Crevettes marinées croustillantes


28 avril 2014

Il y a quelques temps de cela, la boutique en ligne Sempa Market (spécialisée dans les produits made in Turquie) m’a gentiment envoyé un colis surprise contenant notamment un paquet de Kadaïf!
J’adore les paquets surprise et encore plus quand il y a des produits que je ne connais que de très loin et que je n’ai encore jamais eu l’occasion de préparer. Une vraie découverte à faire. Le Kadaïf, kezako? Si comme moi vous ne connaissiez pas ce produit, ce sont en fait des cheveux d’anges, un vermicelle de fins et longs fils enroulés les uns sur les autres qu’il faut démêler pour les préparer. Ils servent également dans de nombreuses pâtisserie orientales.

crevette-marinée-kadaif

Pour des crevettes marinées croustillantes, il vous faudra

– 200 gr de crevettes surgelées de chez l’ami Picard par exemple (soit une vingtaine de crevettes). Vous pouvez en faire moins et conservez la même quantité de marinade ou bien, faire quelques crevettes croustillantes et faire sauter le reste des crevettes à la poêle pour déguster celles-ci de différentes façon sur un repas.
– du kadaïf (vendu en grand paquet notamment chez Sempa Market).
– le jus d’un demi citron
– sel et poivre
– 1 cm de gingembre haché finement
– 1 CAS d’huile d’olive
– 1 oeuf battu

Décongelez les crevettes.
Préparez la marinade avec le jus de citron, le gingembre épluché et haché et l’huile d’olive. Mélangez puis déposez dans la marinade les crevettes crues décortiquées. Salez, poivrez puis laissez mariner une bonne demi-heure.
Ensuite battez un oeuf dans un bol.
Démêlez le kadaïf et prélevez des petits « paquets » pas trop épais d’environ 20 cm de longueur pour envelopper chaque crevettes. Etalez sur une planche le kadaïf, passez un peu de jaune d’oeuf dessus au pinceau puis enroulez la crevette. Badigeonnez à nouveau d’un peu d’oeuf. Piquez la crevette dans un pic en bois éventuellement. Procédez de même avec avec toutes les crevettes

Pour la sauce je suis partie de cette recette que j’ai légèrement modifiée.

– 1 CS de coulis de tomate ou sauce tomate
– 2 CS de sucre en poudre
– 1 CS de vinaigre blanc (à défaut de vinaigre de riz)
– 1 CS d’eau
– 1 demi-échalotte
– quelques gouttes de tabasco

Ensuite il ne vous reste plus qu’à faire dorer chaque petite brochette dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Vous pouvez également les cuire au four en les badigeonnant d’un peu de beurre avant d’enfourner à 200° pour un douzaine de minutes.

crevettes croustillantes au kadaif

Dégustez avec ou sans sauce, selon votre goût comme vous pourriez le faire avec des beignets de crevettes!

Ces chouettes vermicelles croustillants ont permis de faire découvrir les crevettes à numérobis qui jusqu’à aujourd’hui restait bouche hermétique face cette petite bête de la mer. En version croustillantes elles sont passées comme sur des roulettes. Même il adore et en redemande!! Alors je dis vive le kadaïf!! M’est avis qu’on peut aussi enrouler dedans : du poisson, du poulet et tout un tas de trucs, des fruits peut être même aussi que l’on trempouillerait dans du chocolat, pourquoi pas!

A noter que la boutique Sempa Market a aussi un blog avec les nouveautés et quelques recettes comme le Simit qui est déjà sur ma liste depuis quelques temps!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Cigares magret de canard coriandre


22 avril 2014

Dans la série des recettes que je voulais absolument tester du Saveurs d’avril 2014 : les nems de magret de canard. Une idée sympathique pour un apéritif dînatoire, idéale pour une entrée!
Ces saveurs de coriandre et cumin m’intriguaient et me tentaient tout à la fois! Une fois encore je plongeais!

nems-magret-canard-coriandre

Pour 5 cigares de canard
– 90 gr de magret de canard fumé
– des feuilles de bricks
– un bouquet de coriandre
– 1/2 CAC de graines de cumin
– 1 oignon
– un peu d’huile pour la friture
– du blanc d’œuf.

Un peu comme à mon habitude j’ai pris la recette du journal et l’ai légèrement adapté. Je n’ai donc pas mis de harissa, pris des graines de cumin que j’ai écrasé plutôt que du cumin en poudre, j’ai retiré le gras du magret contrairement à la recette et pris un oignon jaune plutôt que rouge. J’ai réduit aussi les temps de cuisson. Je n’ai pas non plus rajouté de sel.
Nous y sommes presque donc!

Commencez par épluchez et hachez l’oignon. Faites le revenir à feu doux dans la poêle avec un peu d’huile d’olive et les graines de cumin écrasées pendant environ 5 à 10 mn.
Ciselez la coriandre après l’avoir lavée.
Enlevez le gras des tranches de magret fumé et émincez les tranches. Mélangez dans un bol, la coriandre, les oignons et cumin revenus avec le magret émincé.
Coupez maintenant une feuille de brick en 2. Humidifiez largement au  pinceau les bords de la feuille.

Nems magret de canard coriandre
Déposez en long un peu de cette farce sur une extrémité. Roulez le début pour enfermer la farce, puis repliez les bords sur la longueur et finissez de rouler sur toute la longueur de la feuille. Fermez en passant un peu de blanc d’oeuf sur le bout de la feuille de brick.

Procédez de même avec le reste. J’ai fait 5 nems de la sorte.
Faites les frire dans une poêle (je n’ai pas de friteuse) pour qu’ils soient bien dorés et croustillants. Déposez les nems ou cigares sur une assiette recouverte de papier absorbant et servez aussitôt avec un peu de salade et des feuilles de coriandre fraîches.

Nems magret de canard coriandre

Plus qu’à remercier monsieur et madame SAVEURS de nous avoir concocté ces savoureux mélanges!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ca se tartine!


7 avril 2014

A la bourre pour l’apéro et les invités frappent déjà à votre porte! même pas grave!
Sortez vite une boîte de sardines de votre placard (on a toujours de sardines n’est ce pas !), et le tour est presque jouer. Comme vous êtes sympathiques, servez d’abord un p’tit verre à vos invités, branchez un fond musical pour leur ravir les oreilles autant que le gosier et éclipsez vous 5 mn en cuisine!

Sardines

Rillettes de sardine minute
– 4 sardines
– 1 belle CAC de fromage frais type st moret ou philadelphia
– sel, poivre (à votre goût)
– un trait de jus de citron
– une dizaine de brin de ciboulettes ou quelques feuilles de coriandre

Tartine-rillettes-sardine

Attention top chrono!
Dans une assiette creuse écrasez les sardines à la fourchette.
Ajoutez le fromage frais, le trait de jus de citron, la ciboulette finement ciselée. Assaisonnez en sel et poivre
Mélangez tout ça tout ça!
et hop, plus qu’à tartiner.

rillettes de sardine ciboulette

Autre option printanière : Tartinade de fève et chèvre frais
– des fèves surgelées de chez l’ami Picard (toujours en avoir dans son congélateur, au cas où) sauf si vous êtes revenus du marché avec un plein panier (la saison arrive!)
– sel, poivre
– une lichette d’huile d’olive
– un fromage de chèvre frais (type petit billy)

Tartinade de fèves

Plongez les fèves surgelées dans un petite casserole d’eau. Portez à ébullition, salez l’eau puis faites cuire les fèves 3 mn à feu moyen. Ensuite égouttez les fèves et glissez les dans un récipient d’eau glacée ou très froide. Égouttez-les à nouveau.
Écrasez une partie des fèves grossièrement à la fourchette. Gardez quelques morceaux et fèves entières. Versez un trait d’huile d’olive, salez et poivrez à votre goût.
Sur une belle tartine grillée légèrement, étalez d’abord un peu de fromage frais, puis déposez la tartinade de fèves et quelques morceaux. Croquez! (en option, des copeaux de crottin de chavignol pour sur le dessus pour fignoler le tout!!)

tartines fèves ou sardines

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Crackers


6 décembre 2013

« Gromit, amène-moi des crackers et du fromage s’il te plaît!  » Gromit s’exécute et apporte les crackers et le fromage à son cher Wallace!
Non que je mate les dvd de Wallace et Gromit à longueur de journées mais, avec aux minis, j’ai eu souvent l’occasion de voir et revoir ces aventures. L’un des protagoniste : Wallace, se nourrit exclusivement de porridge et de crackers au fromage! Cela m’a intrigué, suffisamment pour mettre les crackers sur ma liste des trucs à essayer!
C’est tentant un p’tit carré croustillant que l’on peut marier avec un tas d’autres bonnes choses pour une petite dinette!

Quelques recherches sur internet m’ont permis de retrouver la recette de « cuisine téméraire« , à laquelle j’ai apporté quelques modifications en mixant de la farine complète et de la type 55 classique. J’ai aussi bien réduit les quantités!

crackers

crackers2

Pour une bonne trentaine de petits  ces crackers il vous faudra

– 70 gr de farine complète
– 80 gr de farine type 55
– 10 cl de lait
– 20 gr de beurre
– 1/2 CAC de sel
– 1 CAC de miel
– 1 CAS d’huile d’olive

Préchauffez le four à 180°
Dans un saladier, mélangez la farine, le sel, l’huile d’olive et le beurre coupé en petits dés. Quant vous obtenez une consistance sablée, ajoutez le miel et le lait petit à petit. La pâte doit finir par se décoller des bords . Farinez alors le plan de travail et étalez la pâte aussi finement que possible. A peine 1 mm serait idéal mais pas toujours évident. Découpez des carrés ou des rectangles et piquez les à la fourchettes. Les miens sont assez volontairement irréguliers et brut de décoffrage.
Entamez la cuisson pour 12 mn environ. J’ai retourné les p’tits biscuits à mi-cuisson et les ai laissé quelques minutes supplémentaires à four éteint (3 mn).

CrackersPlus qu’à sortir les petits pots des différentes tartinades que vous avez caché dans vos placards, un plateau de fromage, du saumon fumé et j’en passe…. happy dinette!

 

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Gressin, le p’tit pain qui croustille à l’apéro !


11 novembre 2013

C’est en flânant aux rayons des livres culinaires que je suis tombée nez à nez avec un chouette livre faisant le tour du monde en 50 recettes de pain, aux éditions marie Claire. Tout jetant un coup d’oeil à celui, je l’entendais me dire « achète moi, achète moi! ». La faiblesse sans doute, la curiosité également, sans oublier le plaisir de pouvoir lire ce livre à loisir et m’essayer à de nouvelles recettes… Je succombais donc à l’achat!

gressins

Pour 15 à 20 gressins
– 100 gr de farine
– 2 gr de levure de boulanger déshydratée
– 1 CAC d’huile d’olive
– 3 gr de sel
– des graines (pavot, sésame, cumin…) en option
– 60 gr d’eau environ

Dans la cuve de votre robot, versez la farine et le sel. Faites un puits et y ajoutez la levure. Versez sur la levure un peu d’eau à température (prélevée des 60 gr préalablement pesés) et laissez la dissoudre. Ensuite mélangez le tout. Quand la pâte commence à avoir une texture homogène, pétrissez 10 mn.
Farinez un plan de travail et étalez la pâte sur 5 mm à 1 petit cm d’épaisseur. Déposez cette pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Couvrez d’un linge propre ou d’un film alimentaire et laissez la pâte reposer 1 heure.
En attendant mettez des glaçons au frais et faites place nette!

…Une heure plus tard
Préchauffez le four à 200°
Découpez la pâte en petite bande et formez vos gressins : ronds, longs, torsadés! Faites vous plaisir! N’hésitez pas à demander l’aide, les petites mains adorent ça!
Roulez ou non vos gressins dans les graines de votre choix. Les miens seront natures et au cumin!
Enfournez pour 10 mn environ le temps qu’ils blondissent mais pas trop!

Trinquez, croquez!

gressin

A l’affût d’idée à croquer à l’apéro : tentez les p’tits géométriques à l’épeautre et aux graines  ou les sablés au comté et moutarde !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon p’tit choux ou le retour de la gougère


23 octobre 2013

C’est la choux-mania en ce moment à la fourmilière! Après les chouquettes et les éclairs, voici la version salée pour l’apéro!
Allez, je vous connais, vous prendrez bien une des ces p’tits choux au comté?

gougères

Alors les gougères comment ça marche?
C’est pas compliqué (surtout quand on a compris le truc!)

Pour 20 gougères
gougères

– 45 gr de beurre
– 60 gr d’eau
– 2 oeufs
– 65 gr de farine
– 50 gr de comté râpé
– 1 grosse pincée de sel

Allez zou c’est reparti, maintenant on ferait presque ça les yeux fermés?
D’abord on préchauffe son four à 190°. Puis on s’attaque à la pâte

On fait chauffer le lait, le beurre, le sel dans une casserole, à feu tout doux. Au premier frémissement, on retire le romarin et hors du feu, on jette la farine d’un seul coup dans la casserole.
Avec une cuillère en bois, mélangez bien pour obtenir une boule qui doit se détacher des bords de la casserole. Remettez ensuite sur un feu tout doux pour dessécher la pâte.
Arrêtez le tout puis ajoutez les œufs entier un par un en mélangeant bien. La pâte va devenir collante. Vous pouvez ensuite ajouter le fromage râpé. Vous pourrez en conserver un peu pour mettre sur les gougères avant d’enfourner.

Avec une petite cuillère ou une poche à douille, on forme les petits choux  sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. On dépose un peu de râpé sur chacune des gougères et zou dans le four pour 30 mn… on fait le vide dans la cuisine, on range tout bien . Si on est bien organisé, on a même le temps de feuilleter un journal .

Ding, le four sonne!! Ooooooh! Mais on n’ouvre pas tout de suite. On éteint juste le four et on laisse les gougères se dessécher encore un chouilla… c’est là tout le secret…enfin presque!

gougères

Allez, y’a plus qu’à trinquer!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Focaccia tomates et romarin


11 octobre 2013

La focaccia c’est un peu notre fougasse nationale, un pain raplapla moelleux et parfumé qui peut se grignoter mais c’est mal!! . Il peut accompagner un repas, une salade ou s’accommoder en sandwiches de différentes manières. C’est en voyant une master class de Gordon Ramsay en début d’année que ces petits pains se sont rappelés à mon bon souvenir. J’avais gribouillé quelques notes rapides pour les quantités. Pour le reste, adieu Berthe!! J’ai donc un peu fait au pif à l’instinct pour le how to me basant sur mes quelques expériences de « boulange »!

focaccia

– 250 gr de farine
– 1/3 CAC de sel
– 8 gr de levure déshydratée (un sachet)
– quelques brins de romarin
– 25 ml d’huile d’olive
– 125 ml d’eau

Versez la farine dans le bol du robot et mélangez avec le sel.
ajoutez l’huile d’olive
Délayez la levure dans un peu d’eau tiède puis versez sur la farine. Mélangez doucement (vitesse 2) tout en ajoutant l’eau au fur et à mesure.
Quand la pâte commence à former une boule qui se décolle des bords, pétrir 5 mn.
couvrez le bol d’un film alimentaire et laissez lever 1 heure environ. La pâte doit doubler de volume. (comme d’habitude dans ce cas, j’utilise le mode « levée » de mon four à 40°, ça marche du tonnerre!)

Ensuite huilez légèrement un plat allant au four. Reprenez votre pâte puis reformez une boule que vous aplatirez délicatement au fond du plat. Avec un doigt, faites des alvéoles dans lesquelles vous déposerez quelques morceaux de tomates séchées.
Parsemez de quelques brins de romarin. Badigeonnez légèrement d’huile puis enfournez dans un four chaud à 190°.

Cuisez 30 mn environ

Sortez la focaccia du four et laissez refroidir… mais pas trop, tiède c’est aussi très bon!

Focaccia

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rillettes de lapin au romarin


20 septembre 2013

Episode d’un jour de semaine ordinaire :
les minis : on fait un apéro ce soir?
La fourmi Elé : Naann!
les minis : oooohh mais pourquoi, c’est nul???

rilllettes-lapin-romarin

C’est sûr c’est vraiment nul de ne pas pouvoir faire d’apéro tous les soirs hein? je sais pas ce que vous en penser, mais vraiment…..
Enfin lorsque le week-end pointe son nez, la fourmi Elé se détend et ouvre même parfois les hostilités, brandissant une bouteille d’oasis tropical {folie quand tu nous tiens!} et un bol de chips à sa progéniture adorée ??? En face, des paires d’yeux qui brillent!!
Waouh, on fait l’apéro???? et oui mes p’tits, c’est l’apéro et j’ai même mieux que des chips les gars! Faites « péter » la baguette fraîche et les cornichons, y’a des rillettes maison!

rillettes de lapin romarin

Cool n’est ce pas?

Voici les détails de la préparation de ces rillettes de lapin, piochées dans le Elle à table de cet été (quand je vous disais qu’il y avait un tas de trucs bons à manger dans ce magazine!?). J’ai fait quelques micro-modifications : remplacement de thym, pas de râble, pas de céleri branche, moins de piment (rassurez vous il reste encore plein de bonnes choses!).

– 2 cuisses de longues oreilles
– 2 branches de romarin
– 1 oignon rouge
– 1/2 verre de vin blanc sec
– 1/2 verre d’eau
– sel/poivre
– 1 pincée de piment (light, très très light)
– Un peu d’huile d’olive

Dans une cocotte pouvant passer au four, faites d’abord dorer les cuisses du lapin avec un peu d’huile d’olive.
Epluchez puis hachez l’oignon finement et ajoutez le dans la cocotte dans les cuisses de lapins sont déjà bien dorées. Puis ajoutez le romarin.
Salez, poivrez, pimentez, versez le vin blanc puis l’eau.

Mettez un couvercle sur la cocotte puis enfournez à 160° pendant 2 heures. Surveillez en milieu de cuisson pour voir si les cuisses de lapin ne sont pas trop au sec. Si nécessaire, rajoutez un petit peu d’eau. (Je n’en ai pas eu besoin)

Ensuite sortez la viande de la cocotte et détachez la chair des petits os. Effilochez la viande avec une fourchette et mélangez ensuite à la sauce. vous pouvez dégustez comme ça ou comme je l’ai fait, passez le tout quelques secondes au mixeur, afin que cela soit plus facile à tartiner, mais pas trop non plus.

Plus qu’à sortir les verres et trinquer!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Caviar….d’aubergine!


8 septembre 2013

Ce que Yzafoodista ne sait pas c’est qu’elle a sauvé 2 aubergines d’une déprime garantie! Monsieur Foumi s’en est allé récemment faire le marché et a ramené beaucoup plus d’aubergines qu’il n’en fallait pour faire une ratatouille. Alors que faire???

– des beignets??? non
– de la moussaka??? non plus

Éclair de génie il y a aussi le caviar ! seulement voilà, jamais fait ça de ma vie moi!!!
Et puis je me suis rappelé en avoir mangé chez l’amie Yza. Il ne me restait donc plus qu’à aller zieuter sur son blog pour découvrir comme par enchantement : THE recette! A ce propos je vous invite à aller regarder de plus près sa recette car c’est aussi une recette de spaghettis de calamars et son caviar d’aubergine!! Une assiette qui laisse rêveur, je vous assure!

caviar d'aubergine

caviar-toast-aubergine

Bref revenons à notre caviar pour lequel il vous faudra

– 2 aubergines
– 2 tomates ou même des tomates pelées, voire un peu de concentré
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– sel et poivre
– 7,5 cl d’huile d’olive

Préchauffez le four à 200°

Pelez les aubergines puis coupez les en petits dés. Disposez les dans un plat allant au four.
Coupez et épépinez les tomates, et ajoutez les aux aubergines.
Épluchez l’oignon puis hachez le. Procédez de même avec l’ail puis ajoutez le tout au plat. Salez, poivrez, mélangez. Versez l’huile d’olive. Couvrez le plat d’un papier aluminium puis enfournez 30 mn.

Ensuite retirez le papier alu, mélangez et remettez au four pour 20 mn environ.

Les aubergines doivent s’écraser facilement à la fin de la cuisson. A ce stade il ne reste plus qu’à mixer finement et réservez au frais. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire et servez avec des petits toasts de pain au graine de sésame par exemple ou dégustez en accompagnement d’une viande blanche froide.

caviar-aubergine

Cette recette remplira généreusement 2 bols! vous pouvez aisément la diviser deux ou congeler une partie du caviar.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rillettes de thon ciboulette


18 juillet 2013

Toutes les excuses sont bonnes pour faire une petite pause, au soleil couchant, sur la terrasse, un verre à la main, un truc à grignoter dans l’autre!! ça vous parle hein!! ayant fait l’acquisition d’un nouveau blender mixeur il y a peu, j’avais absolument besoin de l’essayer, vous comprenez bien! voici donc pour lier, l’utile à l’agréable une p’tit plan apéro avec tartines de thon à la ciboulette.

rilettte-thon

il vous faut

– une petite boîte de thon (140 gr)
– 1 CAS de fromage frais type st moret ou philadelphia
– sel, poivre
– quelques brins de ciboulette
– un trait de jus de citron

Attention c’est dur!!

Ouvrez la boîte de thon, égouttez.
à la fourchette émiettez le thon dans le bol d’un petit mixeur, avec 2 CAS à soupe de fromage frais, sel, poivre, et quelques brins de ciboulettes coupés en petits morceaux. Ajoutez un trait de jus de citron et Mixez.

C’est sûr c’est pas une recette facile!! mouarff mouarff mouarff!

toast-rillette-de-thon

voilà, plus qu’à mettre quelques glaçons dans un verre, servir un truc frais là dessus et tartiner des petits toasts fraîchement grillés, mais pas trop!!

Rillettes de thon ciboulette

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !