La crème brûlée facile!


13 décembre 2013

Aujourd’hui je m’attaque à la mythique crème brûlée mais pas n’importe laquelle : la crème brûlée d’Alban!! Elle est inratable et simple paraît-il, sans tout le tralala du bain-marie!! Ouaip! Avec des arguments comme ceux là, j’ai forcément été séduite!
Alban m’a donc passé son secret pour une crème brûlée fastoche et je n’ai pas résisté à l’envie de le partager!

crème-brûlée-alban2

Pour 4 gourmands
– 4 jaunes d’oeufs (gardez les blancs dans boîte hermétique, vous ferez des financiers avec)
– 40 cl de crème liquide entière (soit 2 briquettes)
– 1 gousse de vanille
– 70 gr de sucre

Jusque là, facile!

Préchauffez le four à 110°
Ouvrez la gousse de vanille en deux, grattez les grains et mettez-les dans une casserole avec la crème et la gousse elle-même. Chauffez et portez à ébullition. Pendant ce temps, fouettez les jaunes d’oeufs avec le sucre.
Retirez la gousse de vanille de la casserole puis versez la crème sur les œufs. Mélangez avec une cuillère en bois pour réduire au maximum l’effet bulles à la surface de la crème. Le p’tit truc d’Alban c’est qu’il verse ensuite cette crème dans une cruche (avec un bec), en remuant délicatement pour que la vanille ne reste pas au fond puis il la transvase aussitôt la crème dans les ramequins à crème brûlée (environ 11 cm de diamètre)
Enfournez pour 1h15 dans un four chaud.

Crème brûlée facile

A la fin de la cuisson, les crèmes sont encore légèrement tremblotantes! C’est normal. Laissez les crèmes refroidir puis réservez les crèmes au réfrigérateur quelques heures.
Au moment de servir, saupoudrez de sucre puis passez au chalumeau. Si vous n’en avez pas, passez les crèmes sous le grill de votre four. Ceci nécessite d’être fait à l’avance car la crème, à nouveau chaude aura besoin d’un nouveau temps de refroidissement.

crème-brûlée-alban

Et voilà le travail! Merci Alban qui, en plus d’être un ami et le king de la crème brûlée est également monsieur Amarante pour les produits d’accueil. Les produits sont à la fois destinés aux maisons d’hôtes mais aussi au grand public!! vous pouvez allez zieutez, il y a des parfums d’ambiance, des bougies, des foutas, des jolis savons, pour chez vous ou pour des idées cadeaux! Enfn je dis ça, je dis rien!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Say Cheese : cheesecake au café sans cuisson


4 décembre 2013

Pas touche la mouche!! Ce dessert il est rien que pour moi et monsieur Fourmi!! Non mais quoi! des protestations les minis…. Même pas! mère fourmi a prévu le back-up pour pouvoir déguster tranquillou et sans remord son dessert au café. Pendant qu’elle se délectera de son cheesecake au café, les minis pourront se faire leur liégeois !! Ouf!!
Le cheesecake, je l’aime, ça c’est sûr, mais sa version sans cuisson me plaît encore plus, d’une part car elle fait gagner un max de temps mais aussi car elle a un crémeux incomparable.

cheesecake-café-sans-cuisson1

Le café c’est si bon! Je le mets souvent de côté car nos 2 demi-portions n’ont pas encore trop d’affinité avec ce parfum… quoique!! j’ai déjà entendu numérobis se défendre, un macaron au café en bouche : « c’est comme le chocolat, mais c’est au café !! » . Voilà, tout est dit !! c’est bon et puis c’est tout!

cheesecake-café-sans-cuisson3

Pour  4 personnes
– 150 gr de fromage type philadephia
– 12 cl de crème liquide
– 1 CAS d’extrait de café
– 75 gr de sucre
– 5 palets bretons type roudor

caramel
– 50 gr de sucre
– 30 gr de crème liquide
– 20 gr de beurre

Écrasez grossièrement les palets bretons puis répartissez-les dans des ramequins ou bocaux.

Réservez au réfrigérateur la crème liquide, le fromage frais et le bol du robot ou celui dans lequel vous fouetterez le mélange. Quand tout est bien froid, fouettez le fromage frais et l’extrait de café. Ajoutez la crème liquide puis montez l’ensemble. Versez le sucre, mélangez.
Transvasez cette crème au café dans une poche à douille puis répartissez le tout dans les ramequins.
Réservez au frais.
Pendant ce temps, attaquez vous au caramel. Un caramel pour lequel nous nous sommes déjà pourléché les babines en le dégustant sur des crêpes entres autres!

caramel-CBS

Chauffez la crème liquide. En parallèle, mettez le sucre dans une casserole avec un fond d’eau (à peine de quoi recouvrir le sucre) et faites caraméliser tranquillement à feu doux (4-5). Quand le caramel commence à prendre une couleur ambrée versez dessus la crème liquide bien chaude (hors du feu) puis le beurre et mélangez.

cheesecake-café-sans-cuisson

Au moment de servir, Faites couler un peu de caramel sur le dessus des cheesecakes (si besoin passez le caramel au micro-onde une vingtaine de secondes à puissance moyenne).
A présent c’est chacun pour soi !  A vos petites cuillères ! partez !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Tartelettes au figues, crème au mascarpone


14 octobre 2013

Au marché, on trouve plein de beaux fruits et j’ai du mal à m’arrêter à quelques poires, quelques pommes!! Moi je prends aussi du raisin, des mangues, ananas, prunes mais aussi des figues parce que si on ne se dépêche pas ça sera trop tard. Bref, je reviens du marché le caddy plein et lourd.

Hors donc, j’avais ces figues et je me demandais bien quel serait leur sort? L’idée de la compote/confiture m’a traversé l’esprit mais c’était un peu juste. Pourquoi pas une petite pâte dessous histoire que ça croque un peu, mais pas trop non plus alors il faudrait de la douceur, du fondant avec une p’tite crème dessus. Ça y est la figue est bien entourée, on peut y aller.

tartelettes-aux-figues

Pour 3 mini tartelettes, oui, juste comme ça pour une petite dégustation! et si vous en voulez 6, ben hop hop on sort son ardoise magique et on fait son petit calcul x2, ça devrait pas être trop dur!

Pour la compotée de figues
– 120 gr de figues fraîches
– 50 gr de sucre
– 1 CAS de sirop d’érable
– 1/2 gousse de vanille

et pour la crème
– 50 gr de crème liquide
– 50 gr de mascarpone
– 1 CAC d’extrait de vanille
– 20 gr de sucre glace

Pâte à tarte sablée (the best ever!!)
c’est par  : la même que pour la tarte aux mirabelles! l’essayer c’est l’adopter !

Pour la compotée, coupez les figues en petits morceaux, et mettez-les dans une casserole à feu doux avec le sucre, le sirop d’érable, quelques cuillères à soupe d’eau et la demi-gousse de vanille grattée. Mélangez et laissez compoter 5 mn environ.
Quand le mélange a bien réduit. Arrêtez et réservez dans un bol à part.

figues

Préchauffez le four à 185°

Préparez la pâte en procédant comme ici. Étalez la pâte et découpez 3 cercles de pâte qui iront pile poil à la taille des moules à muffins (les plaques de 6). Foncer la pâte dans les moules.
Avec un cuillère répartissez la compotée de figues, couvrez chaque petite tartelette d’une petit cercle de papier alu (afin que le dessus de la compote de déssèche pas) et enfournez 20 minutes environ.

tartelettes-aux-figues3
tartelettes-aux-figues4

Pendant la cuisson, montez la crème, en battant à 4 puis à 8 le mascarpone avec la crème liquide, le sucre glace et l’extrait de vanille. Elle doit avoir une consistance assez ferme, mais on fait pas du beurre non plus hein! Mettez la crème dans une poche à douille et réservez au frais. Si vous n’avez pas de poche à douille, ça marchera aussi avec un sac congélation de bonne qualité ou une cuillère.
Quand les tartelettes sont cuites, sortez-les du four puis attendez qu’elles refroidissent. Avant de servir, décorez généreusement de crème et servez!

tartelettes aux figues

Il ne reste plus qu’à profiter de cette petite gourmandise!

Et s’il reste de la crème : pas grave vous pourrez transformez vos yaourts en gervita!
Si vous avez trop de pâte, pas grave non plus vous pouvez soit la congeler pour une urgence, plus tard ou bien en faire quelques petits sablés. Saupoudrez-les alors de sucre avant de les enfourner!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Petite crème au chocolat milka


23 septembre 2013

il faut d’abord que je vous dise que je dois avoir une sorte de mauvais karma avec cette crème au chocolat !! Je n’en suis pas à mon premier essai. J’ai même testé plusieurs recettes, des versions à cuire au four principalement, et je dois malheureusement déplorer plusieurs échecs relatifs à une texture bof bof m’amenant à faire face à une mine déconfite des minis, pourtant joyeux à l’idée de finir le repas avec un dessert au chocolat.

Mais bon, ça c’était avant!!

crème-au-chocolat-milka1

Parce que là j’ai mis le paquet niveau concentration, préparation des ingrédients, des outils et j’ai bien suivi à la lettre les indications du livre : « le grand livre des marques cultes » par Marabout. Bref tous les atouts étaient de mon côté.

Pour 4 petits pots de crème

– 150 gr de chocolat Milka (à ce propos il manque un carré à toutes les tablettes en ce moment!!)
– 20 cl de crème fleurette
– 15 cl de lait
– 1 CAS de cassonade
– 3 jaunes d’œufs (garder les blancs pour des financiers par exemple, enfin, je dis ça, je dis rien!)
– 1 feuille de gélatine

Hachez le chocolat en tous petits morceaux, il n’en fondra que mieux.
Faites ramollir la feuille de gélatine dans l’eau froide
Dans une casserole chauffez la crème et le lait. Pendant que cela chauffe doucement, blanchissez les jaunes d’oeufs et le sucre. Quand le mélange crème/lait arrive à ébullition, versez-le sur les oeufs et mélangez bien puis versez à nouveau le tout dans la casserole tout en mélangeant.
Essorez la gélatine puis faites la dissoudre dans la crème.
Quand la crème commence à prendre (elle va napper votre cuillère), versez-la sur le chocolat haché puis mélangez jusqu’à obtenir une crème bien onctueuse.

Personnellement j’ai repassé le tout au blender histoire d’avoir une crème parfaitement lisse. (on est jamais trop prudent n’est ce pas?).

Ensuite laissez refroidir et mettez au frigo plusieurs heures voire, une nuit complète pour que la crème prenne bien.

crème au chocolat milka

Bon ben voilà, résultat une crème super onctueuse et au bon goût de chocolat au lait.
I did it !!

♥♥♥ Happyness ♥♥♥

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Panna cotta citron coco


29 juillet 2013

Quand, à quelques jours du départ en vacances, le frigo est désert il reste toujours un espoir du côté des placards dans lesquels j’ai toujours quelques réserves indispensables  comme des petites briques de crème fleurette ou de lait de coco! Je peux alors faire un tout dernier dessert avant le grand départ : un panna cotta qui rappellerait un peu une tarte au citron avec une légère touche d’exotisme en plus.

panna cotta coco citron

Pour 4 panna cotta

– 350 ml de crème fleurette
– 150 ml de lait de coco
– le zeste d’un citron
– 20 gr de sucre en poudre
– 2 et 1/2 feuilles de gélatine
– 4 CAS de lemon curd (on en trouve facilement au rayon british de tous les supermarchés)
– 6 cigarettes russes

Lavez et zestez le citron
Versez la crème et le lait de coco dans la casserole avec le sucre et les zestes. Laissez infuser les zestes pendant 5 mn à feu très doux.
Pendant ce temps, mettez la gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide.
Passez ensuite la crème au tamis pour retirez les zestes. Essorez la gélatine et incorporez-la dans la crème. Mélangez, toujours sur feu doux et répartissez dans des petits pots.
Réservez au frais au moins 3 heures
Au moment de servir, émiettez les cigarettes russes et répartissez les miettes dans les petit pots, puis déposez un belle cuillère de lemon curd par dessus. Servez aussitôt!

panna-cotta-citron-coco

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Fontainebleau aux fruits rouges


5 juillet 2013

Fontainebleau : ville située au sud-ouest du département de Seine-et-Marne presque entièrement recouverte d’une forêt…. Non ça n’est pas ça que je cherche. Voyons, article lié : dessert! Ah nous y voilà!

Fontainebleau : spécialité culinaire originaire de la ville susmentionnée est faite à base de fromage frais et de crème fouettée {humm voilà qui commence à être intéressant!}. Cette spécialité remonterait au  XVIII siècle et se prépare à partir de 2 mesures de fromage frais pour une de crème battus fermement. L’ensemble est alors sucré ou non, et peut être accompagné de fruits et/ou de coulis.

Nous y sommes donc!

C’est comme ça que depuis quelques temps, je tombe régulièrement en pamoison {vous noterez le sens de la mesure!} devant ces jolis pots de fromage battu à la crème fouettée élégamment mis en avant chez le fromager!

fontainebleau

How to, pour 4 personnes

– un pot de faisselle (500gr)
– 25 cl de crème entière liquide (fleurette) bien froid
– 1 CAS de sucre glace
– quelques fruits rouges : framboises, fraises et j’en passe
– un peu de coulis (maison ou pas). Le mien est maison car j’étais en pleine préparation des premiers pots de confitures de fraises. J’en ai donc prélevé un peu pour mon coulis.

Commencez par égouttez le pot de faisselle plusieurs heures avant la préparation du dessert (le matin pour le soir par exemple).
Mettez votre bol de robot ou saladier au réfrigérateur et laissez quelques minutes la brique de crème liquide au congélateur. Le froid vous assurera de monter aisément la crème en chantilly.
Battez la faisselle au fouet dans un saladier.
Montez la chantilly dans laquelle vous ajouterez le sucre glace.
Incorporez ensuite la chantilly au fromage battu. Versez votre fontainebleau dans des ramequins ou autre. Agrémentez d’un peu de coulis de fruits et disposez quelques fruits rouges.

Servez rapidement!
Ce dessert est tout simple est cependant délicieux.

fontainebleau

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Bar en croûte de sel, crème à la sauge et moutarde


17 mai 2013

Nous revenons de la mer, où, sur les étales, les poissons ont l’oeil vif et brillant… Sans avoir le poisson à la sortie du bateau, j’ai quand même trouver de quoi satisfaire mon envie de poisson histoire de nous réacclimater doucement à la vie loin de l’océan.

Un bar de ligne (de ligne) pour commencer. J’aime le bar, c’est fin, très fin! Ca aurait pu être de la daurade, c’est bon aussi la daurade. J’aime aussi la moutarde et la sauge ce qui tombe à pic car nous en avons désormais un véritable buisson sur le balcon! {Ouaip, j’ai aussi un coin « potager » sur le balcon…}

Bar en croûte de sel sauce moutarde

Préparation pour un bar pour 2 personnes

– 1 bar : vidé, écaillé
– 1 kg de gros sel
– une vingtaine de feuilles de sauge
– 1 grosse CAC de moutarde forte
– sel, poivre
– 15 cl de crème

Préchauffez votre four à 200°
Déposez au fond d’un plat un lit de gros sel.
Nettoyez votre poisson puis posez-le sur le lit de sel. Mettez la moitié des feuilles de sauge dans son ventre après les avoir nettoyées elles aussi bien sûr.
Couvrez le poisson de gros sel de manière à faire une coque.

bar-croûte-de-sel

Enfournez pour 20 à 25 mn environ.

Pendant la cuisson, versez la crème liquide dans une casserole, avec un peu de sel, poivre, la cuillère de moutarde. Mélangez.

Ajoutez les feuilles de sauge restantes. mélangez et laissez cuire à feu doux pendant 5 mn. Réservez.

Quand le poisson est cuit, levez les filets du poisson délicatement (personnellement je ne suis pas trop fortiche). Réchauffez la sauce puis servez les filets nappés de celle-ci. {note : cette sauce s’accorde tout aussi bien avec une viande blanche}

et voilà le travail!!! Avec tout ça on entendrait presque les mouettes !

Bar en croûte de sel sauce moutarde

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Petits pots de crème coco et chantilly framboise


8 mars 2013

La gourmandise nous perdra (ou pas), nous les fourmis! Cette fois encore, la fourmi Elé voit rose avec ses nouvelles framboises déshydratées en poudre… En dessert aujourd’hui : crème de coco pour sa douceur alliée et sa chantilly parfumée à la framboise, car la coco et la framboise s’entendent bien gustativement parlant!.

crème coco chantilly framboise

Pour 4 petits pots de crème comme une panna cotta, car il n’y a vraiment rien de plus rapide et c’est tellement bon et bien crémeux.

– 125 ml de crème de coco
– 125de crème entière liquide.
– 25 gr de sucre en poudre
– 1 et 1/2 feuille de gélatine

chantilly

– 100 ml de crème liquide froide, très froide…
– 1 CAS de framboise déshydratée en poudre
– 1/2 cuillère à café environ de colorant en poudre rose (si ça n’est pas assez rose à votre goût ajoutez en un peu avec la pointe d’un couteau)
– 2 CAC de sucre glace

crème coco chantilly framboise

Faites chauffez la crème, le sucre et le lait de coco dans une casserole à feu doux. Pendant ce temps, faites ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Puis essorez là et ajoutez-la dans la casserole aux premiers frémissements, mélangez bien, puis versez la crème dans des petits verres ou des ramequins.

Réservez et mettez au frais pour que la crème prenne.

Ensuite préparez la chantilly avec une crème bien froide (gardez la petite brique au congélateur 5 mn) et le bol de robot ou le saladier au réfrigérateur. Battez à pleine puissance. Quand la crème est bien prise, ajoutez le sucre glace, le colorant et la poudre de framboise déshydratée. Mettez la crème fouettée dans une poche à douille puis quand la crème est prise, déposez la chantilly dessus. Ajoutez une pincée de noix de coco râpée par dessus et servez.

Il est temps pour la fourmi Elé d’aller prendre un grand bol d’air pur à la montagne, s’offrir quelques descentes sur les pentes enneigées et biensûr profiter des plats roboratifs typiques des grands froids

♥♥♥♥♥ Bonnes vacances ♥♥♥♥♥

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Tarte au citron Michalak


22 juin 2012

Après avoir goûté la version de Cyril Lignac, la fourmi Elé est allée se rancarder sur la recette de la tarte au citron. Ensuite dilemne laquelle choisir ? Celle de Lignac était assurément délicieuse mais celle de Michalak intrigante!! Bref, pour la crème cette fois-ci la Fourmi a jeté son sort sur celle de Christophe Michalak. Pour la pâte, une recette de pâte sucrée sablée du duo Pierre Hermé – Julie Andrieu. Du bon partout à priori mais la fourmi Elé n’est pas une chef, allait-elle s’en sortir!!??

Tarte au citron Michalak

Ingrédients pour 6 personnes

Crème citron

3 Œufs (entiers, une précision car la fourmi a eu des doutes quand il a fallu ajouter les oeufs entiers. La peur de se retrouver avec une omelette!!… sacrée Fourmi)
150 gr de sucre semoule
150 gr de jus de citron
1 feuille de gélatine
180 gr de beurre

Pâte sablée (recette P.Hermé/J.Andrieu)

(pour 4 fonds de tarte de 24cm)
500g de farine
300g de beurre à température
190g de sucre glace
60g de poudre d’amandes
2 oeufs
4 pincées de fleur de sel
L’intérieur d’une gousse de vanille

Citron Confit

L’écorce d’un citron
80 gr de sucre
140 gr d’eau

Pour les meringues, c’est par ici pour la recette

Préparation de la pâte sablée

Mettez dans votre le bol du robot, le beurre à température en morceaux avec le sucre glace, la poudre d’amandes, le sel, la vanille, les oeufs, puis la farine.
Mélangez jusqu’à obtenir une boule que vous diviserez en 4. Conservez un des pâtons et gardez les autres au frais ou congelez les.

Faites reposer votre pâte dans un film alimentaire au moins 4h. Temps indispensable avant d’étaler la pâte sinon elle risque de se rétracter à la cuisson et de se craqueler au moment de l’étaler . La fourmi Elé était sceptique mais si Pierre Hermé le dit ! la fourmi Elé le fait et elle a bien eu raison car ce conseil s’est avéré très bon. Ensuite, préchauffez votre four à 210°, étalez la pâte et foncez la dans un moule à fond amovible, piquez là et enfournez.

Cuisson environ 20 mn à 210°. Conseil de Pierre Hermé la pâte doit sortir bien cuite, bien blondie pourqu’elle ne se ramollisse pas par la suite. Une fois sortie du four, réservez.

Préparation de la crème

Zestez 3 citrons dans une casserole et pressez leur jus.
Faites ramollir la gélatine dans de l’eau froide 
Faites chauffer à 85° le jus de citron, les zestes, le sucre, la gélatine préalablement essorée et les œufs (arrêtez la cuisson quand la crème a une consistence suffisament épaisse) 
Passez au tamis la crème. Laisser refroidir jusquà atteindre environ 45°, puis mixez en ajoutant petit à petit le beurre en morceaux assez ramollis.
Laissez refroidir et réservez dans une poche à douille fermée au frais. Le mieux ici est de s’y prendre à l’avance, voire la veille c’est encore mieux. La fourmi ayant zappé le « à l’avance » a du faire le dressage un peu trop tôt avec une crème pas assez prise, d’où le look peu conventionnel!!

Préparation Citron confit

Mettez les petits dés d’écorce de citron, le sucre et un tout petit peu d’eau, laisser confire, sans que le sucre dore. Les petites citrons confits doivent rester transparents.

Pour le dressage, prenez votre fond de pâte que vous aurez déposé sur un plat. Avec la poche à douille faites de jolise boules, posez quelques dés de citrons confits et des morceaux de suprêmes de citrons pour le goût et la finition. Déposez pour finir quelques petites meringues.

 DUO-tarte-au-citron1

Peut être pas aussi jolies que les tartes de Messieurs Michalak ou Lignac, mais le goût était là et quand même pour les papilles c’est bien ce qui compte. Bilan extra quant à la crème citronnée (surtout quand on est fan de citron), un vrai régal, douceur et acidité juste ce qu’il faut, un bel équilibre.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Panna cotta mangue!


11 juin 2012

La panna cotta n’est pas la nouvelle marotte de la fourmi Elé, mais elle avait envie de décliner cette recette avec d’autres couleurs et d’autres fruits. Alors c’est parti pour un peu de peps dans un dessert avec l’orange vitaminé de la mangue. Sur Wikipedia, il se raconte même que la mangue détient la palme de la protection contre l’action les radicaux libres avec un best off pour son apport en vitamine A, C, fibres et béta carotène (sans blague!!). Tout ça pourra peut êre faire oublier qu’il y a de la crème en dessous!!

panna-cotta-mangue

Pour la réalisation, on prend les mêmes et on recommence : même base donc que pour la panna cotta aux fruits rouges, mais avec 2 belles mangues pour 6 personnes. Qu’elle soit en coulis ou en petits cubes caramélisés elle reste toujours aussi délicieuse !

Maintenant à vous de mettre du soleil dans vos assiettes!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !