicieux parfum, il faut l’avouer, les bosses étaient aux abonnés absents. J’étais alors passée à la concurrence pour réussir mes madeleines à bosses. !
Histoire de ne pas rester sur cette petite déception gastronomique, j’ouvrais mon beau livre rose à nouveau pour m’essayer avec une petite appréhension à cette nouvelle recette du monsieur Conticini : les gaufres au sucre roux, comme des gaufres de Liège qui déchirent grave !!
gaufres au sucre roux

Pour 10 gaufres au sucre roux

– 310 gr de farine (j’ai rajouté 50 gr car la pâte me paraissait très collante)
– 60 gr de sucre roux
– 1 pincée de fleur de sel
– 12,5 cl de lait à température ambiante
– 25 gr de levure fraîche de boulanger
– 2 oeufs à température
– 160 gr de beurre (la recette originale préconise 200 gr)
– 130 gr de sucre perlé (sucre en grain comme pour les chouquettes)

Dans le bol de votre robot, mélangez d’abord la farine, le sucre et le sel.
Diluez la levure de boulanger fraîche dans le lait à température ambiante.
Faites un puits dans la farine et versez le lait et la levure.
Mélangez les ingrédient à l’aide du crochet, à vitesse moyenne.
Ajoutez ensuite les oeufs entiers puis le beurre à température ambiante également, voire, légèrement mou.
Quand la pâte est homogène et élastique, couvrez d’un linge et laissez reposer à l’air libre pendant une demi-heure.

Ajoutez ensuite le sucre perlé et mélangez au robot, toujours avec le crochet pour bien répartir les grains de sucre. Couvrez et laissez reposer au réfrigérateur pendant 2 heures.
Ensuite, étalez la pâte, entre deux feuilles papier sulfurisé, avec un peu de farine pour ne pas que la pâte colle trop, sur 1 cm d’épaisseur.
Laissez à nouveau au repos pendant 30 mn.

A l’aide d’un cercle ou emporte-pièce rond (7,5 cm de diamètre pour le mien) ou encore un couteau, découpez 10 cercles de pâtes. Laissez encore reposer/lever pendant environ 40 mn.

Faites chauffer le gaufrier puis cuisez les gaufres jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Saupoudrez de sucre glace et dégustez aussitôt !
C’est croustillant dehors, moelleux dedans ! un pur régal, du bonheur en barre !! une petite tuerie en somme !
Ces gaufres au sucre roux seront de très bonne compagnie pour des pommes compotées et vanillées ! à moins que ça se soit l’inverse !

gaufres au sucre roux

Pour les traditionnelles gaufres de Liège c’est par là et pour les gaufres boulangères de Christophe Felder c’est par ici ! on ne sait lesquelles choisir !! A mon avis faut tout essayer !! Entre deux gaufres vous pouvez aussi surfer sur l’eshop, des nouveautés vont tomber cette semaine ! Stay tuned !!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

La galette des rois by Cyril Lignac !


11 janvier 2016

Pourquoi le créateur de la galette des rois a choisi l’amande plutôt que la noisette pour mettre dans sa crème ? Avait-il un stock à écouler. C’est ce que je me demande chaque année à l’époque de l’épiphanie. Quand janvier arrive, je fais ma BA. J’achète une galette classique à la frangipane, celle que tout le monde aime à la maison et je participe de loin à cette petite fête traditionnelle. Heureusement l’épiphanie ne se résume pas à un dimanche par an, mais s’étend aisément sur tout le mois de janvier (dès fois même des avant-gardistes commencent la saison dès décembre !), ce qui me laisse le temps, de participer, moi aussi à la galette des rois. Cette fois-ci j’ai testé aveuglément la la galette des rois de Cyril Lignac . J’ai juste changé l’amande par la noisette !!
galette des rois cyril lignac noisette

En plus des ingrédients pour la crème pâtissière et la crème de noisette il faudra :
– du sirop d’érable pour faire briller la galette après cuisson.
– 2 pâtes feuilletées pré-étalées pur beurre.

Crème pâtissière
– 25 cl de lait
– 1 gousse de vanille
– 2 œufs
– 70 g de sucre
– 30 g de farine

Versez le lait et les graines de la gousse de vanille dans une casserole puis portez à ébullition.
Pendant ce temps, fouettez les œufs avec le sucre en ajoutant ensuite la farine.
Versez petit à petit le lait sur les oeufs. Mélangez puis reversez le tout dans la casserole et conitinuez de fouetter, sur un feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Versez la crème pâtissière dans un bol ou un saladier. Couvrez au contact avec un film alimentaire et laissez refroidir. En ce moment, dehors c’est l’idéal.
Quand la crème pâtissière est froide. Attaquez vous à la crème de noisette

Crème de noisette
– 3 jaunes d’œufs
– 125 g de poudre de noisette brute (bien meilleure. J’ai pris pour ma part des noisettes entières que j’ai mixé à différentes grosseurs pour avoir aussi un peu de croquant)
– 100 g de sucre
– 125 g de beurre pommade

A la main avec un fouet ou dans le bol du robot, fouettez le beurre ramolli avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et blanc. Ajoutez les jaunes d’oeufs œufs un par un en continuant de fouetter.
Pour finir, ajoutez la poudre de noisette en mélangeant jusqu’à obtenir une crème.

La « frangipane » noisette
Transvasez la crème pâtissière dans la crème de noisette et fouettez jusqu’à obtenir une belle crème homogène.
Passez au montage.

Montage de la galette des rois
Sortez votre pâte feuilletée du réfrigérateur. Si ce n’est pas déjà fait, étalez celle-ci puis découpez deux disques de pâte (J’ai fait 2 disques de 25 cm puis à côté j’ai refait une autre galette plus petite). Vous pouvez aussi faire 1 seule grande galette.
A la cuillère ou avec une poche à douille, répartissez la frangipane noisette sur le pâte en laissant 2 bons cm sur les bords.
Déposez la fève.
Mouillez les bords de la base de la galette avec un pinceau et de l’eau.
Recouvrez l’ensemble avec la seconde pâte puis soudez bien les bords.
Dorez le dessus de la galette avec un jaune d’oeuf puis dessinez une rosace ou un quadrillage sur le dessus.
Enfournez dans un four chaud à 200° pendant 10 mn puis 180° pendant 30 mn.
A la sortie du four, passez du sirop d’érable au pinceau sur le dessus pour la faire briller !

Plus qu’à laisser refroidir et envoyez le plus p’tit sous la table pour la répartition tant attendue de la galette des rois.
galette des rois cyril lignac noisetteIl y a aussi l’arternative briochée de la galette : le « royaume » !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Roulé myrtille cassis et chantilly châtaigne


18 décembre 2015

Après avoir acheté et décoré notre joli sapin (celui qui perd pas ses plumes tous les jours), j’ai ressorti mes compiles de musiques de noël ! Je vis déjà au rythme des fêtes depuis le début du mois de décembre. J’achète noël, j’écoute noël, et je mange aussi noël !! Ca m’a repris les papilles qui m’ont réclamé des escargots de Lanvin, des rochers de l’ambassadeur et aussi de la confiture de châtaigne. Je rêve aussi parfois de cette jolie tarte au marron et à la myrtille de chez Lenôtre. C’est la saison qui veut ça paraît il !!
Alors quand j’ai reçu le colis de bonne maman avec les confitures myrtilles cassis, figues,  cerise et celle à la châtaigne, le destin de ce dessert était scellé !
Pour être honnête, d’habitude je n’achète pas de confiture, encore moins de gelée. J’ai été mal habituée depuis ma plus tendre enfance aux parfums et à la texture des confitures maison et vraiment c’est incomparable.Je poursuis donc la tradition depuis des années avec chaque été, la récolte des fraises, framboises, cassis, groseille. Je n’oublie pas les abricots et les mirabelles et les mûres. Mais il y a certains fruits que je ne trouve pas aussi facilement comme les myrtilles ou les figues. Alors ce paquet confituré avec les parfums de mon choix tombait vraiment à pic !
J’ai mis mon rêve en pratique et enfilé mon tablier pour préparer ce gâteau roulé myrtille cassis et chantilly châtaigne tout simple à réaliser !!
Roulé à la confiture myrtille cassis et chantilly châtaigne

Roulé pour 6 personnes
– 3 oeufs
– 1/2 gousse de vanille.
– 90 gr de sucre en poucre
– 90 gr de farine
– 20 cl de crème fleurette
– 1 belle CAS de mascarpone
– 1 à 2 CAS de confiture myrtilles cassis et 2 CAS de confiture de châtaigne.

Préparez d’abord la chantilly à la châtaigne qui garnira le roulé.
Versez la crème dans le bol du robot avec le mascarpone. Montez la crème en chantilly assez ferme (pas du beurre non plus hein !)
Ajoutez ensuite 2 cuillères à soupe de confiture de châtaigne et incorporez cette confiture délicatement au robot (vitesse lente) ou au fouet ou encore la cuillère.
Filmez cette chantilly châtaigne et réservez au réfrigérateur.

Préparez ensuite la génoise.
Préchauffez le four à 200°.
Séparez les blancs des jaunes.
Montez les blancs en neige.
Blanchissez les jaunes avec le sucre et les graines de vanille que vous aurez préalablement extrait de la gousse.
Ajoutez ensuite la farine à ce mélange.
Quand les blancs sont fermes, incorporez délicatement ceux-ci au mélange.
Préparez une plaque de four. Déposez dessus un papier sulfurisé que vous plierez en remontant et en agrafant les 4 coins pour avoir un rectangle de 20 x 30 cm.
Versez et étalez la pâte dessus et enfournez à 200° pour 10 à 12 mn.

Humidifiez un torchon propre et retournez la génoise sur ce torchon. Retirez le papier sulfurisé et enroulez délicatement la génoise dans le torchon humide le temps que celle-ci refroidisse.
Ensuite déroulez la génoise, étalez la confiture myrtille cassis en cousse fine : 1 belle cuillère à soupe.

Roulé à la confiture myrtille cassis et chantilly châtaigneEtalez ensuite la chantilly à la confiture de châtaigne sur 1 petit centimètre d’épaisseur environ.
Roulez le gâteau et entourez du torchon. {J’ai mal démarré mon roulage qui est un peu trop lâche. L’enroulement n’est pas aussi joli que je l’aurais voulu}. Pensez à enrouler la génoise assez serré dès le début.
Réservez au frais jusqu’à l’heure du service.
Roulé à la confiture myrtille cassis et chantilly châtaigne

Je ne l’ai pas fait, mais vous pouvez également puncher le biscuit avec un sirop au rhum.
Imbibage
– 100g d’eau
– 120g de sucre
– 20g de rhum.
Porter à ébullition le sucre et l’eau. Laisser refroidir puis ajouter le rhum. Imbibez ensuite légèrement la génoise avec un pinceau avant d’étaler la confiture. Le biscuit roulé doit rester moelleux et pas imbibé comme pour un baba.

roulé-myrtille-cassis-et-chantilly-châtaigne4

Avant de servir, parez les bords du roulé pour de belles finitions et saupoudrez de sucre glace !! Voilà, c’était pas si dur que ça, et si vous aimez la crème de marron je vous invite aussi à préparer un tiramisu de noël, aussi fastoche que bon !!

Et si vous cherchez des idées pour préparer une jolie table pour les fêtes, c’est par!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Muffins aux pommes et aux fruits secs


4 décembre 2015

Après m’être plongée avec gourmandise dans le stollen, j’ai immédiatement pris goût aux pâtisseries et autres douceurs garnies de fruits secs {marinés dans le rhum} ! J’ai eu comme un goût de « revenez-y » alors pour l’heure du thé je me suis mise aux fourneaux pour réaliser cette recette tout à fait automnale de muffins aux pommes et aux fruits secs.

muffin pomme et fruits-secs

Pour 9 muffins moyens (plus petits que ceux des moules à muffins classiques, plus gros que les minis, j’ai réalisé ces muffins dans des {jolies} petites caissettes en papier trouvées chez les soeurs Grene du Danemark à Versailles. Je sais qu’il y a aussi un magasin à La Défense pour ceux qui habitent en île de France).

– 100 gr de farine
– 1/2 cac de levure chimique
– 25 gr poudre de noisette brut
– 50 gr de sucre complet (rapadura)
– 50 gr de beurre
– 2 oeufs de poule entier
– 1 belle pomme (250)
– 1 CAS de sucre en poudre ou cassonade
– 60 gr d’un mélange de fruits secs (cranberries, raisins, mulberries)
– 2 bouchons de rhum
– 20 ml de lait.

Commencez par faire mariner les fruits secs dans le rhum quelques heures, voire la veille.
Préchauffez le four à 170°.
Épluchez la pomme et coupez-la en petits cubes.
Faites-les revenir à la poêle 5 min dans une noisette de beurre et 2 CAS de sucre en poudre. Laissez les pommes refroidir.
Mélangez tous les ingrédients secs : farine, le sucre, la levure chimique et la poudre de noisette. Ajoutez ensuite les œufs puis le beurre fondu et le lait. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte bien lisse.
Versez la pomme dans la pâte avec les fruits secs. Mélangez à nouveau.
Beurrez des moules à muffins puis enfournez à 170° pour environ 20 mn.
muffin pomme et fruits-secs

Ces petits muffins sont bien moelleux, encore tièdes ils seront parfaits pour  accompagner votre thé de noël et le petit déjeuner aussi !!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !