Far breton aux pruneaux

La Fourmi Elé a posé sa valise pour quelques jours à « Far Far Away » dans le finistère sud. Ce pays bigouden est notre Cornouaille à nous, baigné de verdure et sentant bon l’air iodé. Il y fait bon se balader, chercher des coquillages, des perles rares au milieu des galets, se faire chahuter par le vent….ou encore y chercher un peu de réconfort pour nos papilles en goûtant quelques spécialités totally breizh!

Pour le Kouign Aman, je déclare forfait et me fie avec plaisir à ceux du boulanger local. Pour le gâteau breton, il faudra essayer un jour, c’est sûr. Restent entre autres douceurs reconnues localement, le FAR qui est à l’origine une bouillie de blé garnie de fruits secs avant d’être cuit. Cousin du clafoutis ce gâteau est plutôt économique et assez simple à réaliser.

Far-breton-aux-pruneaux

Comment ça marche un FAR?

Pour 6 personnes

– 1/2 litre de lait
– 125 gr de farine
– 100 gr de sucre
– 3 oeufs
– 60 gr de raisins secs
– 80 gr de pruneaux
– 1 CAS de Rhum (pour les raisins et non la cuisinière!)

oeufs en granit

Préchauffez le four à 170°
Faites gonfler les raisins pendant au moins 1 heure dans le rhum avec un peu d’eau en plus si besoin

Cassez les oeufs dans un saladier. Ajoutez le sucre . Mélangez
Ajoutez la farine, mélangez puis ajoutez le lait petit à petit. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Beurrez un moule, déposez les fruits secs (égouttés) au fond du moule puis versez par dessus la pâte. Enfournez pour environ 1 heure.

Quand le biniou sonne le FAR est prêt!

 Far breton

far-breton2

Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires sur “Far breton aux pruneaux

  1. Fabienne

    Qu’il est appétissant !!! J’en voudrais bien une part, et surtout je voudrais repartir en Bretagne !
    Je te souhaite d’excellentes vacances, profitez bien !

    Répondre
  2. Miss Pat'

    Mmmm, j’adore le far breton… et la Bretagne bien-sûr ! Dommage que c’est si loin de chez moi. On se console avec une bonne part de far.
    Bisous et merci pour ta recette.

    Répondre
  3. Nathalie

    J’ai fait ce far pour un pique-nique ce WE et ça a été l’émeute; je connais enfin le secret pour qu’il ne soit pas sec et « étouffe chrétien » : la cuisson lente !!! Bon sang, mais c’est bien sûr!!! En revanche, la dégustation devient éclair du coup ^^ Et j’en avais fait un pour 12 personnes… c’est tout dire ;-))) Grosse tuerie

    Répondre
    1. lafourmiele Auteur de l’article

      Ah ah ! merci beaucoup !! ca va devenir un basique parce que c’est facile à faire et c’est bon ! faut juste être un peu patient sur la cuisson ! presque le temps de faire une petite sieste !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *