Quand vint le temps du baba au rhum!

A la question, qu’est ce que tu voudrais comme dessert, monsieur Fourmi répondait : un baba au rhum! mais à chaque fois, j’esquivais, faisait semblant de ne pas entendre : « ah oui une tarte aux pommes, bonne idée »! et toujours pas de baba.
Il faut dire que j’avais peu d’affinité avec ce gâteau. Les rares fois où je l’ai croisé personnellement, c’était à la cantine dans une caissette en plastique : une sorte d’éponge sans goût, sans saveur et sans charme! autant dire que nous n’étions pas parti du bon pied le baba et moi!!
De temps en temps je voyais bien monsieur Fourmi se délecter d’un beau baba ce qui commençait tout de même à m’intriguer voire me donner envie d’y goûter!
C’est vrai que c’est beau un baba! Avec sa croûte dorée et brillante, sa mie aérée et moelleuse et sa crème vanillée pour l’accompagner.

A la dernière demande, je me décidais donc enfin à tenter l’expérience! Pour cela j’ai fait confiance à Christophe Felder dont je savais que j’avais encore la recette d’un ancien Elle à table. Mais celui-ci était sans alcool!! Un baba au rhum sans rhum!! ça n’était pas envisageable une seconde pour cette première tentative. J’ai donc été consulté le bon site de dame Mercotte chez qui j’ai trouvé un sirop divin pour l’accompagner!

Baba au rhumPour un baba de 8 personne (une couronne 20 cm de diamètre). Christophe Felder conseille de le préparer la veille afin que le gâteau se tienne mieux une fois imbibé. J’approuve et j’avoue qu’en terme d’organisation c’est bien pratique.

– 200 gr de farine
– 15 gr de levure fraîche de boulanger
– 20 g de sucre semoule
– 2 oeufs entiers
– 50 g de beurre
– 4 g de sel fin
– 1 c. à café de vanille liquide

Dans le bol de votre robot, versez la farine le sucre et le sel et mélangez.
Émiettez la levure fraîche de boulanger sur le mélange.
Ajoutez les 2 œufs entiers et la vanille liquide.
Commencez à pétrir doucement avec la feuille (batteur plat)
Ajoutez ensuite progressivement le beurre fondu puis pétrissez à vitesse moyenne pendant 10 mn à Un quart d’heure le temps de former une pâte lisse homogène et qui se décolle des bords. Couvrez ensuite d’un film alimentaire ou d’un linge propre et laissez reposer pendant 1 heure. J’utilise toujours pour les levées le mode « brioche » de mon four programmé à 40°.
Une heure plus tard la pâte à bien gonflée. Reprenez la pâte et malaxez-la à la main (avec un peu de farine peut faciliter la tâche). Formez un boudin qui vous pourrez déposer au fond d’un moule généreusement beurré.
Laissez lever jusqu’à ce que la pâte atteigne les bords du moule.
Enfournez dans un four chaud à 200° pour 20 à 25 mn.
Sortez du four et laissez refroidir sur une grille.

Chantilly
– 25 cl de crème fleurette
– 1 grosse cuillère à soupe de mascarpone
– 1 gousse de vanille
– un peu de sucre glace.

Comme pour les profiteroles!
Mettez la crème, et le mascarpone dans le bol du robot et réservez le tout au réfrigérateur afin que tous les éléments soient bien froids. Quand c’est le cas, montez la crème doucement puis accélerez. Quand la crème commence à être ferme mais pas trop non plus, sucrez et ajoutez l’intérieur de la gousse de vanille. Mélangez. Versez  si vous souhaitez la crème dans une poche à douille pour servir plus tard.

Pour le sirop
– 750 gr d’eau
– 400 gr de sucre
– 170 gr de rhum
– 1 gousse de vanille
– le zeste et le jus d’une orange et d’un citron.

Versez dans une casserole l’eau et le sucre. Ajoutez les zestes d’orange et de citron puis les jus. Portez à ébullition. Hors du feu, ajoutez le rhum et la gousse de vanille ouverte en deux et grattée. Passez le sirop et laissez infuser pendant un bon quart d’heure.
Devant mon absence de savoir faire face à l’imbibage du baba, j’ai décidé de le plonger en entier dans un saladier rempli de sirop jusqu’à ce qu’il n’ait plus soif. Quand il est arrivé au fond saladier, imbibé de sirop jusqu’à plus soif (environ 2 à 3 mn), je l’ai retiré et déposé sur un plat puis mis au réfrigérateur. La quantité de sirop imbibé devait être conséquente mais celle restante au équivalente. Je me suis donc demandeé si mon baba serait bien imbibé. Régulièrement dans la journée, j’ai continué délicatement au pinceau.

baba-au-rhum

Au final il n’était pas encore tout à fait assez imbibé à cœur lorsque nous l’avons découpé puis dégusté. Je conseillerais donc de le laisser dans le saladier rempli de sirop un bon moment : entre 5 et 7 mn  pour un baba de cette taille et d’arroser un peu de temps en temps au pinceau.
Comme il me restait encore un peu de sirop nous avons chacun un peu arrosé notre part et franchement c’était presque parfait!!
Le tout bien sûr agrémenté de chantilly à la vanille.

baba-au-rhum2

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires sur “Quand vint le temps du baba au rhum!

  1. sylvie nutrigood (es Rondslesmacarons)

    Ah ce Baba de Mercotte, tu sais qu’il m’a donné du mal lorsque j’ai fait l’émission 😉
    Quoiqu’il en soit, son sirop est vraiment top , et il est également très bon sans rhum.

    C’est drôle, parce que j’aurai pu écrire le début de ton article, car pour moi Baba = gâteau spongieux au gout beurk de la cantine ….
    Bises

    Répondre
  2. JuJuBe

    Je ne suis pas une grande fana de baba, la dernière fois que j’en ai gouté un j’étais petite et j’ai trouvé que c’était bien trop fort en rhum… Peut-être devrais-je y gouter de nouveau ! Même si je ne bois jamais d’alcool (par goût) j’ai depuis apprivoisé le rhum dans les pâtisseries 🙂

    Je suis étonnée de vous lire Sylvie et toi sur le baba à la cantine… En quelle classe on vous donnait du rhum en dessert ?! (c’était une demande des profs pour que vous vous teniez tranquille ? lol)

    Répondre
  3. Perrine

    Tu es bien courageuse, je le fais toujours à la levure chimique, et n’ai jamais été déçue, il va falloir que je teste la différence en tentant une vraie version quand même!

    Répondre
  4. Juliette

    Cela fait des années que je n’ai pas manger de baba ! Et donc par conséquence, tu peux te douter que je n’en ai jamais fait… la pâte me fait un peu peur à vrai dire…
    Faudrait que j’essaie car contrairement à toi,je n’ai pas de souvenir affreux de ce dessert !
    Bonne soirée

    Répondre
  5. LaFrancesa

    Moi c’est le contraire, gamine j’adorais ce truc spongieux. Depuis j’adore également le rhum 😉
    Cette recette est sur ma maigre liste des to do sucrés, dès que j’ai un robot pâtissier à dispo je m’y mets!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *