Pain de fête et autres occasions !


28 novembre 2014

La semaine dernière c’était mon anniv’ et pour l’occasion je me suis dit que l’on pourrait bien dégoupiller un petit bocal de foie gras, histoire de fêter l’événement et préparer l’estomac aux agapes de noël ! Mais qui dit foie gras dit bon pain ! Je me suis  donc mise en quête d’un pain en consultant mon livre ‘Pains pétris maison, 50 recettes du monde » déjà testé ici ou . J’y ai trouvé le Halla, pain juif préparé à l’occasion du Shabbat auquel j’ai apporté plusieurs modifications (pas d’œuf et en simplifiant légèrement le processus). Ce pain nous a apporté toutes satisfactions : très aéré et légèrement sucré il s’accorde parfaitement avec un foie gras. Pas farouche pour deux sous, Il  aimera également être tartiné de confiture, de miel ou de pâte à tartiner.

Pain Halla

Pour un pain moyen
– 250 gr de farine type 55 ou 65
– 25 gr de sucre
– 5 gr de levure de boulanger fraîche et 10 gr d’eau environ pour la délayer
– 90 à 100 gr d’eau
– 5 gr de sel
– 1 CAS d’huile de tournesol
– 1 jaune d’oeuf pour la dorure
– quelques graines pour décorer (sésame, nigelle ou dans ce cas de l’avoine)

Commencez par faire une pré-pâte : versez la farine dans le bol du robot avec le sucre. Mélangez puis ajoutez le sel d’un côté (pour qu’il ne soit pas en contact avec la levure) et faites un puits. Versez la levure délayée et l’eau puis recouvrez grossièrement avec la farine.
Couvrez d’un film alimentaire et laissez reposer une heure. Une sorte d’écume, des bulles se seront formées sur le dessus.
A présent, ajoutez le sel l’huile et pétrissez à vitesse moyenne pendant dix minutes. La pâte va prendre une jolie consistance homogène et se décoller des bords. Recouvrez à nouveau du film alimentaire et mettez à lever 2 h dans le four à 40 ou près d’un radiateur.

Après aplatissez la pâte pour en chasser l’air puis façonner-là comme bon vous semble : un seul pâton, 3 boules côte à côte ou une tresse que vous déposerez dans un moule à cake par exemple, préalablement graissé (un peu d’huile neutre fera l’affaire). Laissez à nouveau reposer 1h dans le moule. La pâte va à nouveau doubler de volume. A bout d’une heure.
Préchauffez le four à 200°.
Dorez le dessus avec un jaune d’oeuf et parmesez quelques graines. Enfournez pour 25 mn environ jusqu’à ce que le pain soit doré. A la sortie du four, déposez sur une grille pour refroidir.

Pain Halla

pain festifCette recette de pain de fête demande vraiment peu d’effort, surtout si l’on possède un robot, juste un petit peu de temps entre chaque levée.
Si vous voulez aussi vous lancer dans la préparation d’un foie gras home made : rien de plus simple avec la version du « foie gras au micro-onde » !
Pain-Halla

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Kouglof ou le un goûter alsacien !


17 octobre 2014

Aujourd’hui le goûter sera alsacien ou ne sera pas ! C’est Christophe Felder  qui m’a guidé sur la route du Kouglof grâce à son application sur tablette extraite de son gros livre « Pâtisserie« . Cette appli est vraiment top car elle propose les recettes par thématiques (pâtes et tartes, crèmes, décoration, gâteaux classiques, brioches, mignardises…). Chaque recette est ensuite détaillée avec un pas à pas photographié. Si on se demande quelle texture doit avoir la pâte, comment elle doit gonfler…. les photos sont là, étape par étape, pour éloigner les doutes et interrogations. Vive le progrès !

kouglof

Pour 1 kouglof (j’ai divisé les proportions par 2 par rapport à la recette initiale prévue pour 2 kouglofs ou kougelhopf …. cela dit, 2 kouglofs, ça se laisse manger !)

Pour le levain de base
– 5 gr de levure de boulanger (fraîche)
– 12 gr d’eau à température ambiante
– 25 gr de farine 45

Pour la garniture
– 25 gr de raisins secs
– 1 CAS de rhum

Pour la pâte
– 120 gr de farine
– 1/2 oeuf
– 1/2 CAC de sel
– 20 gr de sucre
– 30 gr de beurre mou
– 65 gr de lait

Pour commencer, préparez le levain en mettant la levure dans l’eau à température ambiante puis en ajoutant la farine. Mélangez avec une cuillère en bois ou les doigts pour former une boule puis recouvrez du reste de farine. Couvrez d’un film alimentaire ou d’un torchon propre et enfournez à 40° (mode étude) ou dans une pièce où il fait chaud. Laissez lever pendant 30 mn.
Faites gonfler les raisins secs avec le rhum.
Beurrez un moule à kouglof. (j’ai fait l’impasse sur l’ajout des amandes au fond du moule).

Sortez le levain quand il a bien gonflé.
Transférez le levain précédemment préparé dans le bol d’un robot. Ajoutez la moitié d’un oeuf, le lait, le beurre, le sucre et le sel. Commencez à pétrir doucement puis augmentez la vitesse. Pétrissez 10 mn environ pour obtenir une belle pâte lisse et homogène qui se décolle des bords. Personnellement j’ai eu besoin de rajouter 4 bonnes cuillères à soupe de farine car la pâte était très collante. Ajoutez les raisins après les avoir bien égouttés. Pétrissez légèrement pour les incorporer.
Ensuite recouvrez et remettez au four programme levée (40°) ou près d’un radiateur pour 1h30 de repos. De même que précédemment si vous n’avez pas ce mode sur votre four, laissez lever dans une pièce assez chaude. La pâte doit à peu près doubler de volume.
Quand c’est fait, reprenez la pâte. Dégazez-la puis déposez-la au fond du moule. Couvrez et laissez lever encore 1h30 à 2H00 comme déjà fait.
Préchauffez le four à 170°. Enfournez quand le four est chaud pour une cuisson de 20 à 25 mn pour un kouglof doré.
Démoulez à la sortie du four. Saupoudrez le kouglof de sucre glace une fois celui-ci refroidi.
Passez de ce pas à la dégustation !!

kouglof1

Léger et aérien, ce kouglof là a su nous convaincre !! Délicieux !! Il a fait le bonheur du goûter et du petit déjeuner aussi !

kouglof

Moule à Kouglof

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans la famille goûter : pluie de pépites et pain au lait !


8 octobre 2014

4 ème semaine après la rentrée, je tiens bon mes résolutions et continue de préparer des goûters maison : des trucs simples, sans colorant, sans additif, sans E machin chouette !
Alors dans la famille boulange aujourd’hui ça sera p’tits pains lait aux pépites de chocolat ! Bizarre autant qu’étrange je n’en avais jamais fait ! J’ai donné dans la viennoise, dans les pains au lait fourrésdans la brioche en tout genre : plume, nippone et butchy mais des p’tits goûters comme ça, jamais !!

pain-au-lait-pépites-chocolat

J’ai repris une recette de pain au lait qui devient un « it cook » à la maison : elle fonctionne bien pour les sandwiches salés, les goûters ou petits déjeuners sucrés. Je fais toujours la même quantité et je congèle ensuite une partie de la production pour d’autres jours, d’autres occasions.

Pour préparer ces p’tits pains au lait, il suffit d’aller voir les pains au lait de Big Fernand et suivre les instructions jusqu’à la première levée.
Préparez ensuite les pépites avec 75 gr environ de chocolat que vous couperez grossièrement.
A la fin de la levée (1h30), dégazez la pâte et ajoutez les pépites. Incorporez-les en pétrissant légèrement la pâte. Partagez la pâte en 8 ou 9 pâtons. Vous pouvez étalez la pâte sur 1,5 à 2 cm d’épaisseur et utilisez des gros emportes-pièces pour découpez la pâte. Sinon faites des boules et des formes de petits pains longs.
Couvrez à nouveau d’un linge propre et laissez reposer encore 1h. Ensuite préchauffez le four à 180°.
Badigeonnez chaque petit pain au lait de jaune d’oeuf et enfournez pour une quinzaine de minutes environ, le temps que les petits pains sortent dorés !

pain-au-lait-aux-pépites-de-chocolatEt voilà, un goûter de plus en moins !

Pain au lait p'tit biscuit aux pétites de chocolat

Et vous pour le goûter vous faites quoi ?

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Quatre heure et demi : l’heure de la brioche butchy !


1 octobre 2014

De la vie de st Louis aux accords du participe passé en passant par le deal de pokemons et des parties de gamelles dans la cour, la vie d’écolier, ça creuse ! Il parait même que, des fois, à la cantine, on ne sait pas trop ce qu’on a mangé ?! Alors imaginez un peu un retour d’école sans rien à se mettre sous la dent !! « Quoi y’a rien, mais j’ai faim moi ! « .
Heureusement ce type de scénario catastrophe à la limite de la science fiction ne se produit que très très rarement !  et oui en bonne mère que je suis ! (jet de lauriers à moi-même !), j’amène toujours un goûter. J’ai même pris quelques bonnes résolutions et décidé de faire un peu plus de goûters maison (pourvu que ça dure) !

brioche butchy

Cette fois je m’attaque à la fameuse brioche butchy sur laquelle j’ai trouvé assez peu d’infos et c’est c’est la recette de Manue qui m’a fait succomber. Il paraît donc que cette brioche est allemande. Vous verrez dans sa composition qu’il n’y a pas de beurre, mais en même temps quand on mange des saucisses et de la charcutaille au p’tit dej, je comprends qu’on fasse le fine bouche sur le beurre dans la brioche !! Beurre ou pas, cette brioche est tout à fait moelleuse et filante : un peu comme dans le brioche Tangzhong !

brioche butchy

– 250 gr de farine
– 1/4 de CAC de sel
– 50 gr de sucre
– 12 gr de levure de boulanger fraîche
– 50 ml de lait tiède
– 10 cl de crème fleurette
– 1 oeuf entier de poulette

Dans le bol du robot, versez la farine, le sucre et le sel. Mélangez
Délayez la levure émiettée dans le lait tiède ou à température ambiante.
Versez ce mélange sur la farine avec l’oeuf et la crème fraîche et commencez à pétrir pendant environ 10 à 15 mn à vitesse moyenne. La pâte va devenir lisse. Si besoin vous pouvez ajouter un peu de farine pour qu’elle se décolle bien des bords.
Perso, j’ai ajouté un peu de chocolat pour un léger effet marbré sans trop parfumer. Si vous voulez vraiment une brioche aux pépites il faut rajouter celles-ci après la levée.
Mélangez puis couvrez d’un linge propre et humide ou d’un film alimentaire et laissez lever. La pâte doit doubler de volume. Cela peut prendre 1 heure dans le four à 40° et plus longtemps à température ambiante.
Dégazez ensuite la pâte (et si vous voulez les pépites, c’est maintenant qu’il faut les incorporez), découpez-la et formez 8 pâtons de la même taille.
Beurrez un moule rectangle, rond comme il vous plaira. Posez les boules de pâtes dans le moule et laissez reposer encore 1 heure comme précédemment (four à 40°) ou à température ambiante.
Ensuite préchauffez le four à 160° puis enfournez pour 20 à 25 minutes environ. Le dessus doit être tout juste doré.

A la sortie du four laissez refroidir la brioche avant de démouler. Vous pourrez détacher facilement chaque briochette et faire la rencontre de cette texture moelleuse.

brioche-butchy5

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Devoirs de vacances : les beignets épatants au four


25 juillet 2014

En général à l’heure du goûter on sort la baguette, le beurre, la tablette de chocolat ou le nut’, un paquet de BN ou bien encore les galettes en importation directe de Bretagne. Alors quand on me dit « J’veux un beignet au chocolat« , vous savez comme ceux de la plage! les bons p’tits beignets bien grassouillous qui font tant envie, je ne dis pas toujours oui !!
Mais ça c’était avant!! parce que maintenant on peut jouer les illusionnistes grâce à Made in Cooking. Sa recette de beignets au four m’a véritablement interpellé et mis l’eau à la bouche. Une révélation, je vous dis!

beignets au four

Abracadabra! c’est parti pour un tour

Pour 8 beignets magiques fourrés cuits au four

– 200 grammes de farine
– 30 grammes de sucre
– 90 ml de lait
– 24 gr de levure de boulanger fraîche (ou un sachet de levure boulangère déshydratée)
– 1 oeuf entier
– 30 grammes de beurre mou
– 1 gousse de vanille (optionnelle)
– du nutella. Ca pourrait-être de la confiture aussi. Celle à la fraise maison est très bonne {fille qui se jette des lauriers!} mais je connais mon public par coeur, et je sais que je suis deux fois plus winneuse avec de la pâte à tartiner.
– Sucre glace juste pour faire comme si que!!

Commencez par délayer la levure dans le lait à température ambiante.
Dans le bol du robot ou un grand saladier si vous faites ça à la mimine, versez la farine et le sucre. Mélangez.
Faites un puits au milieu et cassez l’oeuf au centre. Commencez à mélangez l’œuf au duo farine/sucre. Ajoutez ensuite la levure diluée dans le lait et les graines extraites d’une gousse de vanille. Mélangez à vitesse moyenne. Enfin ajoutez le beurre ramolli. Il doit disparaître complètement, incorporé dans la pâte. Si celle-ci est super collante, même pas grave!!
Couvrez le tout d’un film alimentaire et mettez au repos pour une levée à 40° dans votre four si vous le pouvez ou bien à température ambiante. La pâte va gonfler, gonfler, gonfler, doubler voire même tripler de volume et devenir toute aérée : un vrai nuage ! (perso, ça a gonflé plus vite et mieux avec la levure fraîche).

il est temps de « dégazer » la pâte en la sortant du récipient et en l’aplatissant. Formez alors une boule (si besoin, n’hésitez pas à rajouter un peu de farine, si la pâte est encore trop collante).
Séparez la pâte en 8 pâtons égaux d’environ 50 gr.

Aplatissez chaque boule de pâte sur laquelle vous pourrez déposer votre garniture : un cuillère à café environ de pâte à tartiner, ou confiture ou même de compote, comme les beignets de la plage!
refermez la boule de pâte sur la garniture.

beignet-nutella-garnissage Voilà, c’est fait, déposez vos beignets magiques sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Couvrez d’un linge propre et laissez lever à nouveau 30 mn à 1 heure.A la suite de ce temps de repos. Enfournez dans un four chaud à 180° pour 12 mn de cuisson, le temps que les beignets magiques soient cuits et dorés ce qu’il faut.

Une fois que les beignets au four sont cuits, laissez refroidir, saupoudrez de sucre glace et dégustez. Vous verrez, c’est une peu le canada dry du beignet : ça ressemble à un beignet, ça a le goût du beignet mais ça n’est pas un vrai beignet ! Epatant non!

beignets au four confiture ou chocolat

beignet au four nutella

Attention, interdit de se battre ni de compter le nombre de beignets ingurgités par ses voisins… ça n’est pas convenable!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Piadina à 4 mains


22 juillet 2014

Il y a quelques mois j’ai découvert dans un magazine {mais ne me demandez plus dans lequel, j’ai oublié!} : la Piadina du restaurant parisiens : Lo Zio
Alors la piadina, kezako? A mi-chemin entre le pain et la crêpe, la piadina est originaire du nord de l’Italie, plus précisément de la Romagne, région toute proche de la Toscane. Cette galette est cuite idéalement sur une plaque ou une pierre puis fourrée d’une garniture sucrée ou salée.

Piadine2

Cela faisait longtemps que je voulais tester cette fameuse piadina.
Les conditions idéales ont enfin été réunies en ce début de vacances : temps pourri + minis qui s’ennuient +  un repas de midi!
Voilà il était temps de s’essayer au casse-croûte à l’italienne parce que le panini c’est bien mais la piadina c’est mieux!!

Or donc pour 3 piadine
– 250 gr de farine
– 8 gr de levure chimique
– 125 ml de lait tiède
– 10 ml d’eau
– 45 gr de beurre
– 1/2 CAC de sel

Facile Emile!!
Versez la farine, le sel et la levure chimique dans le bol du robot ou un grand saladier pour la version manuelle.
Versez le beurre fondu et commencez à pétrir avec le crochet pétrisseur. Versez le lait au fur et à mesure tout en pétrissant. Ajoutez ensuite l’eau si besoin. La pâte doit former une boule. Continuez de pétrir à vitesse moyenne pendant 5 à 10 mn pour obtenir une belle boule bien lisse.
Divisez en 3 pâtons et étalez chacun en une belle galette de 3 mn d’épaisseur environ.
Si vous avez de la main d’oeuvre profitez-en : étaler la pâte est une affaire plutôt amusante pour les petites mains.

Etalage pâte piadina Chauffez une poêle à crêpe, beurrez légèrement le fond avec un pinceau. Déposez la première piadina et faites cuire à feu moyen environ 3 mn de chaque côté.
Garnissez ensuite comme bon vous semblera, puis refermez en roulant la garniture dans la piadina ou repliant 2 côtés sur la garniture centrale. Et waoula!

Piadine

Suggestion pour la piadina du jour :
–  2 tranches de Rostello (jambon italien rôti cuit aux herbes et coupé en tranches fines, spécialité de Bologne)
– quelques tomates cerises coupées en tranches
– 1/2 boule de mozzarella
– 2 champignons de Paris frais
– 2 à 3 feuilles de basilic
– quelques pousses d’épinard ou de roquette

Bilan positif : que des pousses en l’air pour les minis!!

Piadine

CROUNCHHHHH!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

P’tit pain tout plat, là comme ça!


19 juin 2014

Le frigo est presque vide, mais si on cherche bien on arrive à en sortir quelques tomates, asperges, un avocat ou deux. Ouf il y a aussi quelques boîtes de sardines dans le placard. un peu de fromage pour finir et des fruits. Ouf on va quand même arriver à mettre quelque chose à manger sur la table. Pour mettre un peu d’originalité, du moelleux ou croustillant en plus, on sort le dernier magazine saveurs (again and again) on se fait des p’tits pains express. Quand je dis express, c’est express! Pas de temps de levée ce qui nous amène à environ 5 mn de temps de préparation et 2 à 3 mn de cuisson pour chaque petit pain! Autant vous dire que ça serait dommage de s’en passer! J’ai modifié la recette en divisant par 3 les proportions, ajouté de l’huile d’olive et basta cosi.

Petits pains tout plat

petits-pains-tout-plat

Allez c’est parti, on sort ses outils
– 125 gr de farine
– 1/3 de CAC de sel
– 1/2 CAC de levure chimique
– 85 gr de lait ribot (ou un yaourt brassé)
– 1 CAS d’huile d’olive
– en option quelques petites graines (sésame, lin..) que vous auriez sous la main.

Dans un saladier ou le bol d’un robot, mettez tous les ingrédients secs : farine, sel, levure. Mélangez. Ajoutez l’huile d’olive et le lait ribot petit au fur et à mesure.
Mélangez bien à la main ou le batteur plat (feuille) de votre robot, jusqu’à avoir une pâte un peu comme une pâte à tarte en plus souple et molle. Elle ne doit pas coller. Si besoin, rajouter un peu de farine.

Farinez un plan de travail. Divisez la pâte en 6 petits pâtons. Etalez chaque pâton sur 2 à 3 mm d’épaisseur. Chauffez une poêle, versez une cuillère à café d’huile d’olive (ou pas, perso j’en ai mis) et cuisez les petits pains comme des crêpes environ 2 mn par face.

Procédez de même pour chacun des petits pains. Et voilà le travail, passez à table avec vos p’tits pains, à mi-chemin entre le pain pita et les nans en plus fin. Vous pouvez également les passer dans le toaster 1 à 2 mn. Ils seront tièdes et légèrement croustillants.

Petits pains tout plat

Ca le fera bien aussi pour accompagner un apéro avec des rillettes de thon toutes aussi express.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Brioche nippone ou la méthode Tangzhong


9 mai 2014

Oui, moi aussi j’ai succombé à la technique japonaise du pain Tangzhong ou pain au lait Hokkaido. Je le lorgnais depuis quelques mois. Il poussait deci-delà sur le net, sur la blogosphère et sur pinterest! Je l’avais mis de côté, pressée par d’autres « urgences » culinaires de « premier ordre ». Mais cette recette un peu mystérieuse dont la promesse d’avoir un pain extrêmement moelleux ainsi qu’une meilleure conservation m’attira irrésistiblement.
Vous verrez pas besoin  d’avoir un master en boulange ou d’avoir fait langues orientales  pour s’approprier le Tangzhong!

brioche tanzhong

brioche tanzhong

Enfin donc, je m’essaye à cette technique nippone dès plus curieuses. Le Tangzhong, est une sorte de « roux à l’eau » que l’on prépare 24h à l’avance puis que l’on intégrera (à température ambiante) à la pâte. Cet ingrédient magique ferait-il toute la différence? Christine du blog Christine ‘s recipes explique qu’à 65° le gluten contenu dans la farine  va absorber l’humidité et  se transformer le mélange en levain. Une fois ajouté à la pâte à brioche, ce fameux Tangzhong permettra à la pâte de lever de manière assez formidable et donner plus de moelleux. Perso, je suis tout à fait pour!

Pour m’aventurer dans cette histoire, je me suis appuyée sur la recette de c’est ma fournée, que je ne saurais assez remercier pour l’avoir si bien détaillée. Avançons pas à pas!

Mais d’abord, vérifiez que vous avez tout ceci à disposition

Pour la pâte :
– 110 g de lait tiède (entier ou demi-écrémé pour ma part)
– 15 gr de levure de boulanger fraiche ou (5 gr de levure de boulanger déshydratée)
– 350 g de farine T55 ou T45
– 50 g de sucre
– 5 g de sel fin
– 1 oeuf de poule
– 30 g de beurre ramolli
– 7 gr de lait en poudre facultatif

Pour le tangzhong :
– 20 g de farine T55 (ou 45)
– 100 g d’eau

J-1
Un soir que vous n’auriez pas grand chose à faire, préparez votre Tangzhong.
Versez dans une casserole 20 de farine et 100 gr d’eau. Avec un fouet mélangez sans arrêt comme si vous alliez préparer une béchamel sur un feu doux. La texture doit être un peu gluante et assez épaisse. La température à atteindre doit être de 65°.Une fois cette mixture magique prête, versez dans une petit bol et couvrez au contact. Réservez au frais toute la nuit.

Jour J
Sortez votre tangzhong à l’avance pour l’utiliser à température ambiante. Préparez tous les autres ingrédients.
Ensuite dans le bol de votre robot muni du crochet, versez dans l’ordre la levure, le lait tiède,  la farine, le sel, l’oeuf, le beurre ramolli, le sucre,et le fameux tangzhong.
Mélangez puis pétrissez à vitesse lente pendant 10 mn. Au bout des dix minutes, la pâte est bien homogène mais toujours ultra collante. Pas d’inquiétude à avoir, c’est normal! Couvrez sans vous posez plus de questions, votre bol d’un linge humide ou d’un film alimentaire et déposez le tout dans votre four en mode « levée » ou « étuve » soit à 40°. Patientez une heure pour que la pâte double de volume. Et waouh, pour lever, ça lève!!
Reprenez alors votre pâte et formez 4 pâtons que vous farinerez.
Étalez chaque pâton sur environ 20 à 25 cm. Repliez le bas sur le milieu, puis rabattez le haut de la même manière. Ensuite tournez 1/4 de tour et étalez à nouveau puis roulez la pâte (le rouleau doit être de la largeur de votre moule)
Procédez de la même manière avec les 3 autres pâtons. Déposez ceux-ci dans votre moule à cake précédemment beurré. Ensuite laissez à nouveau lever comme précédemment (four à 40°) jusqu’à ce que la pâte atteigne le haut du moule.
Enfin, sortez le moule. Préchauffez le four à 150 ou 160° (j’ai un programme spéciale pain et brioche à 160°). Dorez le dessus avec un jaune d’œuf délayé dans un peu d’eau et enfournez pour 45 à 50 mn.

45 mn plus tard la magie a bien opéré car ce pain au lait ou brioche a vraiment superbement gonflé! La mie est filante et très moelleuse !! mission accomplie!

brioche tanzhong

Brioche Tan-zhong

Tangzhong :  

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Simit, l’autre petit pain avec un trou…là!


5 mai 2014

Après une escale croustillantes aux crevettes, je poursuis mon voyage virtuel et gourmand avec un truc presque aussi croustillant. Ça ne vient pas de chez nous, c’est rond, avec un trou dedans. Ces petits pains typiques se dégustent tout chaud, au p’tit dej! Vaguement cousins des bagels auxquels ils ressemblent un peu avec leur trou, ces p’tits pains là viennent, je vous le donne en mille, de Turquie et portent un nomsmême pas difficile à prononcer : des Simits!
Simit, pain rond turc

La recette est extraite du chouette livre Pains pétris maison (50 recettes du monde entier) d’où j’ai déjà pioché la recette des gressins! {note pour plus tard : penser à refaire des gressins pour un apéro…parce que bizarrement avec les longs week-ends, les apéros reviennent!}.

Pour 6 simits
– 200 gr de farine type 55
– 4 gr de sel
– 4 gr de levure fraîche
– 150 ml d’eau

– 125 gr d’eau
– 1 CAS de mélasse que j’ai remplacé par du miel de liquide de bruyère
– des graines de sésame

Diluez la levure fraîche dans un tout petit peu d’eau.
Dans le bol du mixeur, versez la farine, le sel et la levure dissoute (sans que cela touche le sel).
Mélangez puis pétrissez à vitesse moyenne pendant 10 mn. Si nécessaire (si la pâte est trop collante), ajoutez un peu de farine (1 ou 2 cuillère à soupe).
Quand la pâte forme une belle boule et se détache bien des bords, couvrez d’un linge humide ou d’un film alimentaire et laissez lever 1 à 2 heures. De mon côté c’est toujours mon four qui gère ça en 1h à 40° en mode levée!!

Quand la pâte à doublé de volume, divisez la pâte en 6 portions. Formez des boules. couvrez et laissez à nouveau reposer 30 mn. Ensuite formez des boudins de 50 à 55 cm, pliez chaque boudin en 2 puis torsadez-les et fermez la boucle. Déposez sur la plaque recouverte de papier sulfurisé fariné et laissez reposez  30 mn (à 40° dans le four) ou 1 heure à température ambiante.

simit1

Enfin plongez les pâtons dans le mélange eau et miel. Égouttez et trempez ensuite dans les graines de sésame (j’en ai fait aussi aux graines de lin) pour en recouvrir les petits pains.
Couvrez et laissez reposer 30 à 45 mn. Préchauffez le four à 240° puis enfournez à four chaud pendant 15 mn.

Tadaaaam!

simit2

Sont-ils comme les vrais, il faudrait que j’aille en Turquie pour le savoir! {les originaux sont peut être plus dorés,! est-ce dû au bain de mélasse que je n’avais pas?}
Sous la dent et les papilles, ils tiennent tout à fait la route!
Le simit est plus croustillant dehors que son cousin le bagel et sa mie est moins dense, plus légère et moelleuse.
A manger tout chaud à la sortie du four avec un p’tit kawa ! En prime tu pourrais même avoir la bonne aventure avec le marc de ton café!! Moi je prédis que je vais m’en refaire un ou deux!!

Ce petit pain pourra aussi aisément concurrencer notre jambon-beurre une fois garni et nos tartines du matin généreusement confiturées!
{ Les plus audacieuses pourront aussi se déguiser en princesse Leia en se les accrochant autour des oreilles!! }

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Bagel complet aux raisins ou au sésame


21 mars 2014

Mon livre des soeurs Marlette je l’aime vraiment. En plus d’être beau il est plein de bonnes recettes boulange et pâtisserie. J’ai de nombreux marques pages me rappelant toutes les bonnes choses à faire pourtant cela faisait longtemps que je ne l’avais pas ouvert. Et puis soudain comme une envie de bagel avec des raisins et de la farine complète!!
J’ai déjà réalisé ces bagels Marlette, et voici, sous vos yeux ébahis, la version complète ! bagel sésame

bagel complet aux raisins

– 180 gr de farine complète
– 50 gr de farine type 55
– 1 CAC de levure de boulanger déshydratée
– 1 CAC de sel
– 1 CAS de sucre
– 140 ml d’eau tiède
– des raisins secs , une belle poignée ou plus selon votre goût.

Dans un peu d’eau tiède délayez la levure.
Dans le bol de votre robot, versez la farine, le sucre et le sel. Mélangez et faites un puits au centre. Une fois la levure dissoute, versez la au milieu du puits.
Mélangez puis ajoutez le reste de l’eau au fur et à mesure tout en mélangeant à vitesse moyenne (je n’ai pas mis toute l’eau, il devait me rester 20 ml car la pâte était très collante).
La pâte doit finir par former une boule et se décoller des bords du bol. Si nécessaire ajoutez un peu de farine. Ajoutez alors les raisins et continuer de pétrir la pâte pour les incorporer.
Laissez reposer couvert d’un linge humide pendant 1 heure (toujours mon programme « levée » dans mon four à 40°).
Ensuite, écrasez la pâte pour chasser l’air, pétrissez légèrement puis séparez la pâte en 4 pâtons, formez 4 boules et faites un trou au centre. Il doit être bien large, (au moins 5 à 6 cm) car en gonflant il va se rétrécir largement.
Laissez à nouveau reposer sous le linge propre sur une plaque couverte d’un papier sulfurisé pendant 20 mn.
Préchauffez votre four à 180°.
Pendant ce temps faites bouillir une casserole d’eau et plongez les bagels 1 par 1 ou 2 par 2, 1 minute de chaque côté. Sortez les délicatement avec une écumoire, puis badigeonnez-les du mélange oeuf/lait.

Enfournez pour 20 mn de cuisson environ.

bagel-raisin-dejeuner2

Et voilà. tout est bien qui finit bien, les p’tits bagels aux raisins vont se faire manger ! c’est toujours un peu comme ça que ça finit par ici de toute façon! bagel-complet-aux-raisins

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !