Le pain d’épices trop facile !


2 novembre 2015

Ce pain d’épices est autant un délicieux goûter de saison qu’une éloge de la flemme !
Si, si je vous promets. J’avais en réserve dans mes placards un mix de pain d’épices des moulins de Versailles. Je ne sais pas si vous les connaissez. La boutique est située juste au pied de la gare des Chantiers à Versailles (très pratique pour les versaillais où ceux et celles qui transitent par cette gare) mais leurs produits sont également vendus à la ferme de Gally et aussi sur internet (si pratique le net !!). Bref je m’étais dit que ça pourrait bien me dépanner un de ces jours d’automne.
J’avais déjà fait du pain d’épices mais avouons le, ça prend un peu plus de temps et j’ai beau être bien organisée et tout et tout, cette année les journées passent plus vite que celles de la rentrée dernière. Je passe plus de temps derrière ma machine à coudre pour l’eshop, et les kids reviennent avec une palanquée de devoirs sur lesquels je jette un oeil, et même les deux !
Je ne vous parle pas des mercredis ni de toutes ces petites tâches ingrates du quotidien !! {syndrome de la fille qui va plus au bureau mais dont les journées sont bien remplies quand même}. Bref ce mix de pain d’épices trop facile tout prêt tombait à pic !!

pain d'épices les moulins de Versailles

pain d'épices les moulins de Versailles

Ce kit m’a même permis de tester mes moules sapinou (acheté l’an passé chez lidl : 3€ et des brouettes le moule à tout casser !! il faudrait être fou pour dépenser plus non ?)

C’est un truc merveilleux. Il n’y a que de l’eau et de miel à rajouter !! Que demander de plus hein ?J’ai ajouté des petits morceaux d’écorces d’orange parce que les deux font la paire ! et le tour est joué. Ce pain d’épices si facile est top : La texture est parfaite et le moelleux incomparable. C’est un délice !
A déguster encore tiède c’est à tomber !
Vous pourrez aussi faire le bench avec le mix des soeurs marlette : bien bon aussi !

Voilà plus qu’à se servir un bon thé et se lover sous un plaid avec un ordi pas loin pour voter et soutenir mes créations au tremplin des créateurs. Un petit clic pour vous, un pas en avant pour la fourmi. Et vous pourrez peut être remporter des bons d’achat !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Il se passe quoi dans l’eshop ?


22 avril 2015

Ces derniers temps, J’ai fait feu de tout bois : tantôt derrière mon robot favori, tantôt derrière ma MAC pour enrichir l’eshop de nouveaux produits !
Vous trouverez des créations qui me caractérisent avec des couleurs, beaucoup de couleurs et du coton, toujours !
Il y en a pour les filles et pour les garçons. Il y en a pour les grands et pour les petits. Il y en a pour le shopping et pour la plage, pour les allers-retours à la bibliothèque et pour les cours de danse. Il y en a pour ceux qui vont chercher leur pain à pied et font quelques courses chez l’artisan du coin.
Il y en a pour ceux et celles qui aiment ranger leur valise bien comme il faut : Chaque chose à sa place !
Il y a  des fleurs. Il y a des étoiles aussi et chaque pièce est unique ou presque !

étoilés

Il y a des fleurs et des paysages tout entier de liberty !

glencot

Il y a aussi encore quelques ratons ! Attention ce sont les derniers et le tissu ne sera plus réédité dans cette couleur ! pochon raton

Ceci n’est qu’un petit aperçu des nouveautés. Les photos ne sont pas toujours à la hauteur de ce que je souhaiterais mais j’y travaille !
Soyez curieux et poussez la porte de la boutique pour vous équiper pour les vacances, les beaux jours ou encore anticiper la fête des mères qui approche déjà !

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Sortie chez Popelini, une adresse très choux !


29 octobre 2014

Dans la rue des Martyrs (au 44) se trouve Popelini : une adresse très choux, si vous voyez ce que je veux dire. Popelini est une petite boutique moderne et joyeuse où le choux à la crème est mis à l’honneur. il y en a vraiment pour tous les goûts et il n’est pas facile de choisir parmi tous les parfums proposés : chocolat noir, chocolat au lait fruits de la passion, citron, fraise mascarpone, abricot romarin, praliné, pistache confit de griottes, caramel beurre salé, café…. sans oublier le choux du jour!

Popelini

choux popelini

Choisir c’est renoncer !
Choux popelini
Les élus : fraises mascarpone : hummm ! citron : hummm ! (comme une bonne tarte mais en choux), abricot romarin parfumé à souhait et praliné, délicieux également m’a-t-on soufflé !
Et vous vous seriez plutôt quoi ?
Une fois le choix fait, sortez avec votre boîte, et poursuivez votre ascension de la rue des Martyrs. un peu plus haut, pas si loin, le sacré coeur vous attend !! Une fois en haut, dégustez vos petits choux, à moins que vous ne les ayez déjà mangés en route !!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous à Rungis section produits laitiers pour découvrir des fromages et des hommes !


22 octobre 2014

C’est à Rungis que j’avais rendez vous en ce début de semaine !! non pas pour faire mes courses, mais pour une découvrir la section fromagère, pour les qualifications au MOF Classe Fromager et faire la connaissance des fromagers des lieux. La classe internationale comme rendez-vous non ? Excitation, joie de découvrir ce lieu en compagnie de Caroline Camilleri {chef de projet digital du marché international de Rungis}, Philippe Sitsi {responsable communication} et quelques autres blogueurs plutôt gourmands.
Nous avons commencé par une visite du secteur des produits laitiers : sorte de corne d’abondance des fromages. Ils viennent de partout en France et de quelques pays voisins !
A perte de vue ou presque des cagettes et des boîtes de fromages s’empilent, des palettes garnies de roues d’emmental, de comté, des petits chèvres, des coulommiers, des drôles de fromages colorés parfumés au pesto, des mont-d’or, des brebis de tous horizons… attirent l’oeil à perte de vue ou presque.  Un paradis pour les amateurs !

En France, nous produisons environ 350 à 400 variétés de fromages (voire plus) pour un total de 1 993 000 tonnes en 2012. Bons producteurs, nous sommes également de bons mangeurs avec une consommation pour la même année d’environ 25 kg de fromage par français soit quand même environ 2 kg par mois (pas loin de 8 camemberts ! huhuhu !).

Rungis-camembert Rungis-coulommiers Rungis---fromage-chèvre

Rungis-comté-cuivré

La Suisse est présente bien sûr avec ses gruyère, emmental et autres découvertes comme les fromages du pays d’Enhaut dont l’étiquette avait attiré mon attention. Cette région qui regroupe les communes de Château d’Oex, Rougemont, Rossinière situées entre les cantons de Fribourg et Berne. Elle produit notamment le fromage des Forts d’Enhaut : à pâte dure avec des petits trous. Il peut être servi en plateau ou pour une fondue.
Rungis fromage fort d'enhaut

L’Italie tient également une jolie place dans le pavillon fromages de Rungis avec des belles variétés : Gorgonzola, mozzarella, pecorino …Rungis-fromage-italieNous avons pu aussi rencontrer : Sophie Desailly représentant la 4ème génération de l’entreprise familiale Desailly créée par son arrière grand père. Son entreprise de grossiste travaille avec 300 producteurs et ses ventes se font aujourd’hui à 80% vers les crémiers-fromagers puis 20% vers les grandes et moyennes surface. Elle nous assure que le marché des fromages se porte bien, avec, en tête des ventes : le comté !

Nous sommes ensuite descendus dans une cave accompagnés de Monsieur Estrade qui nous a fait découvrir ses nombreux fromages à pâte pressée cuite : emmental, comté, gruyère…

Rungis-cave---gruyériste-lestradeGruyériste de son état et expert en la matière, Jean Marie Estrade tâte et écoute ses fromages. Il utilise une sonde avec une lame creuse avec laquelle il va « carotter » le fromage. Ce petit prélèvement lui permet de voir l’avancement du fromage, les défauts éventuels de la pâte, sa souplesse à l’écrasement du doigt. Il rebouche ensuite soigneusement le trou avec le reste de la ponction. Le manche de la sonde est quant à lui muni d’une tête en forme de maillet avec lequel il va tambouriner le fromage de part et d’autres. Plus le fromage résonne plus il y aura de trous !

Rungis caveLestradeUne meule de comté pèse entre 30 et 41 kg alors qu’un Emmental pèsera aux alentours de 74 kg !

Rungis cave

Aviez-vous déjà remarqué des bandes de couleur autour des meules de comté ? En fonction de ses qualités visuelles et gustatives, le fromage sera noté : de 15 à 20 on lui appose une bande verte sur le pourtour : c’est le comté extra ! Entre 12 et 15 il aura une bande brune. En dessous de 12 le fromage ne peut recevoir l’appellation comté !

Rungis-cave1

Fromage affiné en grotte de Kaltbach près de Lucerne.

Rungis-cave-affinageL’affinage peut aller jusqu’à 4 ans pour les plus vieux spécimens de la cave : Ces fromages forts et aux saveurs très concentrées conviendront aux palais très affutés et exigeants !

Enfin clou de la matinée : les qualifications pour le concours du meilleur ouvrier de France fromager. Depuis 2001, Les fromagers ont aussi un concours présidé cette fois-ci par Christian Janier lui-même MOF 2000.

Rungis-MOF-Janier

La préparation à ce concours demande entre un an et un an et demi. Cette année 41 candidats de tous âges et horizons s’étaient inscrits, 26 étaient présents pour la deuxième partie du concours.
Les candidats ont bossé dur depuis 5h45. Pour l’occasion ils ont ont dû sélectionnés 33 sortes de produits : 3 produits de crèmerie et 15 fromages de leur choix ainsi que 15 fromages AOP imposés.

Rungis mof vitrine

Vitrine candidat MOF fromager

Rungis mof vitrine

Vitrine candidat MOF fromager

Côté épreuves, les candidats ont notamment enchaîné :
– une dégustation à l’aveugle (fromages découpés en petits cubes, sans croûte)
– la réalisation d’une vitrine
– la réalisation d’une préparation fromagère 
– un oral de vente
Durant ces qualifications, un jury de travail juge les candidats depuis le déballage des produits jusqu’à au remballage : tous les gestes sont examinés, ainsi que l’hygiène.
Un jury de dégustation juge les produits : visuel, arôme…
Enfin un jury de présentation juge la présentation générale de la vitrine et la préparation fromagère.
La finale de ce concours aura lieu durant le prochain salon de l’agriculture en février 2015.

rungis jury mof dégustation

Jury en pleine dégustation

Une matinée bien remplie pour les candidats et pour nous mêmes, visiteurs d’un jour. Un grand merci à Caroline et à Philippe pour l’organisation de cette demi-journée, à Sophie Desailly et à Jean Marie Lestrade pour nous avoir donné un peu de leur temps. Ce fut une belle occasion de découvrir un lieu, des professionnels et des blogueurs et blogueuses sympathiques..

Quelques sources d’informations
Planetoshope 
Fromages de terroirs
Emmental grand cru
Jura France Lire la suite
Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rachel’s, un petit bout d’Amérique où il fait bon manger !


20 octobre 2014

Allez aujourd’hui on est des fous, on va manger à la capitale !! Sortie balade avec en point de mire une pause déjeuner au Rachel’s !! Parce qu’il paraît que ce resto a tout bon !! Moi je voulais bien voir si c’était vrai. Même si au fond je savais que oui, ma conscience me dictait d’aller zieuter, goûter, humer ce goût d’Amérique pas très loin de chez nous. Ce restaurant privilégie les bons produits. Tout est fait maison !

Ce petit voyage en Amérique m’a ravi. La déco est jolie et chaleureuse : couleurs douces, papiers peints géométriques vintage, étagères garnies de livres de cuisine, un joli mix de chaises en bois. L’anglais et le français se mélangent dans les conversations. C’est cosy et dépaysant. Bref on s’y sent aussitôt très bien.
L’accueil est très sympathique et le sourire large ! Les gâteaux et tartes (cakes de toute sortes, pecan pie, pumpkin pies; sans oublier les fameux cheesecakes) sur le comptoir vous invitent à aller plus loin. Alors c’est parti !

Rachel's restaurant

Sachant qu’il y aurait forcément dessert : nous avons mis une option sur les salades « petits formats » car, il y a les small et les large. Bien nous en a pris car les « small » remplissent déjà largement l’assiette. Les grandes sont servies dans des saladiers. Les sandwhiches aperçus un peu plus tôt avaient l’air très bon également  le Carolina pulled pork doit être terrible). La carte propose également des plats chauds.
La « cobb salad », joliment préparée par Rachel herself, est délicieuse et la « lamb bacon fig salad » tout aussi généreuse qu’appétissante.
Rachel's5

Rachel's2

Les plats sont accompagnés d’une petite corbeille de pain avec un délicieux « cornbread » vraiment typique.
Les jus de fruits frais sont bios et bons ou bons et bios !Rachel's4

Choix crucial au moment du dessert : cake ou tarte, tarte ou cheesecake ? That is the question ? Les cheesecakes étant largement plébiscités nous nous sommes laissées tenter : good choice !! Au marron pour moi ou la framboise, les deux étaient délicieux et joliment présentés. Rachel’s a tout bon ! Nos estomacs et nos papilles ont été enchantés par cette pause aux accents américains.
Côté budget les sandwiches sont aux alentours de 17 à 18€ et les salades environ 12 à 13€ (pour les petites). Comptez 7€ pour un dessert. Vous pouvez aussi prévoir un petit déjeuner puisque le restaurant ouvre à 8H30 !

Rachel's3 Rachel's

Il ne vous reste plus qu’à y aller !! Moi j’y retournerais bien pour goûter d’autres plats,

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

La fille qui avait mangé chez Big Fernand….. hummmm!


8 septembre 2014

Plus besoin d’être parisien pour manger des vrais bon burgers sympas et même branchés! Non, c’est pas possible me direz vous??? Si vous répondrais-je tout de go?
La semaine dernière en préparant pour les minis des p’tits pains à hot dogs à la manière de little Fernand, je suis allée voir sur le site ce qu’il s’y passait et là, guess what???? je découvre avec joie et bonheur que Big Fernand (pas les hot dogs mais les hamburgers) s’installe de l’autre côté du périph’ : ouverture le 4 septembre!! C’est y pas de la good news tout ça?
Plus besoin de faire des kilomètres jusqu’à Paname pour déguster un de ces fameux burgers gastronomiques ou plutôt devrais-je dire un des ces « hamburgés« !

Big Fernand - hamburgé

Big Fernand est donc ma portée et aussi à la vôtre si vous n’habitez pas loin de Boulogne Billancourt où l’ami du burger franchouillard s’est installé. Au 60 rue de Sèvres plus précisément. Autant dire que tous les joyeux habitants et travailleurs du quartier vont apprécier, au moins autant que les banlieusards de l’ouest parisien!
Bref sans plus tarder, voyez un peu de quoi ça a l’air?

Au menu, Big Fernand propose un choix de 6 gros hamburgés au boeuf, veau, poulet, agneau ou même végétarien dont les prix vont de 11 et 13€. On peut prendre aussi des formules avec frites : les fameuses fernandines et boisson (15€) ou alors la formule avec frites boisson et desserts pour 3 € de plus.

Le cadre est sympa, plutôt moderne, habillé de gris sombre, métal et bois!

Big-Fernand-boulogne
L’équipe au service est dynamique et souriante! A votre écoute, un « fernandinaute » vêtu d’une chemise à carreaux typique, d’un tablier siglé et d’une casquette caractéristique viendra prendre votre commande dans la file d’attente et prendra de vos nouvelles durant votre dégustation!
Le service est rapide et ça avance vite malgré la queue!

Big-Fernand-boulogne2
Bon et les burgers alors??
Chez Big Fernand tous les « hamburgés » ont un p’tit nom : Philibert, Victor, Alphonse…. J’ai tenté le Bartholomé : boeuf, raclette au lait cru,poitrine de porc fumé, oignons confits et sauce tata Fernande! Fait à la minute mon hamburger était bon, frais et ultra copieux! Big Fernand a sélectionné de la bonne viande, du bon fromage et du bon pain (Big Fernand a sa propre boulangerie). C’est aussi généreux que délicieux! Quant aux frites (oui j’ai pris des frites, professionnalisme oblige! ), elles s’appellent « fernandines » et sont aussi savoureuses!

hamburgé-bigfernand2

Ah j’oubliais! vous pouvez aussi composez votre propre hamburgé.

Côté dessert, c’est Michalak qui s’est invité à la carte de Big Fernand! Il est partout ce Michalak! Comme je suis hyper pro, j’ai donc aussi pris un dessert!! Mon t »rèstrèsfrais », c’est comme ça qu’il s’appelait mon dessert, était effectivement frais et parfumé : aux fausses allures de macarons, légèrement parfumé à la noix de coco, fourré à la mousse mangue passion avec un coeur de mangue. Plutôt pas mal du tout si vous voulez mon avis!! Mais franchement on vient surtout chez Big Fernand pour les hamburgés et les fritouilles hein!

Si vous souhaitez en savoir un peu plus, voici une interview d’un des 3 fondateurs, extrait du site Paris-Burger ou encore le site de Big Fernand.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Café Pouchkine, un goûter russe à Paris


30 juillet 2014

Partis en vadrouille à Paris? Et si comme moi vous vous arrêtiez pour le goûter! Située au rez de chaussée du printemps boulevard Haussman, le Café Pouchkine est une belle adresse, raffinée, chic, et délicieusement gourmande. De la pâtisserie haut de gamme où les gâteaux sont si beaux que l’on ne peut s’empêcher de regarder et plus si affinités!
Il n’est cependant pas toujours facile de s’y poser car l’endroit est aussi petit qu’une maison de poupée et les tabourets en très petit nombre. Vous pourrez toujours emporter pour déguster plus tard. On peut y manger salé avec un assortiments de Pirojki (petits chaussons salés à la viande, aux champignons, aux légumes et même au foie gras…) ou bien du sucré! et c’est pour cette dernière proposition que je me suis laissée tentée.

Medovick

J’ai cette fois-ci succombé au Medovick, une pâtisserie des plus savoureuses composée d’un biscuits au miel de sarrasin, crème fraîche et de sgouchonka (fameuse confiture de lait russe) dont on a pu découvrir les secrets dans le fou de pâtisserie n°5! Quelqu’un a-t-il osé se lancé?

Crédit photo : Yzafoodista

Crédit photo : Yzafoodista

Les pâtisseries étant toutes plus belles que les autres, je serais également bien laissée tentée par le millefeuille Pouchkine ou le Belizna (biscuit dacquoise, noix de coco, confit de framboises, crémeux noix de coco et framboise) pour ne citer que quelques uns de leurs desserts. Les pâtisserie coûtent entre 6 et 7€ et valent assurément le détour : charme et dépaysement garanti.
Au beaux jours, une petite terrasse s’installe également dehors, côté passage du havre. Et si vous n’êtes pas dans le quartier, un autre café Pouchkine a également ouvert ses portes place des Vosges.

CAfé Pouchkine

Crédit photo : Yzafoodista

Oeuvre d’art gastronomique ou pas, ce Medovick n’a que ce qu’il mérite!!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 jours à Barcelone : gourmandises et curiosités


28 février 2014

Un jour la fourmi Elé et monsieur fourmi sont allés se promener à Barcelone. Imaginez un peu : 3 jours en milieu de semaine sans mini et dans une période où Barcelone n’est pas encore trop grouillant. 3 jours où nous avons pu flâner le nez au vent, sous le ciel bleu et le soleil, munis de notre petit guide lonely planet, suivant les bons plans et nous laissant aller au gré de nos pas! (mes pieds s’en souviennent encore!)

Nous avions bien entendu en tête des endroits à voir et revoir absolument. Notre dernière escale barcelonaise datait d’au moins 10 ans!
Pouvions nous passé à côté de la Sagrada Familia ou du Parque Guell!? Impossible non plus de passer à côté du patrimoine architectural laissé par Gaudi et qui donne à Barcelone cette allure incomparable.

barcelone
Nous avons également quadrillé consciencieusement le quartier Ribera ou le barrio Gotico : le vieux quartier de Barcelone, si authentique, avec ses ruelles étroites, le linge accroché aux fenêtres et ses façades ornementées. Ce quartier regorge de bonnes adresses pour déguster des tapas, ou un chocolate con churros! Passez par la rue Montcada qui concentre les meilleures adresses du quartier. Pas loin le musée Picasso pour une halte culturelle.
Si vous êtes gourmands comme moi vous saliverez devant toutes les devantures des « jamoneria » qui offre à la vue quelques dizaines de jambon de différentes variétés suspendus dans la boutiques ou encore les cornets de jambons découpés que vous pourrez déguster comme un cornet de frites en vous promenant.

laboqueria2-jambon

Nous avons ouvert grand les yeux tout au long de Passeig de Gracia, la rue du « moderniste » où Gaudi notamment exprima son savoir et sa fantaisie sur de nombreuses immeubles et façades. Un réel bonheur de parcourir cette longue avenue, tête en l’air pour ne pas rater un balcon tout en vagues, des lampadaires en fer forgé tout en fleurs, des fenêtres arrondies, des toits colorés…

Façade Barcelone Notre balade nous a bien sûr entraîné vers la casa batllo tout en mosaïques et rondeurs : un vrai bijoux que nous sommes allés visiter de l’intérieur. Un audio-guide est d’emblée fourni à l’entrée de la maison ce qui s’avère très utile pour suivre la visite et découvrir toutes les subtilités de la décoration, les originalités de l’architecte et ses techniques architecturales.

barcelone-couleurs

Mais la mangeaille dans tout ça!! Oublieriez vous à qui vous avez à faire?? La fourmi Elé tout de même! Dans le planning serré des visites était prévue celle du marché de la Boquéria (quartier Raval),  La boqueria est un lieu à ne pas rater lors d’une visite à Barcelone : Ce marché couvert d’un toit métallique est le principal marché de Barcelone et se trouve à 2 pas des Ramblas métro Liceu. Les étales y regorgent de produits frais et colorés.

boqueria - Barcelone

laboqueria1

Tout y est appétissant : les fruits, les légumes, les poissons et les charcuteries. L’autre côté très sympathique de ce marché et qui en fait aussi l’attrait c’est que l’on peut y manger. Différents bars à tapas comme le fameux « El Quim » dont la notoriété a largement dépassé Barcelone. Nous avons eu la chance d’y trouver 2 tabourets libres autour du comptoir. Après s’être attablé, le plus dur a été de choisir quels plats ou tapas déguster dans la longue liste proposée.
La spécialité d‘El Quim sont les oeufs, préparés sous de nombreuses formes : au plat ou en tortilla. Nous avons opté pour des oeufs avec du jambon! Tout simple, généreux et super bon! Autre petit plat dégusté : légumes aux petits scupions comme un wok. Un régal! Pour finir, du local aussi avec une petite crème catalane!

la boqueria - Barcelone oeufs-jambon-la-boqueriaNous avons également testé un autre marché connu de Barcelone : el mercat de Santa Caterina ( quartier Ribera) facilement reconnaissable par son toit en forme de vague. Nous nous sommes régalé au Cuines Santa Caterina. Ce restaurant du marché, offre quelques tabourets autour du comptoir pour déguster de très bonnes tapas, testées et approuvées : les patatas bravas, le fameux pan con tomate, une tempura de pointes d’asperges sauce romesco et quelques croquetas (des petites croquettes au jambon mais il en existe d’autres sortes. Elles sont de la tailles d’un petit doigts et sont frites. On peut en trouver un peu partout chez les traiteurs également). J’oubliais les tapas du jour : oeuf brouillé au crevette et tomate : un petit délice également.  La partie restaurant propose une belle salle ouverte très sympa pour un repas où l’on se pose.

mercat-santa-caterina - Barcelone

Avant de nous lancer dans l’ascension de la Sagrada Familia, nous avons également fait une courte pause déjeuner au café Mauri (derrière passeig de Gracia) et nous avons bien fait de nous y arrêter. Ce salon de thé au charme désuet des années 30 et sa fresque d’époque au plafond, propose de belles pâtisseries et de délicieux petits sandwiches que les barcelonais viennent déguster avec un café ou pour prendre un déjeuner sur le pouce comme nous l’avons fait.

Pour clore ce séjour, nous nous sommes offert un dîner au Citrus, conseillé par nos amis installés barcelonais. Le Citrus est un beau et vaste restaurant sur Passeig de Gracia, avec vue sur la casa Batllo. Vous pourrez comme nous y déguster un menu à 25 € (nous sommes loin des prix parisiens) comprenant, tapas, entrée, plat, dessert et vin. Le jeudi, vous pourrez même profiter d’un concert jazzy. Une belle adresse à retenir pour un dîner.

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Frenchie to go, a place to be!


22 janvier 2014

Ma cop’ foodista et moiself accomplissons régulièrement une escapade dans la capitale avec si possible une pose gourmande. Liant l’utile à l’agréable, nous nous programmons un p’tit resto et du shopping! des trucs de filles quoi…et on parle aussi beaucoup : blablabla….

La fois précédente c’était au blend : adresse yummy par excellence où les burgers gourmets sont largement à la hauteur de leur réputation. Pain extra moelleux et tout frais maison! La viande …hummmm. Bref un régal où il faut être à midi tapante devant la porte si on meurt de faim ou si l’on est pressé car l’endroit étant rikiki, la queue s’installe vite devant le resto.

Pour cette dernière virée nous nous sommes lancées à l’assaut du Frenchie to Go : une des trois adresses du chef Gregory Marchand, qui a investi la rue du Nil dans le 2ème arrondissement. L’endroit est grand comme un mouchoir de poche mais très accueillant et les arrivants se suivent.
On tombe vite devant un comptoir où trônent de chouettes gourmandises telles des scones, des buns ou des muffins, tous plus alléchants les uns que les autres. Derrière le comptoir une cuisine ouverte où les cuistos s’activement sûrement à la préparation des sandwiches.

Frenchietogo

Pour moi ce fut un délicieux pulled pork sandwich garni généreusement de palette de cochon fumé, sauce bbq et ce que j’identifierais de betteraves secrètement assaisonnées (même si le menu indique du coleslaw), le tout avec une salade. Naaaaann pas de frites, ce qui est tout à fait surprenant mais le plan de la journée était de faire également un détour par chez Mister Michalak pour le dessert/goûter.

On s’est installé et les sandwiches sont arrivés rapidement après avoir été préparés sous nos yeux ébahis! Bien emballé dans leur papier il ne restait alors plus qu’à découvrir notre sandwich et nous régaler.  Le mien était dodu dans son pain légèrement brioché, bien doré et moelleux à souhait. L’intérieur était généreux et bien assaisonné. Du régal!

Frenchie to go
pulledpork-frenchietogo

 

Bref si vous avez un p’tit creux sur le coup de midi et que vous passer pas loin de la rue du Nil, faites un détour au Frenchie to go!! c’est du tout bon!

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

Un jour la fourmi Elé a déménagé, virtuellement


15 juillet 2013

Ca y est c’est fait, la http://llafourmiele.canalblog.com a déménagé virtuellement pour emménager à cette nouvelle adresse www.lafourmiele.com {plus facile à retenir non?} . Fini la tanguy attitude, La fourmi Elé voulait voler de ses propres ailes, quitter le nid douillet et le p’tit confort de l’ancienne plateforme pour devenir autonome. (Espérons qu’elle s’en sortira!!!)

Cela faisait des mois que j’y pensais sans oser faire le pas et puis à force de conseils et de bons arguments rassurants, ainsi qu’un accompagnement hors pair de shoogle designs me voilà dans mes nouveaux « murs »!! Vous ne serez pas sans doute pas trop dépaysés, car rien n’a fondamentalement changé, juste un léger restylage qui j’espère vous plaira.

Tout n’est pas encore parfait, les peintures sont encore fraîches et les cartons pas encore tous déballés mais les choses se feront petit à petit. Quant aux contenus, eux, sont bien les mêmes !

Une gourmandise omniprésente avec des recettes faciles et ludiques, sucrées ou pas (mais beaucoup quand même), des tentatives culinaires (qui ne tente rien n’a rien!), des p’tits plats et des desserts ou des goûters (parce que c’est important le goûter aussi!) pour ceux qui comme moi cherche des idées à se mettre sous la dent. Le tout sera ponctué de quelques bricolages, assaisonnés d’une dose de bonne humeur, de ratage (peut être), de succès (sans nul doute!) , d’une pincée de suspens, ainsi qu’une grosse part de plaisir à partager!

Vous pouvez également venir tchatcher avec moi sur twitter, ou zieuter les gourmandises qui me font rêver, mes blocs notes déco…sur pinterest (lieu de perdition devant l’éternel!) grâce aux nouveaux petits boutons colorés tout en haut à droite.

Last but not least, ceux qui ne l’ont pas encore fait, pensez à vous abonner, (rien de plus fastoche, il faut juste rentrer son email dans la case étudiée pour, là, en haut, sur votre droite et mettre à jour vos favoris et/ou blogroll avec « THE » nouvelle adresse : www.lafourmiele.com qui déchire (trop contente la fourmi, elle a son .com!!!).

Milles mercis aux gourmands qui suivent la fourmi! et à tout bientôt pour la suite!

PS : special thanks à shoogle designs (mille mercis Flo) qui a su gérer cette migration avec brio et aussi avec mes coups de stress, mes interrogations variées, mes requêtes et j’en passe….

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !